Tolérance et Laïcité : 8ème colloque de la LP60 à Clermont de l’Oise les 2 et 3 décembre 2016

jeudi 27 octobre 2016
par  lpOise
popularité : 10%

La Fédération de la Libre Pensée de l’Oise est affiliée à la Fédération Nationale de la Libre Pensée, Membre de l’Association Internationale de la Libre Pensée

Association populaire de recherche philosophique et d’action sociale

Hôtel de Ville de Clermont

8ème colloque de la Fédération de la Libre Pensée de l’Oise

TOLÉRANCE ET LAÏCITÉ

vendredi 2 et samedi 3 décembre 2016

******************************

La Libre Pensée de l’Oise propose le programme de colloque ci-dessous :

L’actualité des attentats met à l’épreuve les idées de « Tolérance » et de « Laïcité ». Le Traité sur la tolérance de Voltaire est au sommet des ventes en librairie depuis 2015 et, en réponse à l’urgence et aux inquiétudes multiples, la notion de laïcité devient l’objet de nombreuses interprétations.

La Libre pensée de l’Oise invite des professeurs, chercheurs, ingénieurs, médecins et psychanalystes, des écrivains, historiens et philosophes d’horizons divers, à débattre à ce sujet avec les participants du 8e colloque qu’elle organise à Clermont. Que savons-nous ou ignorons-nous de l’histoire de ces concepts ? Dans quels contextes ont-ils été forgés ? Que délimitent-ils aujourd’hui et en quoi peuvent-ils servir à penser notre présent ?

Une partie des interventions portera sur l’émergence et l’évolution de ces notions de la fin du 17e siècle au début du 20e siècle. Sait-on par exemple que la Révolution française s’efforce de dépasser l’idée de tolérance en préparant celle de la laïcité ? (Mirabeau, le 22 août 1789 à l’Assemblée nationale : « La liberté la plus illimitée de religion est à mes yeux un droit si sacré que le mot de tolérance qui voudrait l’exprimer, me paraît en quelque sorte tyrannique lui-même, puisque l’existence de l’autorité qui a le pouvoir de tolérer attente à la liberté de penser par cela même qu’elle tolère, et qu’ainsi elle pourrait ne pas tolérer. »)

Ces réflexions historiques et philosophiques sur la longue durée ouvriront le chemin à d’autres interventions tentant d’analyser la situation présente et d’aider à ré-affirmer les principes fondamentaux de la loi, dite de Séparation des Églises et de l’État, conçue en commissions animées, et votée le 9 décembre 1905 pour mieux préserver la paix et la liberté de croire et de penser.

Vendredi 2 décembre 2016, 10h-13h

Ouverture du colloque par le président de la LP60 et le maire de Clermont ou son représentant

Voltaire et la tolérance

10h : Alain Sager (Philosophe, Société Voltaire) Ce qu’est réellement la tolérance voltairienne

  • On montrera que la conception voltairienne de la tolérance se fonde avant tout sur une anthropologie - une vision de l’homme en général - et pas seulement sur un schéma politique (comme chez Locke et ses épigones). Par ailleurs, la tolérance chez Voltaire se situe avant tout dans le cadre d’un combat contre la superstition, l’intolérance et le fanatisme. Pas de tolérance pour l’intolérable.

10h40 : Jean-François Cocquet, (professeur agrégé de Lettres, Ligue des Droits de l’Homme d’Abbeville), Le Dictionnaire philosophique de Voltaire et la critique des religions

  • Les articles divers du Dictionnaire philosophique de Voltaire sont autant de critiques des religions instituées, de la religion catholique en particulier. Politiquement, comme les religions sont dangereuses en puissance et en acte, à quelles conditions seront-elles acceptées par une société qui se voudrait ouverte et apaisée ? Philosophiquement, la représentation rationnelle d’un Dieu universel et anhistorique permettrait de dépasser les passions religieuses qu’entretiennent les religions révélées : quelle est donc la conception voltairienne du déisme ? Le déisme est-il en lui-même propre à gagner les esprits ? Et, comme il fut dit que le déisme est la religion d’un homme qui ne prend pas le temps de devenir athée, essayons de comprendre pourquoi Voltaire se refuse à l’athéisme où, logiquement, se résorberait toute forme d’intolérance religieuse.

11h20 : pause

Dépasser l’intolérance pour comprendre

11h40 : Paul Cesbron (Gynécologue-obstétricien, AP-HP), Libre arbitre et compréhension de l’Autre

  • « Vous m’appelez barbare parce que vous ne me comprenez pas » (Ovide). De l’aptitude à « supporter » ses malheurs, à l’Édit de tolérance du 17 janvier 1562 accordant la liberté de culte aux protestants, du « traité de la tolérance » de Voltaire en 1763 et de « l’esprit de tolérance » de Jean-Jacques Rousseau en 1764, à la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État, les bonds dans la reconnaissance de ce qu’on nomme le « libre arbitre » sont considérables. Il ne s’agit plus de « supporter » mais bien de comprendre l’Autre, c’est à dire d’associer au mieux dans cette capacité typiquement humaine, une volonté pugnace et concrète de rationalité, à la perméabilité affective faite d’héritage et d’expérience personnelle, nous permettant d’accéder à la richesse du « Vivre ensemble ». Qu’en est-il aujourd’hui dans notre monde de la gestation d’une époque nouvelle ?

12h20 : Jean-Louis Fischer (Centre Alexandre Koyré CNRS, EHESS, MNHN), L’intolérance à l’exposition du corps humain ?

  • Depuis quelques années nous sommes témoins d’une fermeture programmée des musées d’anatomie et de pathologie humaines (trois musées à Paris depuis 2005, un à Lyon) plus celui de l’Assistance Publique concernant l’histoire médicale (Paris)… Avons-nous une ou des réponses à ce qui nous paraît comme une intolérance de la part d’administratifs, de responsables universitaires, de porteurs d’idéologies, à ces fermetures muséales ?

Vendredi 2 décembre 2016, 14h30-17h30

L’islam, entre hérésie, fantasme et prétexte

14h30 : Georges-André Morin (Ingénieur), L’Islam est un arianisme qui a réussi


  • Je dois pouvoir intervenir sur le thème que j’avais traité lors du colloque "islam et laïcité ». L’Islam n’est au fond qu’une "hérésie chrétienne" dérivée de l’arianisme. L’actualité récente ne fait que confirmer mes propos d’alors.

15h10 : Dominique Goussot (Libre penseur), L’islam : danger pour la laïcité ou prétexte d’affrontements communautaires futurs ?

  • Une histoire complexe (Lumières arabes, refus de la modernité, réveil arabe depuis deux siècles) ; un monde divisé instrumentalisé par l’impérialisme ; la laïcité comme forme politique de la concorde, de la démocratie et de l’émancipation.

15h50 : pause

16h10 : Jean-Pierre Mouveaux, (Ligue des Droits de l’Homme de Creil), Fantasmes identitaires : la laïcité défigurée et menacée

  • Une mouvance fascisante tente de confisquer la laïcité pour en donner une image xénophobe et haineuse. De manière de plus en plus décomplexée, entretenus par un martelage sécuritaire, se manifestent dans l’opinion publique le rejet de l’étranger, de la différence. Se développe la tentation de vivre ensemble mais entre soi, protégé de l’autre et de sa différence par des murs, des barbelés et des frontières que l’on voit refleurir ici et là. Triste floraison. La laïcité, c’est la condition pour vivre ensemble avec nos différences, c’est la volonté d’abattre les murs et de construire des ponts pour accéder à notre humanité.

16h40 : Daniel ROUHIER, (Comité Régional Laïcité République), La Laïcité, clé de voûte de la République, ...

Discussion générale

Le Groupe La Barre d’Abbeville présentera quelques dessins de son exposition

Samedi 3 décembre 2016, 10h-13h

Repenser la tolérance de Diderot à la loi de 1905 et à aujourd’hui

10h : Jean-François Riaux (Professeur de philosophie en classes préparatoires), Tolérance et neutralité

  • La question de la « tolérance » devint particulièrement vive au XVIIe en dépit du fameux édit de Nantes (13 avril 1598) visant à octroyer aux protestants la libre pratique de leur culte. Quel sens le mot « tolérance » reçut-il à l’âge classique ? Deux acceptions ont prévalu : celle de tolérance ecclésiastique et celle de tolérance civile. À cette dernière, les Lumières préféreront l’idée d’indifférence des religions. À l’heure présente, la tolérance pourrait se confondre avec la simple exigence de neutralité : ne semble-t-elle pas se heurter à la réalité d’un pluralisme confessionnel aux antagonismes délétères ?

10h40 : Pierre Chartier (Professeur émérite en littérature française à l’Université Denis Diderot), Visages de la tolérance au 18e siècle : l’exemple de Diderot auteur de l’article « Intolérance » de l’Encyclopédie

  • Héritier comme les autres philosophes des Lumières du traumatisme des Guerres de religion et de la révocation de l’Édit de Nantes en 1685, le matérialiste athée Diderot a toujours défendu la liberté de croire ou de ne pas croire. Dans ses écrits personnels, ou comme auteur dans l’Encyclopédie, il prend position au regard des multiples traditions philosophiques et politiques selon lesquelles on peut alors concevoir la liberté de croire et de penser. Relus aujourd’hui, ses textes permettent de réfléchir à notre présent.

11h20 : pause

Tolérance, rejet de la laïcité et communautarisme

11h40 : Jérôme Maucourant (Enseignant-chercheur en histoire des faits et des idées économique, délégué au CNRS), La gauche face au retour du théologico-politique

  • Nos temps de mondialisation voient naître une nouvelle question d’Orient comme retour des conceptions théologico-politiques. Si les prétentions politiques du religieux se sont brisées en Occident, il n’en va pas de même partout. Le refus de la laïcité a des rapports avec la désolation sociale que produit le monde capitaliste. Certaines revendications religieuses sont des fruits du capitalisme tardif, et se manifestent en Orient, comme en Occident. Nous privilégierons les expériences iranienne et libanaise, riches d’enseignements dans un monde travaillé par les identités ethniques ou religieuses. Nous nous interrogerons aussi sur les stratégies des gauches phobophobes, de type néolibéral ou néoclérical, qui tentent de pallier leur faiblesse en s’appuyant sur l’islam politique pour affermir leur condamnation de l’argent ou célébrer la diversité comme nec plus ultra de l’émancipation. Cet alliage postmoderne de l’archaïque et du contemporain implique bien des confusions, voire une catastrophe liquidant la notion de gauche elle-même.

12h20 : Fatiha Boudjahlat (Enseignante en collège, secrétaire nationale du Mouvement Républicain et Citoyen en charge de l’éducation), Tolérance molle pour communautarisme dur

  • On ne cesse d’accoler de nombreux adjectifs à la laïcité, inclusive, ouverte ou revancharde... Par le biais culturel, il s’agit surtout de détourner ce principe constitutionnel pour le présenter comme une valeur qui serait plus sujette à interprétation et à adaptation. Sous cet alibi, c’est bien une vision multiculturaliste qui se met en place, validant une vision communautarisée de la société. Ce différentialisme n’est pas compatible avec l’égalité réelle.

Samedi 3 décembre 2016, 14h20-17h45

Inquiétudes, interrogations, perspectives

14h20 : Marie Guermont (Professeur d’histoire), Tolérance et néo-féminisme

  • Un sujet surprenant, peut-être, pour un colloque qui se propose d’envisager la laïcité et la tolérance. II me semble cependant que nous ne pouvons nous voiler la face : féminisme, ou au contraire néo-féminisme concernent notre interrogation générale, et je proposerai quelques pistes de réflexion à ce propos.

15h00 : Véronique Taquin (Professeur de Lettres en classes préparatoires, Lycée Condorcet, Paris, essayiste et romancière), La propagande du multiculturalisme américain contre la laïcité française

  • L’affaire des caricatures de Mahomet a donné lieu à une curieuse entreprise en milieu universitaire : dans le livre La Critique est-elle laïque ?, traduit en français en novembre 2015, les universitaires américains et pakistano-américains T. Asad, W. Brown, J. Butler et S. Mahmood interrogent les rapports entre secularism (mal traduit par laïcité) et « critique » au sens de Kant puis de Foucault. L’interrogation remet en cause la laïcité française et même le sécularisme anglosaxon, elle critique le rôle de l’État secular dans le règlement des conflits sur la religion dans la société, elle met en question la séparation des Églises et de l’État pratiquée dans les démocraties européennes et nord-atlantiques. Il faut clarifier les implications de cette critique du droit de la liberté d’expression, et dégager le sens politique de cette démarche qui se présente paradoxalement comme progressiste.

15h40 : pause

16h00 : Jacques Jedwab, (Psychanalyste à Marseille et ancien psychologue clinicien en Centre médico-psycho-pédagogique), « Extrait d’un journal laïque »

  • Soit au jour le jour une réflexion personnelle et actuelle sur la problématique de la laïcité aujourd’hui, à partir de la multiplicité de l’expérience, qu’elle soit liée à la place de la laïcité dans ma vie, aux échos des événements vécus ou qui parviennent par les médias et par les réflexions des amis, les lectures, au travail d’analyste que je pratique. Le fil que je compte suivre est celui de la profondeur des débats qui nous traversent et qu’il faut mener, à travers les conflits qu’on doit affronter en espérant que notre démocratie est assez solide aujourd’hui pour les soutenir.

16h40 : Laurent Loty (Chercheur en histoire des idées et des imaginaires scientifiques et politiques au CNRS), Ultra-libéralisme et ultra-islamisme : difficultés d’un diagnostic et d’une stratégie

  • Tout en s’inscrivant dans une histoire de longue durée qui a mené à l’émergence des notions de Tolérance puis de Laïcité, les processus en cours témoignent d’une situation inédite. J’essaierai de comprendre la difficulté à établir un diagnostic, du fait de la multiplicité des inquiétudes, à l’égard du progrès d’un communautarisme menaçant les conquêtes de la laïcité et du féminisme, comme à l’égard d’une limitation des libertés publiques, ou d’un progrès du racisme. L’élaboration d’une stratégie doit prendre en compte les relations complexes entre les grandes transformations en cours, notamment depuis 1989 : transformation culturelle (religieuse et numérique), et transformations économico-politique. Les réponses à ces bouleversements, qui concernent le rapport décisif entre l’individuel et le collectif, doivent passer par une pensée libre et un débat collectif.

17h20 : Discussion générale et conclusion du colloque

ORGANISATION DU COLLOQUE

Le colloque « Tolérance et Laïcité », mis en place par la Libre Pensée de l’Oise pour sa 8ème édition, a été conçu pour être une illustration des thèmes affichés.

Il regroupe des intervenants d’horizons divers et vise à rendre au mot « polémique » toute sa fonction motrice en promouvant des débats cordiaux et la confrontation, l’enrichissement et le déplacement des idées, dans le respect scrupuleux de la liberté de pensée et de la liberté d’expression.

Il se situe ainsi dans le droit fil de la tradition des débats que la Libre Pensée a mis en place dès sa création aux siècles derniers.

La Fédération de la Libre Pensée de l’Oise remercie la ville de Clermont et sa Municipalité, qui nous accueille les 2 et 3 décembre à l’Hôtel de Ville de Clermont.

Elle remercie aussi l’ensemble des intervenants et soutiens qui contribuent à la bonne tenue de ce colloque.

Coordination  : Jean-Louis Fischer, Francis Descroizette, Claire Grimaldi et Laurent Loty

Comité scientifique : Alain Bondeelle (LDH), François Bourgeois (Ligue de l’enseignement - FOL Oise), Pierre Chartier (Professeur émérite en littérature française à l’Université Denis Diderot), Sylvère Christophe (Cercle Condorcet Beauvais), Dominique Goussot (FNLP), Jean-Louis Fischer (Centre Alexandre Koyré CNRS, EHESS, MNHN), Benjamin Lawson Daku (New York Academy of Science (NYAS) - American Association for the Advancement of Sciences (AAAS)), Laurent Loty (Chercheur au CELLF, CNRS et Université Paris-Sorbonne), Jérôme Maucourant ((Université Jean Monnet, Saint-Étienne, délégué au CNRS), Georges-André Morin (FNLP), Julien Leonard (CDAFAL-UNAF), Alain Sager (Société Voltaire)


1 - En amont du colloque, pour se familiariser avec la complexité du problème : http://www.theolib.com/bellet.html et http://www.theolib.com/beaumelle.html

Voir aussi cet article à ce sujet : http://federations.fnlp.fr/spip.php...

2 - Le Groupe La Barre d’Abbeville présentera son exposition " Liberté d’expression et Laïcité"

3 - Le DVD du film "Les 3 vies du Chevalier", de Dominique Dattola, prix Laïcité aux journées de Blois 2013, vient enfin de sortir ! Il est à la disposition de tous pour une excellente explication des origines de la Laïcité en France auprès des lycéens et collégiens de 3ème de collège. Il sera en vente à la table de presse à un prix colloque (prix public 21€ - réduction pour tout inscrit au colloque). Des commandes de précaution peuvent être prises d’ores et déjà, pour pouvoir satisfaire tout le monde. - Il sera aussi possible d’en voir quelques extraits pour ceux qui ne le connaissent pas encore. Voir le site : http://cms2.les3viesduchevalier.org/ et les articles mis en ligne sur notre site ces deux dernières années.

4 - http://www.paris-pantheon.fr/Actual...


Documents joints

bulletin d'inscription au colloque
bulletin d'inscription au colloque
PDF - 307.1 ko
PDF - 307.1 ko
résumé du programme
résumé du programme
affiche et programme en flyer
affiche et programme en flyer
LE PROGRAMME AU 30 11 16 ! LA VEILLE QUOI (...)
LE PROGRAMME AU 30 11 16 ! LA VEILLE QUOI (...)
avec quelques ajouts !

Agenda

<<

2017

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

3 novembre 2016 - inauguration d’une place de la Laïcité à La Croix St Ouen le 18 novembre 2016

Nous apprenons que l’association isarienne "AGORA 21" dirigée par Jean Pierre Weisselberg et la (...)

22 novembre 2015 - École Laïcité République - premier bilan

Succès du colloque "École Laïcité République" : 3 journées à Creil puis à Clermont, d’août à novembre (...)

5 juin 2015 - stand de la Libre Pensée à la fête de la Paix de Montataire le 7 juin 2015

La Libre Pensée de l’Oise sera présente et tiendra un stand à la fête de la Paix organisée à (...)

25 mars 2010 - Lu : "La fin d’une illusion" dans ’l’idée libre’ de mars 2010

L’IDÉE LIBRE est une revue dont chaque numéro est construit autour d’un dossier. Sa dernière (...)

22 février 2010 - Conférence sur le "Trésor de l’Ecluse" de Creil le 27 février

Pierre RIGAULT, membre fondateur de la Société Archéologique de CREIL, exposera, le samedi 27 (...)