La Raison 91, Numéro 82 : le mot du président

Par Louis Couturier
dimanche 13 février 2022
par  lpEssonne
popularité : 3%

Notre congrès départemental du 22 janvier dernier a voté à l’unanimité le rapport d’activité et son complément, ainsi que le rapport financier et le quitus à la trésorière proposé par la commission de contrôle. Il a reconduit le Bureau sortant et maintenu le montant de la cotisation annuelle à la LP 91.

Les intervenants ont exprimé leur satisfaction de la place que nous avons occupée aux côtés de l’Union Rationaliste à Orsay, au sein des collectifs anti-SNU ou contre les lois liberticides (Sécurité globale, Séparatisme, état d’urgence…), pour défendre la liberté de conscience, les lois de 1901 et de 1905.

Notre camarade André Daudet a fait état de précieux relevés de l’écho de nos publications consultées sur le « portail des Fédérations » (cf. site de la FNLP) et pour la première fois, un rapport de librairie (état du stock et des ventes à la LP 91) a été présenté par Martine Lelong.

Lucien Lagrange et l’ARAC 91 ont contribué par leur présence au succès de ce congrès boosté, stimulé, par le vote en première lecture le 13 janvier de la proposition de loi sur la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple. Un vote considéré comme « historique » ! Après les députés, nous irons voir les sénateurs de l’Essonne pour qu’ils confirment ce vote.

La science et la foi n’ont pas à faire « bon ménage »… Avec le Cercle de rationalistes et de penseurs libres, nous nous opposerons aux intrusions de la religion à l’Université Paris-Saclay et au financement public direct ou indirect du Centre cultuel Teilhard de Chardin.

Nous continuerons à dénoncer les dérives cléricales, en liaison avec la Vigie de la Laïcité, dans la rubrique « Ainsi va l’Essonne » de La Raison 91.

Nous poursuivrons l’enquête sur les biens du diocèse d’Évry-Corbeil en liaison avec la campagne nationale de la FNLP pour établir le recensement des biens de l’Église nous permettant d’affirmer : « Elle doit payer, elle peut payer » pour indemniser les victimes des prêtres pédophiles.

Autant dire que pour être à la hauteur, il nous faut plus que jamais « informer, débattre pour agir » et pour cela renforcer les rangs de la Fédération, combler les vides laissés par ceux qui nous ont malheureusement quittés et gagner de nouveaux adhérents.

Les cléricaux, les fusilleurs, les exploiteurs, leur Bolloré et les diffuseurs de fake-news n’auront pas le dernier mot. Nous nous y emploierons de toutes nos forces.

Louis Couturier
le 1er février 2022


Les articles signés n’engagent que leur auteur. Nos lecteurs peuvent les utiliser en citant source et auteur, lequel conserve la propriété intellectuelle de ses écrits.