Quand le Conseil Général de la Vendée annonce lui-même les messes

lundi 5 mai 2008
par  Lp 85
popularité : 3%

Dans un courrier au président du Conseil Général de la Vendée, la Libre Pensée de Vendée proteste contre l’annonce dans un dépliant édité par le Conseil Général, des « messes solennelles » à l’occasion de « l’année Richelieu ». Cette annonce dans une publication d’un organe de la République est illégale au regard des dispositions de la loi de Séparation des Eglises et de l’Etat : « la République ne reconnaît ne salarie ni ne subventionne aucun culte ». Cette annonce est considérée comme une reconnaissance d’un culte. De plus dans la mesure où une semaine thématique impliquant les élèves de 4ème des collèges de Luçon qui ne peuvent être concernés par cette annonce est portée atteinte à la laïcité de l’Ecole. La Libre Pensée rappelle également les engagements du Président du Conseil Général de la Vendée lors des élections présidentielles de 2007 dans sa réponse au questionnaire que notre Fédération nationale a adressé aux candidats à l’élection présidentielle : « il faut en effet d’urgence restaurer l’autorité comme l’unité de l’Etat et proclamer l’intangibilité des valeurs républicaines en réaffirmant que la séparation des sphères publiques et privées, du politique et du religieux, est un fondement constitutif de notre République. Plutôt que de répondre(…) par un accroissement de moyens financiers, il faut réagir avec fermeté en appliquant, sans compromission aucune, nos lois et nos principes(…)Je m’attacherai donc à garantir, dans l’intérêt général, le respect de la laïcité, la distinction du politique et du religieux, sans les quels notre société serait dénaturée ».

La Libre Pensée demande en conséquence que cessent l’édition et la diffusion de ce dépliant.


Documents joints

Word - 32 ko
Word - 32 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois