dimanche 11 NOVEMBRE 2018 14H30, 15e rassemblement devant le MONUMENT PACIFISTE de JOYEUSE.

samedi 10 novembre 2018
popularité : 5%

À l’initiative de l’Association Laïque des Amis des Monuments
Pacifistes et Antimilitaristes de l’Ardèche,
de la Fédération Ardéchoise et Drômoise de la Libre
Pensée et de l’Association Républicaine des Anciens
Combattants de l’Ardèche, et le soutien de nombreuses
autres associations :

dimanche 11 NOVEMBRE 2018
à 14H30, 15e rassemblement
devant le MONUMENT

PACIFISTE de JOYEUSE.

NOUS Y SERONS NOMBREUX !

HIER :

La première guerre mondiale a fait 9,5 millions de
morts et 12 millions de blessés. Entre 1914 et 1918,
il y eut 2 500 condamnés à mort par les Conseils de
guerre et 639 d’entre eux furent fusillés. Choisis au
hasard ou parfois désignés comme « meneurs » parce
que militants, syndicalistes notamment, ils furent exécutés
pour l’exemple avec des balles françaises, par
des soldats français.

Nos organisations ont combattu depuis près de trente
ans pour leur réhabilitation, avec le Mouvement de la
Paix, l’UPF, des sections de la LDH et les syndicats
CGT, FO et CNT. C’est un combat contre l’injustice et
c’est un combat pour la paix : ces soldats ont été fusillés
pour terroriser leurs camarades et les contraindre
à accepter la guerre, l’horreur et la mort. En 1917, le
Maréchal Joffre déclarait : « Nous ne sommes pas à
200 000 morts près ! »...

31 Conseils départementaux, 6 Conseils régionaux et
2 000 Conseils municipaux ont demandé la réhabilitation
collective des fusillés pour l’exemple. Les présidents
de la République successifs s’y sont obstinément
refusés. C’est pourquoi la Libre Pensée a pris
l’initiative, largement soutenue, d’ériger un monument
de pierre en leur honneur, parce que nous sommes
aussi la République ! Ce monument sera inauguré le 6
avril 2019 à Chauny dans l’Aisne, sur la ligne de front.
La souscription a permis de recueillir plus de 70 000 €
(sur les 100 000 nécessaires). Elle n’est pas close...

AUJOURD’HUI :

La guerre s’exporte (les Opex ont remplacé les « pacifications
 » de jadis), le marché de la mort est florissant.
Emmanuel Macron a obtempéré aux ordres de
Trump avec l’objectif d’un budget militaire à 2 % du
PIB, et 34 milliards dès 2018. Le militarisme se porte
bien, et sans vergogne, se met en scène.

• À Quimper, le 9 novembre, 2 000 élèves du 1er et du
2e degré seront « mobilisés » pour participer, déguisés
en poilus, à un « défilé citoyen » encadré par l’armée,
avec la bénédiction de l’Éducation nationale.

• À Paris, la commémoration de l’armistice du 11 novembre,
« point d’orgue du Centenaire », devait réunir
devant l’Arc de Triomphe plus de cent chefs d’État et
autres dignitaires pour assister à un défilé militaire. Du
jamais vu ! L’idée du défilé militaire semble abandonnée
pour raisons diplomatiques... sans doute à regret.

• À Valence, le 29 septembre, le 1er régiment de Spahis
investissait la ville « pour rencontrer le public et
lui raconter qui nous
sommes ». Expo d’art
militaire (sic), fanfares,
colloque, déballage
de blindés, son et lumière.
Barkhane au
Mali, Sentinelle ici,
« maintien de l’ordre »
partout. Au compte de
quels intérêts ?

ARRÊT DES INTERVENTIONS EXTÉRIEURES

HALTE AUX MASSACRES ET

À L’OPPRESSION DES PEUPLES !

GUERRE À LA GUERRE, AUJOURD’HUI COMME HIER !

À la suite du rassemblement (vers 16h) se tiendra

l’Assemblée Générale de l’ALAMPAA, dans une salle de la mairie de Joyeuse.

- 


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois