Actions pour la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple de 14-18

mardi 18 octobre 2016
par  lpOise
popularité : 11%

Plusieurs manifestations se déroulent pour dire et redire : Maudite soit la guerre ! et rappeler ce que fut le sort des fusillés pour l’exemple de 14-18. Exigeons leur réhabilitation ! Le centenaire ne se terminera pas sans que cela soit fait ! Les citoyens unanimes l’exigent. Voir l’agenda des manifestations prévues ces prochains mois.

Dans l’Oise :

Mardi 18 octobre à 14 heures au cimetière de Sarcus : cérémonie de transfert des cendres de Julien Lançon. Voir ce qu’en dit un journal de Provence. Sachant que les découvreurs ne sont pas toujours ceux qui se montrent le plus, et que nous ne sommes pas dupes, à la LP, que ce soit pour le transfert des cendres de Sylvestre Marchetti, ou encore pour celles de Julien Lançon. Mais l’article rédigé par cette journaliste dit bien l’horreur de ce qui est arrivé à ce jeune homme. Il mérite d’être vu, comme cette vidéo là .

La Libre Pensée de l’Oise sera présente, comme elle l’était dès 2008. En hommage à Julien Lançon et à tous ceux qui ont subi le même sort injuste. Et pour que se lève le voile de silence qui a été jeté sur eux. (voir en PJ l’Appel à la République )

Le 11 novembre à Villeneuve les Verberie, Eric Viot présentera son dernier livre et fera une conférence sur les fusillés pour l’exemple.

Le 13 novembre, à l’appel de l’ALAMPAC, manifestation pacifiste devant le monument de la Paix de Creil. En voici le texte d’invitation aux élus, associations et citoyens :

Manifestation du 13 novembre 2016 au monument de la Paix à Creil

Observant que le monument aux morts de Creil présente un caractère résolument pacifiste, des citoyens de Creil et des environs ont entrepris il y a plus de 15 ans de créer une association afin à la fois d’approfondir les conditions dans lesquelles ce monument a été érigé mais aussi afin d’exprimer ce pacifisme par des prises de positions.

Notre association appelle, notamment avec d’autres et depuis le début avec la fédération de l’Oise de La Libre Pensée, à se rassembler le 11 novembre à Creil.

Cette année encore nous viendrons y effectuer une prise de parole. Mais ce sera exceptionnellement le 13 novembre à 11h.

Depuis plusieurs années, les rassemblements pacifistes se sont multipliés à l’occasion du 11 novembre et sont désormais un moment important de la campagne pour « la réhabilitation des fusillés pour l’exemple ».

Mais cette année est marquée par deux événements importants :

  1. Le rassemblement de « Gentioux » (Creuse) qui fut un des premiers en France à relancer il y a 25 ans la campagne pour la réhabilitation des fusillés pour l’exemple, va prendre une ampleur nationale.
  2. Le développement de la souscription populaire et nationale pour l’érection du monument à la mémoire des fusillés dans l’Aisne. (voir en PJ) Nous signalons qu’ainsi le sénateur-maire de Montataire, Jean-Pierre Bosino, a souhaité faire attribuer une subvention pour la construction de ce monument.

Nous voulons que les médias fassent connaître l’exigence de la lutte contre la guerre et pour la réhabilitation des fusillés.

C’est pourquoi plusieurs d’entre nous seront à Gentioux ce 11 novembre.

Ce changement de date du rassemblement à Creil, que nous tiendrons donc le dimanche 13 novembre à 11h, doit permettre à toutes les associations ou élus qui le souhaitent de venir participer à cette manifestation pacifiste.

La manifestation nationale de Gentioux du 11 novembre 2016 est annoncée :

Motion 11 NOVEMBRE 2016 adoptée au congrès national de la FNLP

Le 11 Novembre 2016 à 11H30

Nous serons à Gentioux (Creuse) –

devant le Monument aux Morts pacifiste

Rassemblement national

pour la réhabilitation collective

des 639 Fusillés pour l’exemple de 1914-1918 !

Durant la Première Guerre Mondiale (1914-1918), en quatre ans de conflit, 195 000 soldats dont 35 000 officiers eurent affaire à la justice militaire. 2 500 furent condamnés à mort pour désobéissance, 639 furent fauchés par des balles françaises par les pelotons d’exécution pour l’exemple, des milliers d’autres ont vu leurs os blanchis dans les bagnes d’Afrique du Nord. A cela s’ajoute des milliers d’exécutions sommaires, abattus sommairement par des brutes galonnées assoiffés de sang.

Dès septembre 1914, des voix s’élevèrent pour condamner ces assassinats « légaux » et réclamèrent la réouverture des procès. Les protestations ne cessèrent de prendre de l’ampleur, sous la pression de l’opinion publique, notamment à l’initiative du député de l’Aube Paul Meunier, les Conseils de guerre « spéciaux » cessèrent d’exister à partir de 1916.

Mais la machine à tuer continua de fonctionner, notamment pour réprimer les mutineries de 1917. La hiérarchie militaire n’avait pas eu son compte de sang. Une quarantaine de Fusillés pour l’exemple furent réhabilités jusque dans les années 1930. Il en reste 600 dont l’honneur ne leur a pas été rendu. La Justice humaine exige que les 639 Fusillés pour l’exemple soient réhabilités collectivement par une démarche de la République. Ils avaient le droit de dire NON à la guerre et aux massacres.

C’est ce droit de dire NON à l’horreur que la Libre Pensée et tous ceux qui combattent avec elle – le Mouvement de la Paix, l’Association Républicaine des Anciens Combattants, l’Union Pacifiste de France, de nombreuses sections de la Ligue des Droits de l’Homme - veulent voir reconnu par l’acte solennel et symbolique de réhabilitation collective des 639 Fusillés pour l’exemple.

Le 11 novembre 2016 nous serons à l’exacte mi-temps du Centenaire de la Première Guerre Mondiale. Ce 11 novembre sera aussi le dernier avant les élections présidentielles et législatives de 2017. La Libre Pensée entend se rappeler aux bons souvenirs de tous ceux qui se sont reniés et/ou qui n’ont pas voulu aller jusqu’au bout du chemin de Justice que l’honneur commande à la République : Réhabilitation collective des 639 Fusillés pour l’exemple !

Ce rassemblement national à Gentioux dans la Creuse – où, depuis 1988 sans discontinuer, à l’initiative de la Libre Pensée, des centaines de pacifistes, d’antimilitaristes, de libres penseurs, de laïques et d’humanistes se rassemblent chaque 11 novembre - sera le prélude d’un autre, au cours du 2éme Trimestre 2017 sur la ligne de front, près du chemin des Dames à Roucy dans l’Aisne, où six soldats furent fusillés pour l’exemple. Nous y célébrerons les mutineries de 1917 qui furent le sursaut de révolte pacifiste et internationaliste de milliers de soldats qui refusaient de mourir pour des intérêts qui n’étaient pas les leurs.

Bien entendu, cela sera aussi l’occasion de rendre hommage aux soldats russes qui se sont révoltés dans le camp militaire de la Courtine, à quelques kilomètres de Gentioux, en 1917 en constituant leur soviet. La Libre Pensée est d’ailleurs à l’origine de l’érection d’une stèle, propriété de la Libre Pensée de la Creuse, qui rappelle cet évènement historique.

A cette occasion, la Libre Pensée amplifiera le mouvement profond que vient de tout le pays pour la réhabilitation collective : 31 Conseils généraux, 6 Conseils régionaux, 2 000 Communes, 75% des citoyens de ce pays exigent que Justice soit rendue aux Fusillés et à leurs familles. Nous érigerons un monument sur la ligne de front qui rendra hommage, honneur et justice aux 639 Fusillés pour l’exemple de 1914-1918.

La République réhabilitera les Fusillés !

Nous sommes la République !

Tous au Rassemblement national à Gentioux (Creuse),

le 11 novembre 2016 !

*******************************

Voté aussi lors du congrès national :

Résolution antimilitariste

La Fédération nationale de la Libre Pensée se réclame depuis toujours de l’antimilitarisme internationaliste et pacifiste.

Elle condamne toutes les guerres impérialistes et les « opérations extérieures » qui ne sont que relents de conquêtes colonialistes. Selon l’expression de Paul Valéry : « Les guerres sont faites par des gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent très bien, mais qui refusent de s’entretuer ».

Le Congrès national de la Libre Pensée, réuni à Bourg-lès–Valence du 23 au 26 août 2016, condamne les bombardements et les destructions menés partout dans le monde. La guerre est sur tous les continents et massacre des centaines de milliers d’hommes, de femmes, d’enfants et de vieillards.

De plus, « Le déplacement forcé atteint un niveau sans précédent. 65,3 millions de personnes étaient déracinées à la fin de 2015" selon le rapport annuel du HCR de l’ONU (20 juin 2016).

La guerre est une barbarie.

La Libre Pensée rappelle son engagement de toujours contre le militarisme et réaffirme le principe fondamental du droit des peuples à disposer d‘eux-mêmes et non du droit des puissants à disposer des peuples. Elle dénonce le « droit d’ingérence » qui n’est que le maintien de l’oppression coloniale. Le Congrès de Bourg-lès-Valence exige l’arrêt des interventions militaires extérieures dans tous les pays.

La Libre Pensée exprime sa totale empathie avec les migrants qui veulent fuir la barbarie et la mort. Elle en appelle à la solidarité internationale pour leur apporter aide et secours et pour faire respecter leur désir d’installation dans le pays de leur choix.

L’action ininterrompue et unitaire de la Libre Pensée pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple est la marque d’une volonté de dire Non à la Guerre et de promouvoir le droit de dire Non à l’oppression et aux massacres de la barbarie militariste.

1°) Le congrès de Bourg-lès-Valence de la Libre Pensée enregistre avec satisfaction et même fierté la réussite des colloques qu’elle a tenus depuis deux ans, qui montre que le souvenir de la guerre de 1914-1918 est à l’agenda de la mémoire collective. La Libre Pensée s’est fixé pour but de faire un travail de vérité au milieu du déferlement des « reconstitutions » officielles diverses et variées où le ridicule le dispute souvent à l’autosatisfaction hypocrite d’une paix prétendument garantie par l’Union européenne. Autosatisfaction oubliant au passage la guerre de dislocation menée contre la Yougoslavie par l’OTAN, dont les pays de l’Union Européenne sont membres, ainsi que les interventions et immixtions diverses via des opérations militaires et des ventes d’armes dont se rendent coupables nombre de pays de l’Union Européenne ! Et singulièrement la France, « pacificatrice » bien connue, dont les dirigeants s’obstinent à perpétuer le passé colonial, sous d’autres formes politiques sans doute, mais en continuité complète avec le militarisme, ennemi des libertés et vice ancestral récurrent de notre pays.

Les colloques de la Libre Pensée liés à la Guerre de 1914-1918 ont été inaugurés par celui de Soissons où les généraux fusilleurs, les Nivelle, les Foch, les Joffre, les Pétain ont été soumis à l’appréciation critique d’historiens et au jugement de l’Histoire, symbolisé par une déclaration et une sentence proposées par la Libre Pensée et adoptées par les participants.

Puis est venu le colloque à Franchesse dans l’Allier sur le double thème des complaisances à la guerre venues de là où on ne les attendait pas et celui des résistances à cette démission des principaux dirigeants de la IIe Internationale, résistances très souvent occultées par l’Histoire officielle. Les figures les plus notables de cette résistance du côté français (syndicalistes, révolutionnaires, militants, parlementaires) ont fait l’objet de communications tandis que d’autres resituaient les éléments principaux du contexte où cette résistance s’est manifestée.

Enfin, il y eut le colloque de Saint-Nazaire où a été étudié le riche corpus historique -souvent négligé par les études historiques- sous le titre : « Mutins, déserteurs, pacifistes, antimilitaristes de tous les pays et de toutes les guerres : unissez-vous ! ».

La Libre Pensée se félicite que dans ce colloque des regards croisés d’historiens français et allemands aient pu être notamment portés sur les mutineries de 1917 et qu’une communication importante ait été consacrée à la paix de Brest-Litovsk, communication soulignant la force du message que cette paix délivrait aux peuples sur une sortie possible de crise par « en bas », donc en termes de mobilisation révolutionnaire.

Donnant la parole à ceux qui, dans le passé, ont dit non à la guerre, la Libre Pensée a également offert sa tribune à une militante israélienne, Noa Levy, venue spécialement pour le colloque. Elle a expliqué comment elle aide ceux qui refusent d’aller dans l’Armée en Israël, parce qu’ils ne veulent pas participer aux agressions contre les Palestiniens.

Les Actes de ces colloques ont été publiés dans le cadre d’une collection inaugurée par les actes de Soissons, suivie des actes des colloques de Franchesse et de Saint-Nazaire. Ainsi se constitue une collection dont la vocation est d’embrasser la totalité de ce que l’activité de la Libre Pensée en ce domaine a déjà produit et pourra produire, notamment à travers les colloques à venir.

2°)- On sait que la Libre Pensée mène sans faiblir le combat pour la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple de la guerre de 1914-1918. Avec les associations, les organisations qui partagent cette exigence, le Libre Pensée est chaque année au centre des plus de 120 rassemblements pacifistes qui ont lieu autour du 11 novembre. On sait aussi que de nombreuses organisations, notamment membres de l’Association Internationale de la Libre Pensée, ont adopté une déclaration commune en faveur de cette juste cause qui concerne tous les pays belligérants de 1914-1918.

Décision a été prise par la Libre Pensée d’ériger un monument aux Fusillés pour l’exemple quelque part sur la ligne de front. Une association dans ce but a été créée et des artistes ont été sollicités. Tous les projets étaient dignes d’intérêt. Ce qui souligne au passage l’attractivité de ce sujet pour les sculpteurs, fidèles en cela à ceux de leurs aînés qui ont pu voir certaines de leurs créations, véritables œuvres d’art, érigées dans un certain nombre de communes. Le message pacifiste de nombre d’entre elles sera ainsi relayé et élargi.

Entre les différents projets soumis à l’Association, deux ont été particulièrement retenus. Les deux répondent à nos aspirations pacifistes et internationalistes de libres penseurs. L’un comme l’autre permettraient de traduire l’aspiration majoritaire de l’opinion publique en France (et sans doute dans la plupart des autres pays concernés) à affirmer publiquement et avec force la réhabilitation des fusillés pour l’exemple, maintes fois promise par les autorités de ce pays et jamais effective. Il importe que la souscription financière soit maintenue en permanence et en toute occasion. Une piste nouvelle s’est ouverte : s’adresser aux parlementaires pour qu’ils versent une attribution sur leur réserve parlementaire. N’hésitez pas à les démarcher pour cela.

3°)- On se rappelle non sans amertume les promesses de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, l’un reconnaissant l’injustice qui a présidé aux exécutions pour l’exemple, l’autre faisant voter par le Conseil général de Corrèze le vœu d’un engagement de réhabilitation solennelle par la Nation, vœu auquel il ne donnera pas suite une fois élu Président de la République. Ces dérobades et reniements ont conduit la Libre Pensée à considérer que désormais c’était aux citoyennes et citoyens de ce pays - qui sont la République - de proclamer la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple. Cette réhabilitation sera enfin réalisée sous la forme d’un monument national qui leur sera dédié.

La Libre Pensée a ainsi conscience de répondre aux aspirations des descendants de Fusillés. Pour eux en effet, la situation actuelle est caractérisée par le faux-semblant d’une « solution » qui a consisté à consacrer aux Invalides une salle informatisée où les dossiers des Fusillés sont consultables sur écran, comme ils le sont d’ailleurs déjà sur le site Mémoire des hommes.

Sans nier l’intérêt de ce site, il est difficile de voir dans sa consultation une réhabilitation quelconque, proclamée et effective, des Fusillés. Il faut ne pas saisir l’ampleur du traumatisme moral enduré encore aujourd’hui par les familles concernées pour croire que consultation vaut réhabilitation !

Cela constitue comme une seconde humiliation infligée aux descendants qui veulent tout simplement que l’honneur soit rétabli pour leurs familles et que la République, enfin, répare l’injustice majeure dont leurs ancêtres ont été victimes durant la Première guerre mondiale.

C’est pourquoi les descendants des familles lancent un appel demandant encore une fois cette réhabilitation et appelant à soutenir l’initiative d’un monument, prise par la Libre Pensée. Le Congrès national de la Libre Pensée décide de diffuser largement cet appel et de collecter les signatures des descendants des Fusillés pour l’exemple.

Cette recherche de descendants de Fusillés est un engagement que les libres penseurs décident de systématiser dans les départements. Il appartient aux Fédérations départementales de mener à bien cette recherche qui ne peut que susciter l’intérêt passionné de tous ceux qui sont attachés à ce que Justice soit rendue pour les 639 Fusillés pour l’exemple.

Dans ce cadre, les fédérations départementales et les groupes affiliés continueront à solliciter toutes les collectivités territoriales locales pour obtenir le vote, par les élus de ces collectivités de vœux et motions pour la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple.

En conséquence, une initiative importante va être prise par la Libre Pensée.

A l’occasion du 100e anniversaire des Mutineries de 1917, le congrès de Bourg-lès-Valence décide de préparer un puissant rassemblement à Roucy dans l’Aisne, où six soldats ont été fusillés au cours de la guerre et où une stèle vient de leur être dédiée, en Mai ou en juin 2017, en y associant l’ensemble des organisations, déjà partie prenante des rassemblements pacifistes autour, notamment, du 11 novembre.

La date centrale choisie permettra de donner un impact considérable à la mobilisation des énergies pour rendre l’initiative encore plus visible et plus représentative de cette aspiration profonde à la justice qui est au cœur des peuples, et singulièrement au cœur du peuple républicain qui a forgé l’histoire de la démocratie française.

Arrêt de toutes les opérations militaires extérieures !

Contre les lobbies militaristes et les reniements qu’ils ont générés !

Vive la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple !

C’est avec tous nos amis, c’est avec le monument projeté, que nous la ferons !

Vote à main levée des délégués. Résultat :

Pour Unanimité Contre 0 Abst° 0



A propos de la manifestation de transfert des cendres de Julien Lançon on peut lire dans la presse une version officielle de la découverte de ces deux tombes à Sarcus.

Lesquelles ont été signalées, une première fois au public par François Beauvy, bien connu dans la région. Bravo à Jean-Claude Flament d’en avoir fait une bataille personnelle, mais il est toujours mieux de citer ses sources.

http://www.leparisien.fr/sarcus-602...

http://oise.pcf.fr/92826


Documents joints

Bulletin du Comité Laïque des AMis du Monument (...)
Bulletin du Comité Laïque des AMis du Monument (...)
APPEL À LA RÉPUBLIQUE
APPEL À LA RÉPUBLIQUE

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

3 novembre 2016 - inauguration d’une place de la Laïcité à La Croix St Ouen le 18 novembre 2016

Nous apprenons que l’association isarienne "AGORA 21" dirigée par Jean Pierre Weisselberg et la (...)

22 novembre 2015 - École Laïcité République - premier bilan

Succès du colloque "École Laïcité République" : 3 journées à Creil puis à Clermont, d’août à novembre (...)

5 juin 2015 - stand de la Libre Pensée à la fête de la Paix de Montataire le 7 juin 2015

La Libre Pensée de l’Oise sera présente et tiendra un stand à la fête de la Paix organisée à (...)

25 mars 2010 - Lu : "La fin d’une illusion" dans ’l’idée libre’ de mars 2010

L’IDÉE LIBRE est une revue dont chaque numéro est construit autour d’un dossier. Sa dernière (...)

22 février 2010 - Conférence sur le "Trésor de l’Ecluse" de Creil le 27 février

Pierre RIGAULT, membre fondateur de la Société Archéologique de CREIL, exposera, le samedi 27 (...)