Eric Hazan à Lille : Une Histoire de la Révolution Française +

Bonus : Chansons Révolutionnaires et Sociales de l’Histoire 1789 /1794 par ADN : l’Atelier de Délires Novateurs.
jeudi 4 avril 2013
par  lpNord
popularité : 6%

Eric Hazan à Lille : Une Histoire de la Révolution Française.
Sa conférence de ce Lundi 16 Janvier 2013 à la Libraire l’Harmattan, Lille, à écouter, à télécharger.
.
Bonus : Chansons Révolutionnaires et Sociales de l’Histoire 1789 /1794 par ADN.
La présentation du livre par l’auteur, Les chansons, les chanteurs, les liens sur le web sur le site de Radio Campus Lille

.

JPEG - 88.6 ko
Illustration : Caricature anglaise 1789
Musée Carnavalet : http://shigepekin.over-blog.com/art...

Ecouter, lire les informations, Télécharger, tous les liens, cliquer sur ce lien
- ADN, l’Atelier du Délire Novateur, tous les Mercredi à 10h
- LP59, c’est le 2 ieme Samedi du mois de 11h30 à 13h.
.
Eric Hazan, nous présentait son livre, une histoire de la révolution Française pleine d’érudition et de souffle, à la Libraire, rue Gantois à Lille ce 16 Janvier 2013.
.
Ce n’est pas un livre adressé aux érudits, c’est mieux, c’est un appel à la mémoire,
Un rappel des débats de l’histoire de la révolution Française.
Eric Hazan nous explique ce qu’il s’est appliqué à faire : Un récit.
A cette époque là, on décidait tout de suite.
Tout ne se passait pas à Paris, plus de 80 % des Français habitaient la campagne.
La révolte d’un pays entier.
Pour l’écouter ou télécharger : Le lien
Le livre, la présentation sur La Fabrique Le lien
408 pages - ISBN978-2-35872-038-0

JPEG - 115.3 ko
16 Janvier 2013
Eric Hazan à l’Harmattan Lille

Dans les années 1790, pour le grand leader whig Charles James Fox, la Révolution française était "l’événement le plus important qui se soit jamais produit dans le monde". Depuis, avec le passage de l’actualité à l’Histoire, la Révolution a gardé son pouvoir de fascination. Le sujet n’est pas neutre : une importante école historique considère la Révolution comme un trouble malencontreux venu bouleverser de façon sanglante le mouvement général vers le libéralisme.
Le présent livre s’inscrit dans une tout autre lignée, pour qui la Révolution a changé à jamais la façon de penser et de vivre du monde occidental. Il est construit comme un récit qui donne à entendre les deux voix de la Révolution : celle des assemblées, des personnages célèbres, et celle du peuple, des anonymes, des femmes, des paysans, que l’on perçoit tantôt comme un bruit de fond et tantôt comme un grondement assourdissant.
Ces deux voix se mêlent aux moments d’incandescence révolutionnaire, en juillet 1789, en août 1792 où la royauté est abattue, en mai-juin 1793 lors de la chute de la Gironde. Et quand ces voix se font discordantes, alors viennent les moments les plus sombres, jusqu’au drame du 9 thermidor. "Les héritiers des thermidoriens qui nous gouvernent sans discontinuer depuis lors cherchent à travestir l’histoire de la Révolution.
Contre eux, gardons vivante la mémoire, gardons l’inspiration de ce moment où l’on put entendre que les malheureux sont les puissances de la terre, que l’essence de la république et de la démocratie est l’égalité, et que le but de la société est le bonheur commun".
.
Eric Hazan est éditeur et écrivain, derniers ouvrages parus, dont :

JPEG - 33.3 ko

- Paris sous tension, Le lien La Fabrique + Vidéo : Le lien
Un état commun entre je Jourdain et la mer, en collaboration avec Eyal Sivian Le lien La Fabrique Vidéo : Le lien
La Fabrique, c’est bien sur : L’insurrection qui vient Le lien
A voir, et surtout à étendre : Vidéo arrêtsurimage.tv le lien
.
Chansons révolutionnaires et sociales de l’histoire 1789 - 1794.
Une émission Radio Campus Lille, - ADN, l’Atelier des Délires Novateurs, tous les Mercredi à 10h
Pour l’écouter , la télécharger : Le lien.

JPEG - 69.4 ko
Club des femmes patriotes dans une église
Chérieux, 1793

Les chansons, les documents sonores, dans l’ordre de l’émission.
- La prise de la Bastille - Serge Kerval. Le lien.
- Chanson nouvelle de 2 dames de la halle - Francesca Solleville. Le lien
- La poursuite et le retour de la famille ci-devant royale - Simone Bartel. Le lien
- Le tiers état par Jean Pierre Lacot -Le lien
- Ah ça ira - Les Portementaux Le lien
- La guillotine permanente - Juliette Gréco Le lien

JPEG - 75.9 ko
Joseph Ghin : Le grand chambardement
http://www.telemb.be/content/view/3... http://www.facebook.com/events/4877...

Marc Ogeret
- Mort de Louis Capet. Le lien
- Les sans-culottes. Le lien
.
Hélène Delavault
- Liberté des nègres
Lien 1
Lien 2
.
A lire : Affaire Delavault 1989 La 13ème Chambre de la Cour d’appel de Paris a relaxé hier Philippe et Giovanni Castellucio, qui avaient été condamnés le 7 juin dernier par le tribunal correctionnel pour avoir agressé la chanteuse Hélène Delavault, le 6 janvier 1989 au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, où elle interprétait des chansons révolutionnaires. . . . Le lien
.
- Extraits du discours "Sur la nécessité de révoquer le décret sur le Marc d’Argent" de Robespierre du 11 Aout 1791 dit par Serge Reggiani sur une musique de Jacques Higelin.
.
- Le salpêtre Républicain - Gérard Chouquer 1988, musique de Luigi CHERUBINI Le Lien
Couplets composés par "un citoyen de la section Mucius Scaevola" et chantés sur le théâtre de l’opéra comique national par le citoyen Solié sans doute en janvier 1794 . L’air est d’abord celui d’une comédie de Monvel et Dalayrac "Philippe et Georgette" (décembre 1791) . Lien
.
- Le bataillon de la Moselle - Boris Napes
.
- Valmy - Bérard
"Valmy" (H. Derouville, Plaire / Louis Bousquet) Le Lien
.
- La Carmagnole - Toscani. Le lien
.
Montage : Extrait du discours de Robespierre dit du testament, récité par Serge Reggiani sur une musique de Léo Ferré
http://users.swing.be/debailleul.gh...
https://www.youtube.com/watch?v=1NG...
https://www.youtube.com/watch?v=K3D...
.
Ah ça ira - Catherine Ribeiro. Le lien
.
Les discours de Robespierre sont extrait d’une double 33t de Serge Reggiani. Le lien
.
Discours à la Convention : séance du 8 thermidor an II (26 juillet 1794).
Maximilien de Robespierre
.
En voyant la multitude des vices que le torrent de la Révolution a roulés pêle-mêle avec les vertus civiques, j’ai tremblé quelquefois d’être souillé aux yeux de la postérité par le voisinage impur de ces hommes pervers qui se mêlaient dans les rangs des défenseurs sincères de l’humanité ; mais la défaite des factions rivales a comme émancipé tous les vices ; ils ont cru qu’il ne s’agissait plus pour eux que de partager la patrie comme un butin, au lieu de la rendre libre et prospère ; et je les remercie de ce que la fureur dont ils sont animés contre tout ce qui s’oppose à leurs projets a tracé la ligne de démarcation entre eux et tous les gens de bien. Mais si les Verres et les Catilina de la France se croient déjà assez avancés dans la carrière du crime pour exposer sur la tribune aux harangues la tête de leur accusateur, j’ai promis aussi naguère de laisser à mes concitoyens un testament redoutable aux oppresseurs du peuple, et je leur lègue dès ce moment l’opprobre et la mort ! Je conçois qu’il est facile à la ligue des tyrans du monde d’accabler un seul homme ; mais je sais aussi quels sont les devoirs d’un homme qui peut mourir en défendant la cause du genre humain. [...]
.
Peuple, souviens-toi que, si dans la République la justice ne règne pas avec un empire absolu, et si ce mot ne signifie pas l’amour de l’égalité et de la patrie, la liberté n’est qu’un vain nom ! Peuple, toi que l’on craint, que l’on flatte et que l’on méprise ; toi, souverain reconnu, qu’on traite toujours en esclave, souviens-toi que partout où la justice ne règne pas, ce sont les passions des magistrats, et que le peuple a changé de chaînes, et non de destinées !
Souviens-toi qu’il existe dans ton sein une ligue de fripons qui lutte contre la vertu publique, et qui a plus d’influence que toi-même sur tes propres affaires, qui te redoute et te flatte en masse, mais te proscrit en détail dans la personne de tous les bons citoyens !
.
Rappelle-toi que, loin de sacrifier cette nuée de fripons à ton bonheur, tes ennemis veulent te sacrifier à cette poignée de fripons, auteurs de tous nos maux, et seuls obstacles à la prospérité publique !
.
Sache que tout homme qui s’élèvera pour défendre ta cause et la morale publique sera accablé d’avanies et proscrit par les fripons ; sache que tout ami de la liberté sera toujours placé entre un devoir et une calomnie ; que ceux qui ne pourront être accusés d’avoir trahi seront accusés d’ambition ; que l’influence de la probité et des principes sera comparée à la force de la tyrannie et à la violence des factions ; que ta confiance et ton estime seront des titres de proscription pour tous tes amis ; que les cris du patriotisme opprimé seront appelés des cris de sédition, et que, n’osant t’attaquer toi-même en masse, on te proscrira en détail dans la personne de tous les bons citoyens, jusqu’à ce que les ambitieux aient organisé leur tyrannie. Tel est l’empire des tyrans armés contre nous, telle est l’influence de leur ligue avec tous les hommes corrompus, toujours portés à les servir. Ainsi donc, les scélérats nous imposent la loi de trahir le peuple, à peine d’être appelés dictateurs ! Souscrirons-nous à cette loi ? Non ! Défendons le peuple, au risque d’en être estimé ; qu’ils courent à l’échafaud par la route du crime, et nous par celle de la vertu.
.
Disons-nous que tout est bien ?
Continuerons-nous de louer par habitude ou par pratique ce qui est mal ? Nous perdrions la patrie. Révélerons-nous les abus cachés ? Dénoncerons-nous les traîtres ? On nous dira que nous ébranlons les autorités constituées, que nous voulons acquérir à leurs dépens une influence personnelle. Que ferons-nous donc ? Notre devoir. Que peut-on objecter à celui qui veut dire la vérité et qui consent à mourir pour elle ? Disons donc qu’il existe une conspiration contre la liberté publique ; qu’elle doit sa force à une coalition criminelle qui intrigue au sein même de la Convention ; que cette coali­tion a des complices dans le Comité de Sûreté générale et dans les bureaux de ce comité qu’ils dominent ; que les ennemis de la République ont opposé ce comité au Comité de Salut public, et constitué ainsi deux gouver­nements ; que des membres du Comité de Salut public entrent dans ce complot ; que la coalition ainsi formée cherche à perdre les patriotes et la patrie. Quel est le remède à ce mal ? Punir les traîtres, renouveler les bureaux du Comité de Sûreté générale, épurer ce comité lui-même, et le subordonner au Comité de Salut public, épurer le Comité de Salut public lui-même, constituer l’unité du gouvernement sous l’autorité suprême de la Convention nationale, qui est le centre et le juge, et écraser ainsi toutes les factions du poids de l’autorité nationale, pour élever sur leurs ruines la puissance de la justice et de la liberté : tels sont les principes. S’il est impossible de les réclamer sans passer pour un ambitieux, j’en conclurai que les principes sont proscrits, et que la tyrannie règne parmi nous, mais non que je doive les taire ; car, que peut-on objecter à un homme qui a raison et qui sait mourir pour son pays ?
.
Je suis fait pour combattre le crime, non pour le gouverner. Le temps n’est point arrivé où les hommes de biens peuvent servir impunément la patrie ; les défenseurs de la liberté ne seront que des proscrits, tant que la horde des fripons dominera.

JPEG - 38.4 ko
Montreuil Rue Robespierre

Les Rues Robespierre de la région  : Le lien
Aulnoy-lez-Valenciennes, Beauvois-en-Cambrésis, Cuincy, Déchy, Escaudain, Fourmies, Fresnes-sur-Escaut, Houplines, La Sentinelle, Lille, Lhomme, Mons-en-Barœul, Rieux-en-Cambrésis, Sin-le-Noble, Saint-Amand-les-Eaux, Saint-Saulve, Trith-Saint-Léger, Valenciennes, Wattrelos Arras, la ville natale de Robespierre, Auchy-les-Mines, Avion, Beaurains, Béthune, Calais, Carvin, Courrières, Cuinchy, Divion, Fouquières-lès-Lens, Harnes, Hersin-Coupigny, Leforest, Libercourt, Liévin, Méricourt, Meurchin, Montigny-en-Gohelle, Oignies, Outreau, Roeux, Rouvroy, Saint-Etienne-au-Mont, Vendin-le-Vieil, Wingles
.
Pour une rue Robespierre à Paris Le lien
.

JPEG - 10.4 ko

.
NDLR : Beaucoup de liens renvoient à l’article original où ils figurent. Nos excuses, mais le temps de publication d un article sur le web est incompressible, il n y a pas de miracles.



Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

18 août 2012 - L’Association belge des athées (ABA) est née.

Face au « retour du religieux », les athées du Royaume s’organisent. Deux nouvelles associations (...)

16 mai 2012 - 23 Mai Science et foi dans le monde musulman - Conférence de Faouzia Charfi à l’ULB Bruxelles

Science et foi dans le monde musulman Conférence de Faouzia Charfi Mercredi 23 mai 2012, 20h (...)

15 mai 2012 - 24 Mai à Leers : Film "l’œil de l’astronome" de Stan Neuman + Débat " Laïcité et découvertes scientifiques "

L’œil de l’astronome Un film de Stan Neuman La projection sera suivie d’un Débat sur le thème : (...)

18 avril 2012 - Jean Meslier, curé athée révolutionnaire à Conférence / Débat à Quaregnon (Belgique) 19 Avril 20H

Une fois n’est pas coutume, Serge Deruette rendra hommage au curé Meslier à la Maison Culturelle (...)

31 janvier 2011 - Lens : "Le curé Jean Meslier : Un penseur athée, communiste, révolutionnaire et matérialiste au XVIIIe siècle"

Ce Samedi 19 février 2011 à 14h à LENS, dans le cadre de l’Université populaire "Ch’ti Guevara", (...)

14 juin 2010 - Conférence de presse sur l’organisation du Baccalauréat 2010 dans les établissement religieux mercredi 16 juin à 11h30 à la MRES, 23 rue Gosselet à Lille.

En 2009 le baccalauréat a été organisé dans de nombreux établissements privés catholiques de la (...)

21 avril 2010 - LP 59 28 Avril Café Citoyen LP 59 28 Avril Café Citoyen : Séparation de l’enseignement public et de l’enseignement privé ou unification ?

Le Groupement Villeneuvois de la Libre Pensée vous invite à une réunion-débat au Café de (...)