Réhabilitation des fusillés pour l’exemple de 1914-18 - appel aux conseils municipaux nouvellement élus

mardi 29 avril 2014
par  lpOise
popularité : 18%

Commémorer oui, mais comment et pourquoi ?

En faisant toute la lumière sur les injustices et en obtenant réparation pour ceux qui ont été tués par les balles de leur propre armée.

À l’instar de près de 30 Conseils Généraux (dont ceux de l’Oise, de l’Aisne et de la Somme), et de quelques Conseils Régionaux, les Municipalités nouvellement élues commencent à réclamer la réhabilitation des fusillés pour l’exemple. Suivons l’exemple partout.

Exemple de délibération communale adressée au Président de la République française pour demander la réhabilitation des fusillés pour l’exemple :

 [1]

Voeu pour la réhabilitation collective des « fusillés pour l’exemple », adopté par le Conseil Municipal de Pierrevert, commune du département des Alpes de Haute Provence, le 10 mars 2014, à l’unanimité.

  • Considérant le rôle déterminant du travail de mémoire quant aux enseignements que nos concitoyens peuvent tirer d’événements constitutifs de notre conscience collective,
  • Considérant la prochaine commémoration du centenaire de la guerre de 14/18 qui donnera lieu dans notre département comme au niveau national à nombre d’événements tant institutionnels qu’associatifs,
  • Considérant que dans ce cadre, l’évocation de l’horreur des combats de cette 1ère guerre mondiale, de ses millions de morts et de blessés, conduira à nouveau à prendre la mesure des sacrifices, des peurs et des souffrances d’hommes engagés sur le front devenu un immense charnier,
  • Considérant que parmi ces victimes, plus de 600 soldats, parvenus aux limites de leur endurance physique et morale face à un tel massacre ou parce que leur conscience ou leurs valeurs humanistes le leur dictaient, ont refusé de partir à l’assaut,
  • Considérant que ces hommes, iniquement accusés de trahison et de lâcheté et désignés plus tard sous le vocable « fusillés pour l’exemple », furent passés par les armes au terme de conseils de guerre réunis dans des conditions ouvrant la voie aux décisions les plus arbitraires,
  • Considérant que cette tragédie continue à porter atteinte à leur dignité et qu’elle a jeté l’opprobre sur des familles entières déjà meurtries par la disparition d’un être cher, et aujourd’hui sur leurs descendants,
  • Considérant le mouvement entrepris dès la fin de cette première guerre mondiale par de nombreuses associations ayant relayé et conforté les démarches individuelles de leurs familles pour obtenir leur réhabilitation, mouvement auquel continuent de s’associer de plus en plus de personnalités et d’institutions de la vie civile et politique,
  • Considérant que l’examen juridique d’une réhabilitation au cas par cas n’a plus de sens à ce jour et que seule une réhabilitation collective peut enfin rendre justice à tous ces morts et honorer leur mémoire,

Le Conseil Municipal de Pierrevert, à l’unanimité, demande solennellement au Président de la République de se prononcer publiquement en faveur de la réhabilitation générale et collective des « fusillés pour l’exemple » de la première guerre mondiale, afin que la Nation puisse enfin honorer officiellement leur mémoire et que celle-ci puisse perdurer dans l’histoire de notre pays.



La Libre Pensée de l’Oise tiendra son 6ème colloque les 10 et 11 octobre 2014 à l’Hôtel de Ville de Clermont de l’Oise sur le thème "Maudite soit la guerre" - l’inscription pour les communications est ouverte. Réservez d’ores et déjà vos places : l’an dernier, la grande salle était trop petite !


[1] à noter que nous savons maintenant que les soldats jugés et fusillés à Verderonne et Sarcus dans l’Oise n’avaient en rien refusé de combattre : le régiment, au repos et fatigué, avait seulement décidé d’aller se baigner dans la rivière et désobéi à l’interdiction qui leur en avait été faite.

Ils faisaient très chaud et ils avaient déjà fait deux ans de guerre pour la plupart. Il s’agissait bien de terroriser les soldats.

Un autre "considérant" pourrait être écrit relativement au fait qu’une simple baignade un jour d’été au repos pouvait valoir le peloton d’exécution...


Documents joints

le voeu de PIERREVERT
le voeu de PIERREVERT
PDF - 25.1 ko
PDF - 25.1 ko

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112