Rassemblement pacifiste et antimilitariste devant le Monument de la Paix de Creil - 2017

dimanche 12 novembre 2017
par  lpOise
popularité : 31%

En 4 années de peur et de boue, le capitalisme a assassiné 19 millions de personnes, en a blessé 21 millions (hors conséquences comme la baisse de la natalité ou grippe espagnole) entre 1914 et 1918.

En France, 1,7 millions de morts (très exactement 4 années de naissances d’hommes nés 20 ans ans plus tôt) et 4,3 millions de blessés.

Le Capitalisme, c’est encore et toujours la guerre qu’il porte en lui comme la nuée porte l’orage.

Il pleuvait sur Creil ce 11 novembre 2017. Cela n’a pas empêché les pacifistes et antimilitaristes de l’Oise de se réunir comme chaque année depuis plus de quinze ans devant le monument de la Paix de Creil,

Ils ont pu s’abriter sous les tentes mises en place par la Municipalité et ont terminé le rassemblement dans la Brasserie du dépôt de Nogent-sur-Oise qui leur avait préparé de quoi se réchauffer. Saluons au passage le courage des camarades du groupe des libres penseurs de Beauvais qui a fait l’effort de venir très tôt et de rester jusque fort tard, ainsi que celle du porte drapeau du groupe antifasciste de St Just-en-Chaussée.

L’accent de la LP60 a été mis sur la préparation du 9ème de la libre Pensée de l’Oise. Le choix du thème du colloque 2017 part de l’attribution du Prix Nobel de la Paix à Ferdinand Buisson il y a 90 ans cette année. Le programme s’est construit à partir de notre volonté de faire connaître l’œuvre de Ferdinand Buisson dont Martine Brunet écrit "qu’il est aussi et peut-être surtout un homme d’action" quand il affirme "Parler est bien, agir est mieux" en 1868, à l’âge de 27 ans... (réf : Ferdinand Buisson, souvenirs et autres écrits, ed Thélib), page 125 article "Ferdinand Buisson, la Guerre et la Paix".

Le discours de la FNLP a été lu et commenté. Voir en PJ.

Écouter aussi l’émission de France Culture du 12 novembre ci dessous.

Un ami de la Libre Pensée de l’Oise a dit des poèmes.

L’hommage de l’UPF a été lu par Francis Descroizette :

"HOMMAGE AUX FUSILLES POUR L’EXEMPLE

Chers Amis, chers Camarades,

L’Union pacifiste, section française de l’Internationale des Résistants à la Guerre, s’associe à ce rassemblement.

Six mois après l’élection d’un nouveau chef suprême des armées, la France se trouve en marche vers toujours plus de guerres. Les leçons des boucheries de 1914-18 n’ont toujours pas été tirées : un siècle n’a pas suffi pour condamner les généraux et pour réhabiliter déserteurs, insoumis et « fusillés pour l’exemple ».

 Le devoir de solidarité et le droit d’asile sont violés chaque jour par le gouvernement. L’UPF prône l’accueil de tous les réfugiés qui veulent vivre en paix. Le recrutement des humains pour en faire de la chair à canon, jusque dans les écoles et les anciennes colonies, ne choque pas la majorité des élus, obéissant aux intérêts des profiteurs de guerre, maîtres des médias.

 Incivilités, tabassages, détentions arbitraires, utilisation d’armes de guerre par les forces de police se multiplient en toute impunité, afin de terroriser les citoyens que jamais une défense armée n’a protégés.

 L’économie dans le secteur parasite et ruineux de l’armement s’emballe au détriment des emplois productifs de bien-être.

 L’enjeu de 32 milliards d’euros, à récupérer sur le budget de la Défense, mérite de mobiliser les hommes et les femmes qui désirent construire un monde fraternel.

Nous rendons hommage aux mutins et à tous les réfractaires de tous les pays et de toutes les époques qui sont les pionniers d’un monde sans guerre. On devrait leur donner raison face à la folie des guerres.

L’Union Pacifiste poursuit la campagne pour la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple de la Grande Guerre afin que justice et honneur leur soient rendus. Ces hommes ont été victimes d’une des plus grandes injustices de notre Histoire. Cette tragédie reste dans la mémoire collective une cicatrice indélébile qui s’ajoute à l’absurdité de la guerre.

En 2014, le ministère des Anciens Combattants a confirmé les résultats des travaux du SHD (Service Historique de la Défense) qui a dénombré :
- 639 soldats fusillés pour désobéissance militaire après jugement ou sans jugement du conseil de guerre
- 102 soldats fusillés pour motifs inconnus ou exécutés sommairement.
- 267 fusillés pour « actes de droit commun, trahison, espionnage.

On connaît donc les soldats fusillés pour l’exemple. Ce sont les 639 soldats fusillés pour désobéissance militaire. Mais ce sont aussi, sauf preuve du contraire, les 102 soldats fusillés qui ne relèvent ni du droit commun, ni de l’espionnage. A savoir, les 47 fusillés pour des motifs inconnus et les 55 exécutés et tués sommairement identifiés dans les archives militaires.

Évidemment, la réhabilitation judiciaire "au cas par cas" n’est plus envisageable cent ans après. Nous continuerons à œuvrer pour obtenir une véritable réhabilitation des Fusillés pour l’exemple pour laquelle nos associations luttent depuis bientôt un siècle.

Évidemment, l’Union Pacifiste soutient la décision de la libre pensée de collecter des fonds pour élever un monument en hommage aux fusillés pour l’exemple.

Pour rappel, une pensée pour les 13 fusillés de l’Oise que nous avons identifiés :

- Ernest François MACKEN fusillé le 07 septembre 1914 à l’âge de 25 ans à La Houssière (Vosges). Cultivateur domicilié à Liancourt, Mort par la France

- Eugène Marie Ange BOULEAU fusillé le 12/09/1914 à l’âge de 24 ans à Vouillers (Marne).Né à Mérignac (côtes d’Armor), charretier à Hermes (Oise), Mort par la France.

- Florimond CARPENTIER fusillé le 25 septembre 1914 à l’âge de 25 ans à Chesnay (Marne). Né à Héricourt/Thérain, Mort par la France

- Victor SCHMITT, fusillé le 6 octobre 1914 à l’âge de 34 ans à Vienne Le Château (Marne). Né à Chiry-Ourscamp, Mort par la France

-  Georges HEIDERSCHEID fusillé le 10 octobre 1914 à l’âge de 26 ans à Rupt-en-Woëvre (Meuse). Né à Breteuil, Mort par la France

- Ildevert Daniel DOMBRECHT fusillé le 23 février 1915 à l’âge de 22 ans à Dommartin sous Hans (Marne). Né à La Neuville Roy, Mort par la France

- Fernand PELLETON fusillé le 14/05/1915 à l’âge de 22 ans à Rupt-en-Woëvre (Meuse).Né à Paris, vendeur de journaux domicilié à Hénonville , Mort par la France.

- Maurice VALLUET fusillé le 29 novembre 1915 à l’âge de 24 ans à Manheulles (Meuse). Né à Mont-L ‘Evêque, Mort par la France

- Albert CROIZE fusillé le 3 mars 1916 à l’âge de 26 ans à Chaudefontaine (Marne). Né à Canny/Thérain, Mort par la France

- Émile LEDOUX fusillé le 26 juin 1916 à l’âge de 22 ans à Saint-Hilaire-au-Temple (Marne). Né à Compiègne, Mort par la France.

- Edmond JESUS fusillé le 04 mai 1917 à l’âge de 27 ans à Monastir (Tunisie). Né le 19/10/1890 à Crépy en Valois, Mort par la France

2 civils fusillés dans l’Oise sont classés par le Service Historique de la Défense parmi les fusillés pour "actes de droit commun, trahison, espionnage".

L’étude de leur dossier ne permet vraiment pas de conclure à de tels actes. Personnellement, je considère qu’ils ont aussi été fusillés pour l’exemple et les ajoute donc aux 11 soldats précédemment nommés :.

- Stanislas DOBROWOLSKY fusillé le 19 septembre 1914 à Driancourt (Somme) à l’âge de 24 ans. Né le 07-02-1890 à Jaswon en Autriche. Domestique agricole depuis 1913 à Nanteuil le Haudouin.. Mort par la France.

- Désiré DOSSANCOURT fusillé le 28 septembre 1914 à 8h00 place Carnot à Creil, à l’âge de 41 ans. Né dans l’Aisne à Étréaupont. Plombier gazier domicilié 10 rue du parc à Creil. Mort par la France.

. "La guerre est un crime contre l’humanité. Pour cette raison, nous sommes résolus à n’aider aucune espèce de guerre et à lutter pour l’abolition de toutes ses causes".

Union pacifiste de France - Section française de l’Internationale des Résistants à la Guerre. Creil, le 11 novembre 2017. Union pacifiste de France BP 40 196, 75624 Paris Cedex 13 Tél. : 01 45 86 08 75 union.pacifiste@orange.fr www.unionpacifiste.org www.wri-irg.org

--------------------------------------------------------------------------------------------------------

Communiqué LDH Paris, le 9 novembre 2017

Le centenaire de 14-18 : le combat de la LDH continue

Le centenaire de la Grande Guerre doit, pour la Ligue des droits de l’Homme, être l’occasion de réintégrer pleinement dans la mémoire nationale les fusillés pour l’exemple, les mutins de 1917, les volontaires étrangers engagés dans l’armée française et les soldats originaires des colonies.

Dans le prolongement de l’affaire Dreyfus, la LDH a, dès le lendemain de la Première Guerre mondiale, dénoncé les injustices commises par les tribunaux militaires et obtenu la réhabilitation d’un certain nombre de fusillés pour l’exemple.   La LDH demande au président de la République, Emmanuel Macron, de marquer ce centenaire par un acte fort vis-à-vis de tous ceux qui n’ont pas encore été réhabilités, qui ont été́ victimes d’ordres arbitraires et injustes alors qu’ils voulaient, comme l’avait demandé́ Jaurès, être traités comme des citoyens sous l’uniforme. Leurs noms doivent être tous transcrits sur les monuments aux morts, leurs sépultures doivent être identifiées et dignement traitées, le transfert de leurs restes dans les communes dont ils étaient originaires doit contribuer à leur rendre justice.   Un travail est aussi nécessaire sur des questions insuffisamment connues de la Grande Guerre. En particulier celle des mutineries de 1917, qui ont affecté les deux tiers des divisions d’infanterie engagées sur le front, et de leur répression dans les bagnes coloniaux, compagnies de discipline et bataillons d’exclus, qui ont concerné des dizaines de milliers de soldats et provoqué beaucoup plus de morts que les fusillés pour l’exemple ; celle des engagés volontaires étrangers européens victimes de traitements brutaux dans des régiments de marche de la Légion étrangère ; celle des soldats coloniaux victimes de recrutements forcés, de promesses non tenues, d’un emploi inconsidéré et d’un quasi-abandon après-guerre ; et celle du recrutement, pour les usines d’armement, de dizaines de milliers d’indigènes coloniaux militarisés qui y ont connu une mortalité très élevée. "  



émission de France culture du 12 novembre 2017 : appel de Nicole Aurigny pour l’érection du monument pour la la réhabilitation des fusillés pour l’exemple en 2018 : Nous sommes La République ! Nous, citoyens, les réhabiliterons nous-mêmes !


Documents joints

discours de la FNLP
discours de la FNLP
hommage de l'UPF 2017
hommage de l'UPF 2017
PROGRAMME DU COLLOQUE "Construire la (...)
PROGRAMME DU COLLOQUE "Construire la (...)
Poème de Christian - A bas la guerre
Poème de Christian - A bas la guerre
poème de Christian - À La Courtine
poème de Christian - À La Courtine

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

3 novembre 2016 - inauguration d’une place de la Laïcité à La Croix St Ouen le 18 novembre 2016

Nous apprenons que l’association isarienne "AGORA 21" dirigée par Jean Pierre Weisselberg et la (...)

22 novembre 2015 - École Laïcité République - premier bilan

Succès du colloque "École Laïcité République" : 3 journées à Creil puis à Clermont, d’août à novembre (...)

5 juin 2015 - stand de la Libre Pensée à la fête de la Paix de Montataire le 7 juin 2015

La Libre Pensée de l’Oise sera présente et tiendra un stand à la fête de la Paix organisée à (...)

25 mars 2010 - Lu : "La fin d’une illusion" dans ’l’idée libre’ de mars 2010

L’IDÉE LIBRE est une revue dont chaque numéro est construit autour d’un dossier. Sa dernière (...)

22 février 2010 - Conférence sur le "Trésor de l’Ecluse" de Creil le 27 février

Pierre RIGAULT, membre fondateur de la Société Archéologique de CREIL, exposera, le samedi 27 (...)