Communiqué LP91 après la commémoration du 21 septembre aux Ulis

mercredi 30 septembre 2020
par  lpEssonne
popularité : 12%

Le 21 septembre 2020, soit l’an 229 de l’ère républicaine, à la Pierre de la Liberté aux Ulis, plus de 70 citoyennes et citoyens ont applaudi les orateurs venus commémorer l’abolition de la monarchie et la proclamation de la 1ère République. Ont pris la parole : Clovis CASSAN, maire des Ulis, Louis COUTURIER, président de la Libre Pensée de l’Essonne, Rose-Marie BOUSSAMBA pour la Ligue des Droits de l’Homme, Danièle DUGELAY pour la France Insoumise et Pierre USSEGLIO pour le Parti Ouvrier Indépendant.

Autour du pot fraternel offert par la Municipalité, les échanges ont porté sur des suites possibles à mettre en œuvre après cette commémoration :

  • pérenniser une telle initiative aux Ulis en souhaitant qu’elle fasse école compte tenu des menaces liberticides déjà prises et des projets réactionnaires en préparation pour remettre en cause la loi de Séparation des églises et de l’état du 9 décembre 1905
  • préciser la politique de la Convention à l’égard de l’esclavage (la première abolition fut votée le 4 février 1794)
  • revenir sur la question du droit à l’insoumission et sur la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple, une écharde dans le talon de la République, aux alentours du 11 novembre prochain.

Le 21 septembre 2020 : une bonne journée pour la République et la liberté qui ne sera pas sans suites.

Les libres penseurs invitent les citoyennes et les citoyens à se procurer et à diffuser le Lettre ouverte du 10 septembre de la Fédération nationale de la Libre Pensée au Président de la République : la défense de la liberté de conscience pour tous le vaut bien.

Le 25 septembre 2020

Discours de Louis COUTURIER, président de la Fédération de l’Essonne de la Libre Pensée, lors la commémoration de la 1ère République, le 21 septembre 2020 aux Ulis

Citoyennes, citoyens, Chers camarades, chers amis,

Votre présence et l’engagement de la municipalité des ULIS permettent de renouer avec les rassemblements, ici à la Pierre de la Liberté, à la même date ou presque de 2010 à 2016.

La Fédération de l’Essonne de la Libre Pensée que j’ai l’honneur de présider s’en félicite.

Pour commencer, permettez-moi de rafraîchir vos mémoires – si nécessaire – par quelques rappels historiques. Le 20 septembre 1792, c’était Valmy, la défaite des armées de la réaction monarchiste battues par les volontaires levés à Paris et dans les départements alentours.

« D’aujourd’hui (le 20 septembre) et de ce lieu (Valmy) date une ère nouvelle dans l’histoire du monde » selon la formule célèbre de GOETHE.

Le jeudi 21 septembre de l’an IV de la Liberté, la Convention naissante a ouvert ses travaux en abolissant la royauté. Le soir, Paris fut illuminé et la peuple a crié « Vive la République » !

Le 22 septembre, le député Billaud-Varenne a demandé et obtenu que l’acclamation populaire soit ratifiée et que les actes publics soient dorénavant datés de l’an I de la République Une et Indivisible.

Le 25 septembre, un nouveau décret a proclamé la République Française Une et Indivisible. Le calendrier républicain, évoqué par M. le Maire des Ulis ne fut adopté que le 5 octobre.

La France est ainsi entrée en République il y a 228 ans par la volonté du peuple.

La République n’est plus dans sa prime jeunesse ! Aujourd’hui, elle est en péril : ses bases mêmes sont sapées par de prétendus républicains qui se réclament des Lumières et de la République Une et Indivisible, et même de la loi du 9 décembre 1905 (déclaration de Macron de mars 2019), pour nous infliger des décrets liberticides dans le cadre du régime d’exception qui vient d’être prolongé jusqu’au 31 mars 2021, voire d’une loi « contre » les séparatismes.

Pour s’y retrouver, il est nécessaire de confronter leurs déclarations et les faits. Quels sont ces faits ?

Dans la République « Une et Indivisible » qui condamne les séparatismes, peut-il y avoir encore place pour un enseignement catholique qui sépare des millions de jeunes de la jeunesse de ce pays ? Peut-il y avoir encore place pour la pérennisation du Concordat séparatiste en Alsace-Moselle ? d’une ordonnance de Charles X en Guyane et des décrets de 1939 en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie, à Wallis et Futuna, à Saint-Pierre et Miquelon et dans les Terres australes (Kerguelen et terre Adélie) qui maintiennent ces territoires à part ?

La République « laïque » qui ne reconnait aucune religion peut-elle se prévaloir d’en organiser une, l’Islam ? Peut-elle continuer à prendre en compte le Droit canonique ? Peut-elle laisser proliférer des « chartes » qui font reposer sur les citoyens ce qui relève de l’État (charte de la laïcité de Mme Pécresse en Ile de France, charte de la laïcité et des valeurs républicaines du Conseil départemental de l’Essonne) ?

Dans la République « laïque » peut-il y avoir place pour des aumôneries au collège et au lycée de Limours ?

Dans la République de la loi du 9 décembre 1905 qui garantit la liberté de conscience, toutes ces transgressions n’ont pas place.

Les faits sont les faits. La Liberté ne se divise pas. La Liberté nous appelle une nouvelle fois.

Ne soyons pas dupes de propos qui se veulent rassurants. Les apprentis Bonaparte et les cléricaux d’aujourd’hui tiennent compte de la situation mais ils ne renoncent pas à « réparer le lien entre l’église et l’état » comme l’a déclaré le Président Macron le 9 avril 2018 aux Bernardins.

À nous de rechercher ensemble les moyens de résister à la vague liberticide et anti-laïque.

La Libre Pensée tient à la disposition de tous la « Lettre ouverte » qu’elle vient d’adresser le 10 septembre au Président de la République et les résolutions adoptées à son dernier Congrès national en août.

Les Fédérations de la Libre Pensée de la Région Ile de France, dont celle de l’Essonne, appellent à un rassemblement demain (le 22 septembre) à 18h30 aux Tuileries à Paris, près du lieu où la République a fait ses premiers pas.

La République nous appelle. Restons ensemble, tous ensemble, pour défendre la loi de 1905 et la laïcité, un des piliers de la République.

A bas la calotte et vive la Sociale !


Documents joints

communiqué
communiqué
discours
discours

Portfolio

Intervention de Louis Couturier

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois