Non aux examens publics dans les lycées privés

La fédération de la LP60 a pris l’initiative... les citoyens répondent présents
mercredi 21 mars 2012
par  lpOise
popularité : 3%

La campagne de signatures de citoyens prend de l’ampleur. Une demande d’audience au Recteur de l’Académie est partie.

Le banquet républicain du 6 avril prochain fera le point sur cette bataille pour la défense de la Laïcité dans les examens

En 2011, la LP60 a été alertée par des professeurs et des élèves choqués d’être convoqués pour le Baccalauréat dans un établissement privé catholique...

En mars 2012 une demande d’audience au Recteur de l’Académie a été envoyée, forte de la signature d’une soixantaine de citoyens, recueillies par une pétition lancée le 6 février dernier, largement reprise lors de la journée du 11 février "l’école que nous voulons" organisée par la Ligue de l’Enseignement de l’Oise.

Voici le texte de la lettre envoyée le 18 mars 2012 au Rectorat d’Amiens :

Lettre au Recteur de l’Académie d’Amiens

Objet : Demande d’entrevue sur la question de la liberté de conscience des élèves et des enseignants

Monsieur le Recteur,

Au nom de la Fédération de la Libre Pensée de l’Oise et avec le soutien public de 55 élus municipaux et territoriaux, d’enseignants, de responsables d’associations de parents d’élèves de militants syndicalistes et de membres actifs d’associations, tous attachés à la défense de l’école publique, j’ai l’honneur de vous transmettre la demande suivante : « que les enseignants et les élèves ne soient plus convoqués pour passer ou faire passer les épreuves du baccalauréat dans les établissements privés. » . L’État a -selon la loi- le monopole de la collation des grades (principe fondamental de l’Université française, son institution posant en principe le monopole de la collation des grades universitaires par l’État).

Le baccalauréat est un diplôme national, un diplôme d’État. C’est le premier grade universitaire. Il sanctionne les études du 2nd degré et permet d’entrer, au moins en principe, dans l’université de son choix. À ce titre, les épreuves doivent se dérouler dans les seuls établissements publics laïques qui respectent la liberté de conscience de chacun.

Un lycée catholique est une école particulariste à projet propre fondée sur la reconnaissance de textes religieux (évangiles). Il n’est pas un service public de l’État. Force est de constater que depuis quelques années, vous désignez un nombre croissant d’établissements privés catholiques comme centres d’examens pour l’organisation d’ épreuve du baccalauréat en 1ère et en terminale.

Les convocations adressées aux enseignants de l’école publique – qui ont le statut de fonctionnaire d’État – pour assurer les épreuves du baccalauréat ou participer à des jurys d’examen dans les locaux des établissements catholiques privés sont contraires à la liberté de conscience et à la neutralité garanties par le statut de la Fonction publique.

Les élèves-candidats appartiennent à des familles qui ne sont pas obligatoirement de confession catholique ou ils sont sans confession. Leur liberté de conscience n’est pas respectée.

Nous vous demandons donc une entrevue afin de vous faire part des prises de positions que nous recueillons sur ce sujet et afin de savoir comment votre administration s’est engagée dans de telles pratiques et comment la laïcité peut être rétablie sur cette question du baccalauréat.

François Aurigny Président de la Fédération de la Libre Pensée de l’Oise

Depuis l’envoi de la lettre, le nombre des signataires est passé à 70 et il augmente d’heure en heure - parmi les premiers signataires on trouve les noms de responsables syndicaux de l’UNSA, de la FSU, de la CGT-FO, des maires adjoints et des élus municipaux, des DDEN, des militants associatifs, des retraités et des étudiants, un élu du Conseil Régional et un Président de Communauté de Commune, des responsables politiques de différents partis... (voir en PJ la pétition qui circule , avec le nom des premiers signataires — en date du 26 mars).

Le prochain rendez-vous public d’étape de cette campagne sera le vendredi 6 avril prochain, lors du Banquet gras qui se déroulera à partir de 19 heures au restaurant "La Poterie" à Warluis (à côté de Beauvais - voir invitation en PJ) à l’invitation des fédérations de la Libre Pensée de l’Oise et de la Somme.

Inscrivez-vous, signez et faites signer la pétition auprès de tous les citoyens soucieux du respect de la liberté de conscience.

Ceux qui le souhaitent peuvent signer la pétition "en ligne" à l’article suivant ;


Documents joints

invitation au banquet républicain du 6 avril à (...)
invitation au banquet républicain du 6 avril à (...)
inscription au banquet du 6 avril 2012
inscription au banquet du 6 avril 2012
Pétition contre le passage d'épreuves du bac (...)
Pétition contre le passage d'épreuves du bac (...)
Intégrant les signatures connues le 26 mars

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

3 novembre 2016 - inauguration d’une place de la Laïcité à La Croix St Ouen le 18 novembre 2016

Nous apprenons que l’association isarienne "AGORA 21" dirigée par Jean Pierre Weisselberg et la (...)

22 novembre 2015 - École Laïcité République - premier bilan

Succès du colloque "École Laïcité République" : 3 journées à Creil puis à Clermont, d’août à novembre (...)

5 juin 2015 - stand de la Libre Pensée à la fête de la Paix de Montataire le 7 juin 2015

La Libre Pensée de l’Oise sera présente et tiendra un stand à la fête de la Paix organisée à (...)

25 mars 2010 - Lu : "La fin d’une illusion" dans ’l’idée libre’ de mars 2010

L’IDÉE LIBRE est une revue dont chaque numéro est construit autour d’un dossier. Sa dernière (...)

22 février 2010 - Conférence sur le "Trésor de l’Ecluse" de Creil le 27 février

Pierre RIGAULT, membre fondateur de la Société Archéologique de CREIL, exposera, le samedi 27 (...)