JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA LIBRE PENSÉE

LE RASSEMBLEMENT DU 22 SEPTEMBRE A FONTENAY-LE-COMTE (VENDÉE)
mardi 25 septembre 2018
par  Lp 85
popularité : 3%

INTERVENTION LIBRE PENSEE VENDEE FONTENAY LE COMTE 22 SEPTEMBRE 2018 Merci à vous tous et toutes d’être venu nous rejoindre pour cette journée internationale de la Libre Pensée. D’une part, je vous propose de présenter cette journée et ensuite de rappeler le souvenir de cette famille Friédérich, immigrés venant du Palatinat dont nous avons quelques éléments de biographie.

La journée internationale de la Libre Pensée a été décidée au congrès de Mar del Plata en 2012. Cette date du 20 septembre rappelle l’entrée de Garibaldi dans Rome le 20 septembre 1870, mettant fin aux "Etats pontificaux" et donc de fait au pouvoir temporel de la papauté. Pour présenter l’AILP et ses actions, je vous propose quelques courts extraits de l’intervention de C. Eyschen, porte parole de l’AILP au congrès de la FNLP

"Nous avons tenu l’année dernière, en septembre 2017 à Paris, notre 7e Congrès mondial. Il a été un succès, tant qualitativement que quantitativement. Je vous invite à vous procurer à la Librairie de ce congrès, les Actes que nous avons publiés en français. Ils sont aussi disponibles numériquement en anglais et en espagnol. Ce sont les trois langues dites « officielles » de l’AILP. Nous avons traité lors de ce congrès, trois thèmes principaux : la lutte pour la Séparation des Eglises et de l’Etat, la défense des Sciences et la question de l’égalité des droits pour les femmes sur tous les continents. Bien entendu, nous avons aussi abordé deux autres campagnes permanentes de notre action internationale : le financement public des religions, que nous appelons « l’économie pourpre », la couleur vous évoquera sans doute quelque chose. Et la campagne que nous menons dans les instances internationales contre les crimes des Eglises. Campagne, dont malheureusement l’actualité est toujours aussi dramatique. Nous avons d‘ailleurs écrit au Garde des Sceaux pour l’interroger sur les raisons d’un éventuel report du procès de l’archevêque Barbarin, Primat des Gaules, pour, je cite, on est prié de ne pas rire : « des difficultés de traductions ». Nous attendons encore la réponse. Il n’est jamais interdit de faire la promotion de sa propre histoire. Aussi, je vous conseille de vous procurer l’ouvrage de Louis Couturier sur l’Histoire des Internationales de la Libre Pensée. C’est une somme et cela n’avait jamais été fait auparavant. il cite Belin Sarraga, Députée aux Cortés d’Espagne, au congrès international de 1902 à Genève, où elle plaidait pour l’égalité des droits pour les femmes. Je cite : « Là où s’exerce la tyrannie, l’intelligence prépare sa vengeance . Nous avons débattu lors de notre dernier Conseil international de l’AILP de la question de la violence et des religions. Nous avons pu majoritairement nous mettre d’accord sur un certain nombre de principes. La Libre Pensée est une méthode, pas une doctrine et surtout pas un sectarisme avec œillères. Je vous lis cette déclaration (document joint)

Si nous combattons pour la stricte Séparation des Eglises et de l’Etat, qui inclut une délimitation nette entre les sphères publiques et les sphères privées, nous n’entendons pas que la laïcité ne soit qu’une somme d’interdits, en dehors de ce qui ressort de l’intérêt général : la gestion de la sphère publique. Nous sommes contre la présence, ostensible et ostentatoire de signes religieux dans la sphère publique. Mais, il y a des choses que nous ne saurions oublier : • C’est la Grèce des colonels qui a interdit en 1967, les cheveux longs et les minus jupes. • C’est le Chili de Pinochet qui a interdit aux femmes de porter le pantalon en 1973 • Ce n’est que depuis le 31 janvier 2013, qu’est abrogée l’ordonnance qui prohibait le port du pantalon pour les femmes, par la Préfecture de police de Paris le 17 novembre 1799, prise par le Consul Bonaparte après son entrée en fonction, le 9 novembre 1799. C’était l’urgence d’évidence ! Quand la tyrannie se mêle de tout, l’intelligence prépare sa revanche. On a célébré la grève générale et le mouvement des étudiants de Mai-Juin 1968 cette année, à juste titre. Contre la tyrannie étouffante et l’oppression gaullienne, 1968 a ouvert la voie de la révolte. Si les règles de la neutralité et la laïcité doivent s’appliquer dans la sphère publique, gardons-nous de céder aux sirènes de ceux qui veulent tout réglementer, tout régimenter, tout ordonner, afin que tout le monde obéisse aux ordres. Comme le disait le grand Hugo : « Ces gens-là veulent mettre un gendarme, partout où il n’y pas un jésuite ». Et les Jésuites, en soutane ou en civil, ce n’est pas ce qui manque en ce moment : du Vatican à l’Elysée ! Où est la tyrannie, où est l’intelligence ? Notre Résolution du Conseil international condamne toutes les religions monothéistes. Il n’y en pas une pour racheter l’autre, toutes sont égales dans l’oppression et la barbarie. Et dans toutes, on trouve tout et son contraire. La question est sociale, la question est politique. Veut-on un monde débarrassé de la guerre, de l’exploitation, de la barbarie, de l’oppression et de l’obscurantisme ; ou veut-on le faire perdurer ? Selon la réponse qu’on apporte, alors on n’est pas dans le même camp. Et ce à quoi on assiste aujourd’hui, c’est un retour à l’Ancien-Régime : il y en qui prient, d’autres qui font la guerre et l’immensité qui produit et qui est exploitée. A ceux qui sont exploités, on n’accorde aucun droit et quand ils en ont, on les remet en cause pour mieux les détruire. Ceux qui prient et ceux qui font la guerre vivent comme des parasites sur le dos de ceux qui produisent. Comme le disait déjà Camille Desmoulins : « Les citoyens actifs, ce sont ceux qui ont pris la Bastille. Ce sont ceux qui défrichent les champs, tandis que les fainéants du Clergé et de la Cour, malgré l’immensité de leurs domaines, ne sont que des plantes végétatives. » 1789 appelle toujours 1793. La question centrale, c’est l’émancipation. C’est pourquoi la Libre Pensée est laïque, démocratique et sociale , comme l’a posée la Motion Buisson du Congrès international de Rome de 1904.

Le prochain grand Congrès devrait donc se tenir dans le sud de l’Espagne, terre de contrastes et de rencontres en 2020. Nous envisageons que le thème central de ce congrès mondial soit « Enseignement et Ecole laïque » et qu’il élabore en ce domaine d’importantes conceptions, comme le fit le Congrès de Rome de 1904 pour la Séparation des Eglises et de l’Etat. Contre la tyrannie de l’obscurantisme, nous en appellerons à toutes les intelligences."

L’intervention complète de Christian Eyschen, Porte-parole de l’AILP est disponible sur le site de la FNLP ; les actes du congrès de septembre 2017 le sont sur le site de l’AILP. Ils sont aussi disponibles numériquement en anglais et en espagnol

Revenons aux libres penseurs de la famille Friédérich

La famille Friédérich a retenu notre attention quand, au cours de nos recherches sur Prosper Deshayes, maire de Luçon, mais surtout le seul député de Vendée à avoir voté la loi de séparation des Eglises et de l’Etat en 1905, un ami nous a conduit vers la descendante d’un de ses conseillers municipaux Achille Phélipon, décédé en 1901. Grâce donc à elle, hélas décédée, nous avons recueilli quelques documents sur cette famille. Elle nous a indiqué cette tombe de Caroline Jeanneau avec son inscription si particulière "Sans besoin des sacrements de l’Eglise", ainsi que les copies des discours prononcés sur sa tombe et celle de son mari David Adolphe Friédérich. Nous avons pris contact avec la responsable du Patrimoine de la Ville de Fontenay car ces tombes en font partie avec leur histoire si particulière. Lors d’une visite de ce cimetière en 2011, un autre descendant, monsieur Roger Friédérich , lui a communiqué d’autres éléments. Nous avons pu prendre contact avec lui. En particulier, son arrière-grand-père a été juge de paix aux Herbiers, décédé en 1915. Nous avons retrouvé sa présence dans les listes nominatives. Que toutes ces personnes soient profondément remerciées ici.

Jean-Michel Friederich, né le 22 mai 1779, quitte donc le village de GrossKarlbach, on ne sait à quelle date précisément . Il faut se remettre dans les conditions de l’époque La Révolution française vient d’avoir lieu. Les espoirs de liberté mettent les peuples en mouvement. Cette région du palatinat devient le département de Mont Tonnerre. Jean-Michel Friederich vient tout d’abord à Bordeaux puis arrive à Fontenay sans doute en 1808. Son nom est francisé en Friédérich. On le constate sur divers actes, dont celui de son mariage avec Rose Elisabeth Journolleau le 3 septembre 1810. David Adolphe naît le 31 août 1811. Je ne peux développer ici la généalogie plus complète, mais tout d’abord brasseur, il deviendra négociant puis minotier. Une carte postale montre les bâtiments aujourd’hui détruits.

En parcourant les listes nominatives, nous découvrons que celle de 1872 porte pour David et son fils Théophile la mention "Allemand naturalisé français" soit plus de 60 ans après l’arrivée de son père Jean-Michel et sa naissance !!!!. Ceci confirme ce que leur descendante nous avait indiqué, que selon la tradition orale de la famille, ils avaient été suspectés au moment de la guerre de 1870 avec la Prusse. Sans mauvaise analogie avec l’actualité, cette réaction contre l’étranger, venant d’un pays en guerre resurgit ! Sauf que la famille vient du département de Mont Tonnerre... C’est avec le décès de Caroline Jeanneau, l’épouse de David que l’histoire de la Libre Pensée en Vendée retrouve un de ses points d’ancrage à Fontenay. Le discours prononcé ( le nom est difficile à lire mais il pourrait s’agir de monsieur Niles citoyen de Fontenay, on trouve un Louis NILES dans les listes nominatives de 1891) fait référence à la Libre Pensée, et à une conception antidogmatique du monde et de la vie .

Tombe Caroline JEANNEAU FRIEDERICH (photo jointe)

Quelques extraits : Aux obsèques de Caroline Jeanneau

“Le grand mouvement de la vie se continue cependant au sein de l’immense nature, dans l’infini du temps et de l’espace, les éléments qui composent les organismes depuis les plus rudimentaires jusqu’aux plus élevés dans l’échelle des êtres s’associent pendant l’éphémère durée de la vie individuelle pour rentrer à la mort dans l’éternel circuit à la vie universelle. L’Organisme supérieur, l’être pensant, l’homme n’échappe pas à cette grande loi. Celle que nous pleurons ici, Messieurs, a pu voir sans appréhension s’approcher ce moment redouté : son intelligence cultivée la mettait au dessus de vaines terreurs d’un autre âge, et quand son esprit se reportait vers le passé, sa pensée pouvait se reposer avec confiance sur une existence tout entière consacrée aux saints devoirs de la famille. La libre pensée n’apporte pas ici le vain éclat de pompes tarifées ; ses adhérents s’associent à la douleur de leur ami viennent simplement apporter sur la tombe de celle qui n’est plus le suprême hommage d’un dernier adieu. En son nom, au nom de notre ami si douloureusement éprouvé, au nom de cette famille atteinte à son tour comme tant d’autres, dans ses plus chères affections, je vous remercie vous tous qui êtes venus ( bravant les préjugés, qui heureusement de jour en jour s’effacent , et peut-être aussi, hélas des rancunes implacables et tenaces) apporter à celle que nous regrettons le témoignage d’une estime qui est en même temps son éloge....”

Le discours pour les obsèques de David Adolphe est encore plus explicite :

" Camarades de la libre pensée, Messieurs, C’est avec un religieux respect que nous venons, une dernière fois, saluer le ferme républicain, l’infatigable travailleur, l’énergique adepte de la pensée libre qu’a été Adolphe Friederich. C’est par l’effort sans cesse renouvelé des hommes d’action et à pensée ferme et libre que l’humanité avance lentement, mais constamment dans l a marche vers la Vérité, vers le bien, vers la Justice qui lui procurera l’Eden, placé dans le passé dans les anciennes religions, mais qui sera au contraire dans l’avenir la récompense de son effort. Pour la 1ère fois, cet infatigable travailleur se repose, la mort seule a pu se faire entendre, quand elle lui a dit "Assez !". Il l’a envisagée d’un calme regard, il n’était pas comme les enfants qui tremblent devant les ténèbres, il pouvait entrer en paix dans l’Eternel repos, il avait apporté sa pierre au grand édifice, il avait contribué dans la sphère de son activité au progrès de l’humanité. Adieu cher et noble ami, une autre fois il y a longtemps déjà, je suis venu apporter le salut suprême de tes frères de la libre pensée à celle qui fut la compagne de ta vie et je me souviens de l’immense douleur qui t’avait terrassé, toi le fort entre les forts, en présence de l’irréparable séparation. La mort clémente vous a désormais réunis ."

Pour la seconde fois, ces éloges sont prononcés sur ces tombes. Je pense que nous pourrons les produire avec les éléments de généalogie dans un de nos prochains bulletins. Mais pour nous, le lien est extrêmement fort. Nous savions que des groupes de Libres penseurs étaient présents en Vendée à cette époque, à Luçon et Fontenay. Nous en avons copie des statuts, nous en avons des traces dans les rapports de police déposés aux Archives départementales. Mais avec ces discours, nous mesurons l’énorme lien pour la libération des oppressions multiples depuis la grande Révolution française, continuée avec la loi de séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905.

L’actualité nous amène donc à faire état du manifeste de notre congrès, appelant les citoyens à se préparer pour défendre cette loi. Je vous invite à en prendre connaissance et à nous retrouver pour agir.

Je vous remercie.


Fédération départementale de Vendée de la Libre Pensée Pôle associatif — 71 Boulevard Aristide Briand — Boîte à lettres 58 85000 La Roche-sur-Yon librepensee.85@gmail.com --- tél 06 88 55 95 16 --- site national : http://www.fnlp.fr --- portail des fédérations – page Vendée https://www.facebook.com/LibrePense...


Documents joints

Déclaration du conseil internationale del'AILP
Déclaration du conseil internationale del'AILP
Manifeste de la Libre Pensée Congrès 2018 de (...)
Manifeste de la Libre Pensée Congrès 2018 de (...)

Portfolio

En mémoire de Constantin Bouron tombe de Caroline Jeanneau

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois