Ste Geneviève 2012 , la gendarmerie nationale au Bec Hellouin

mercredi 28 novembre 2012
popularité : 2%

Point de presse de la Libre pensée 24 novembre 2012

D’emblée, nous tenons à exprimer, qu’heureusement, les Gendarmes « jouissent de tous les droits et libertés reconnus aux citoyens. Toutefois, l’exercice de certains d’entre eux est soit interdit, soit restreint… ». (Article. L.4121-1 du code de la défense).

Si « Les opinions ou croyances, notamment philosophiques, religieuses ou politiques, sont libres. Elles ne peuvent cependant être exprimées qu’en dehors du service et avec la réserve exigée par l’état militaire. Cette règle s’applique à tous les moyens d’expression. Elle ne fait pas obstacle au libre exercice des cultes dans les enceintes militaires… ». (Art. L.4121-2 du code de la défense).

La cérémonie qui se déroule aujourd’hui est entièrement contraire aux 2 articles du code de la défense que nous venons de présenter.

En effet, la hiérarchie militaire a invité la presse (moyen d’expression) à couvrir la messe (publique) dédiée à Sainte Geneviève où les gendarmes rassemblés expriment leur croyance en grand uniforme (en service et sans la réserve exigée par l’état militaire).

Par ailleurs, il convient de rappeler que l’Abbaye du Bec Hellouin est un lieu public (propriété de l’Etat) qui n’est plus occupée par des militaires depuis la période 1940-1945. En conséquence, assister à une messe dans ce lieu, ne peut être considéré comme le libre exercice d’un culte par un gendarme dans une enceinte militaire, comme l’article L.4121-2 du code de la défense l’autorise.

Quant à l’effectivité de la liberté de conscience de chaque Gendarme, celle-ci reste à démontrer.

Combien d’entre eux quittent les lieux juste après la cérémonie militaire officielle pour ne pas assister à la messe ? Si la messe a lieu avant la réception militaire, est-ce que tous les gendarmes qui y assistent sont volontaires ?

Il en découle d’autres questions, pourquoi tant d’ostentation religieuse de la part de la brigade de Bernay, alors que d’autres brigades sont plus discrètes sur la pratique d’un culte par les gendarmes ? Pourquoi, comme l’a suggéré la Libre pensée il y a un an, ne pas tenir une cérémonie républicaine à Bernay, sous-préfecture de l’Eure ?

Enfin, la présence d’élus et de représentants de pouvoirs publics, notamment, à la réception, à la prise d’armes et au piquet d’honneur, est parfaitement légitime. Mais, leur présence à la messe, comme les années passées, serait contraire à l’article 2 de la loi de 1905 : « La République ne reconnait…aucun culte. ».

Nous sommes là pour nous en inquiéter.

Les principes républicains, à commencer par celui de laïcité, doivent enfin, en ce début du 21e siècle, reprendre toute leur place. La « décision du Pape Jean XXIII du 18 mai 1962 désignant Sainte Geneviève patronne céleste principale auprès de Dieu des gendarmes français gardiens de l’ordre public » ne devrait concerner que la sphère privée de chaque gendarme. Or, le « bref » du Pape débute ainsi : « Selon une ancienne et louable coutume, nombre d’armées chrétiennes se confient à la protection du Ciel, afin d’être défendues… ».

Aurions-nous encore affaire à une armée chrétienne ? Heureusement non, sinon bonjour les rapports avec les non-chrétiens et les incroyants… La République concerne tous les français, car elle est indivisible, démocratique, laïque et sociale.

Pour la Libre Pensée de l’Eure

Jean Jayer

Secrétaire départemental


Documents joints

le site du Bec-Hellouin
le site du Bec-Hellouin
le courrier de l'Eure 28 11 2012
le courrier de l'Eure 28 11 2012
l'Eveil normand 28 11 2012
l'Eveil normand 28 11 2012
Paris Normandie 27 11 2012
Paris Normandie 27 11 2012
Nos photos, épisode 1
Nos photos, épisode 1
nos photos, suite
nos photos, suite
Nos photos , fin
Nos photos , fin
l'éveil normand 05 12 2012
l'éveil normand 05 12 2012

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123