Sainte Genevieve 2014

les gendarmes connaissent ils la loi ?
dimanche 30 novembre 2014
popularité : 59%

Conférence de presse de la Libre Pensée de l’Eure Bernay le 24 novembre 2014

Cette année encore la Libre Pensée pose la question : La liberté de conscience existe-t-elle au sein de la Gendarmerie ?

En effet à lire l’invitation adressée aux élus et …à la presse la réponse est non, puisque c’est la hiérarchie militaire, au nom de tous les gendarmes de la compagnie de Bernay, qui invite à être présent à la Messe.

Or si l’article L 4121-2 du code de défense auquel sont soumis les militaires de la Gendarmerie nationale dit : « Les opinions ou croyances, notamment philosophiques, religieuses ou politiques, sont libres. Il est précisé que : « Elles ne peuvent cependant être exprimées qu’en dehors du service et avec la réserve exigée par l’état militaire. Cette règle s’applique à tous les moyens d’expression… ».

Nous en avons retenu un commentaire, posté par un gendarme sur le site internet http://www.armee-media.com/2013/03/...

qui résume bien la situation :

"…Ce n’est pas tant le fait que l’aumônerie aux armées (pour sa composante catholique en l’occurrence ) organise des cérémonies cultuelles qui pose question, mais bien le fait que des militaires soient ouvertement (cas de figure heureusement en régression) ou plus subtilement (hypocrisie qui ne dupe personne) obligés de prendre part contre leur gré à des cérémonies religieuses « de service »…

Voilà des chefs militaires qui mettent en avant les mots de « cohésion » pour justifier ces pratiques… Notons surtout qu’ils soulignent ainsi « en creux », l’ostracisme auquel s’exposent tous ceux qui refuseront de se plier à cette pratique d’une « religion de service », avec des conséquences « subtiles » sur leurs notations et possibilités de progression dans l’institution…

On arguera que la troupe est peu touchée, mais quid du poids de ce « conformisme » sur les cadres sous-officiers et officiers quand certains hauts-gradés n’hésitent pas – tel ce chef de corps par suppléance d’un régiment de l’armée de terre du « centre-est de la France » qui en mars dernier soulignait dans un mail interne aux cadres toute l’attention qu’il apportait au volume des effectifs rassemblés pour la messe organisée pour la fête de l’Arme – à mettre en garde (toujours à demi-mot cela s’entend) les éventuels « récalcitrants »…

De là, se dire qu’un zèle ostensible en la matière est susceptible de favoriser la position de certains n’est plus une simple « vue de l’esprit », mais un soupçon – toxique pour la véritable cohésion – que viennent étayer de multiples faisceaux d’indices…

Si la France a gagné dans la laïcité une forme de paix civile que bien des régions du monde peuvent lui envier à juste titre, rappelons qu’en contrepartie les institutions religieuses y ont gagné – en plus de leur indépendance des pouvoirs politiques et administratifs – l’occasion de se concentrer sur les questions de foi sans se compromettre avec les contingences « des affaires de César »…

Alors, les cultes ont-ils vraiment intérêt à laisser germer dans l’opinion les graines d’un rejet de leur présence là où elle est encore bien tolérée ?

Comme nous le soutenons, l’effectivité de la liberté de conscience des militaires n’est donc pas totale et la réserve exigée par l’état militaire est ignorée par la hiérarchie de la Gendarmerie nationale, ainsi que par de trop nombreux élus et les pouvoirs publics.

Faudra t’il comme en 2012 que la Libre Pensée rappelle la loi en brandissant une banderole ?

Devant la préfecture pour que monsieur le Préfet daigne enfin recevoir une délégation de la Libre Pensée à ce sujet ?

Qui plus est, l’affichage des militaires exerçant leur culte perdure en présence d’élus et de représentants des pouvoirs publics.

Au début du 3eme millénaire, en République, un « bref » du Pape Jean XXIII de 1962 supplante donc la loi républicaine.

Le 18 mai 1962, le Pape Jean XXIII déclarait « Sainte Geneviève Patronne céleste principale auprès de Dieu des Gendarmes Français, gardiens de l’ordre public ».

L’acte officiel, ou « bref », débute ainsi : « Selon une ancienne et louable coutume, nombre d’armées chrétiennes se confient à la protection des saints du Ciel, afin d’être défendues par leur secours dans l’adversité, d’être à l’abri des périls menaçants et de remporter la victoire … »

Nous avons écrit à tous les élus pour leur rappeler l’article 2 de la loi de 1905 : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. », et leur dire que : «  Etre présent, comme élu, à la messe de la Sainte Geneviève, serait reconnaitre un culte et participer à ne pas respecter l’article L4121-2 du Code de la défense. »

Nous observerons leur attitude, messe et réception à la Maison des Associations ou seulement la réception ?

La Libre Pensée demande donc l’application de la loi, rien que la loi, toute la loi républicaine !

D’autant qu’un minimum d’efforts est à consentir :

1) bien distinguer cérémonie religieuse et cérémonie civile. Pour se faire, nous préconiserons que le gendarmes catholiques créent une association cultuelle pour honorer Sainte Geneviève quand ils le veulent et que la fête de la gendarmerie se tienne le 16 février dans les édifices publics, date anniversaire de la création de la Gendarmerie nationale sous la révolution ;

2) ne donner aucune publicité à la messe de la Sainte Geneviève (pas d’invitation de la presse, d’élus et de représentants des pouvoirs publics).


librepensee27@gmail


Documents joints

eveil normand 24 nov 2014
eveil normand 24 nov 2014
les gendarmes connaissent ils la loi ?
paris normandie 27 nov 2014
paris normandie 27 nov 2014
la libre pensée agacée
invitation à la ste geneviève
invitation à la ste geneviève
le carton officiel
paris normandie nov 2014
paris normandie nov 2014
la sainte geneviève à Pont Audemer Photo devant l’église !

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois