rassemblement pacifiste du 11 novembre 2014 : discours du président de la Fédération varoise

vendredi 15 novembre 2013
par  LpVar
popularité : 6%

Voici l’allocution du président de la fédération varoise, Robert Oller, à l’occasion du rassemblement pacifiste du 11 novembre.

"François Hollande, Président de la République, a prononcé le 7 novembre 2013, un discours qui est une véritable honte et une tâche pour la République. Il a refusé, à la suite de tous ses prédécesseurs, de rendre la justice et de réhabiliter les Fusillés pour l’exemple. Son nom restera attaché à cette flétrissure.
Il y eut Lionel Jospin, en 1998, qui déclarait qu’il fallait réintégrer les Fusillés pour l’exemple dans la mémoire collective.
Il y eut ensuite, en 2008, Nicolas Sarkozy qui reconnaissait qu’ils n’étaient pas des lâches.

Il y a maintenant François Hollande, en 2013, qui souhaite qu’il y ait un espace pour les Fusillés pour l’exemple au musée des Invalides. Aucun n’a prononcé les seuls mots qui comptent : Réhabilitation collective !
Toute honte bue, le Président de la République ose dire que la construction de l’Europe est la réponse de la paix. Or, les poilus et les Fusillés pour l’exemple ont été victimes de l’Europe en marche. C’est toujours au nom d’une certaine vision de l’Europe que l’on a massacré les peuples.
Il faudra bien qu’un jour, les gouvernements de droite et de gauche s’expliquent sur cette lâcheté collective : celle du refus de rendre justice pour les victimes des pelotons d’exécutions.
Honte à tous ces gouvernements ! François Hollande a fait un choix : il a cité De Gaulle, mais n’a pas eut un mot pour Jean Jaurès, le premier exécuté pour l’exemple de la Guerre de 1914-1918. Chacun a ses références... Il a indiqué que les Fusillés pour l’exemple aurait une place dans le musée de l’Armée aux Invalides, cette même armée qui les a fusillé.
Une deuxième fois, par la déclaration de François Hollande, les 650 Fusillés ont été exécutés par la France... François Hollande s’est parjuré. En tant que Président du Conseil général de Corrèze, il s’était prononcé pour la réhabilitation collective. En tant que Président de la République, il s’est désavoué lui-même"
.
le discours fait un rappel historique de ce combat pour la justice en rappelant que : "Par notre action collective incessante et féconde, la tonalité générale aujourd’hui est la dénonciation de la barbarie et de la sauvagerie de la guerre. Le cas des Fusillés pour l’exemple est devenu emblématique du refus de la mort, des assassinats, des tueries et des destructions".
puis souligne l’incompétence des généraux et de l’état-major qui a conduit au désastre que l’on sait, et ensuite fustige la récupération par l’église catholique en rappelant que "décidément, la Calotte n’aura jamais aucun scrupule et aucune honte. Pour jouer du goupillon, l’Eglise ferait n’importe quoi".
Le discours se conclut par : "En obtenant la réhabilitation collective, une étape décisive sera franchie. Ainsi c’est la guerre toutes les guerres qui seront condamnées. C’est le droit à la désobéissance qui sera sanctuarisé. C’est un coup d’importance qui sera porté au militarisme, au sabre et au goupillon…oui plus que jamais : Guerre à la Guerre !"
La Libre Pensée entend continuer son combat de justice à l’aide de l’histoire, elle entend informer les citoyens. Elle ne cessera d’agir pour obtenir la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple. Dans tous les actes pour le centième anniversaire de la première guerre mondiale nous porterons haut et fort cette exigence de réhabilitation. On ne nous fera pas taire, ni renoncer.
En 2014, nous ferons aussi le procès symbolique des généraux assassins, car après que justice sera rendue aux victimes, il sera temps de juger les coupables.
En 2015, nous ferons un grand colloque sur le thème : "Déserteurs, mutins, pacifistes, antimilitaristes de tous les pays et de toutes les guerres : unissez-vous".
En 2016, nous agirons sur le thème : "La guerre entre les nations, la guerre contre les nations".
En 2017, nous établirons que le Pétain de 1940 était déjà contenu dans le Pétain de 1917.
En 2018, nous tiendrons aussi un grand colloque sur le « traité de Versailles, fauteur de guerres, facteur de révolutions. Ses conséquences historiques et politiques. »
Amis, Citoyens, Compagnons, Camarades comme vous le voyez, ce ne sont pas les causes qui manquent, ce sont les bras pour les faire triompher. Nous avons besoin de vous, rejoignez la libre Pensée. Ni dieu, ni maître ! A bas la Calotte ! Vive la Sociale ! Maudite soit la guerre, maudites soient toutes les guerres !


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois