Un des aspects du respect de la loi de 1905 en Picardie

Crèches dans l’espace public (suite)
mercredi 7 mars 2012
par  lpOise
popularité : 8%

Depuis plusieurs années certaines municipalités du département prennent un malin plaisir à mettre en scène dans des lieux et espaces publics, une "nativité", allant même jusqu’à attendre minuit le 24 décembre pour déposer sur la paille un baigneur en celluloïd ...

Les citoyens se sont émus. L’ancien maire de Montiers, notre ami Claude Debaye a attaqué au Tribunal Administratif.

Le jugement du TA d’Amiens, rendu le 9 décembre 2010, rappelle la loi de 1905 et demande au Préfet de la faire respecter.(PJ)

Étrangement, rien ne se produit.

Malgré nos courriers et ceux d’élus du département (voir les précédents articles dans notre rubrique "agir pour la Laïcité"), ni en 2010, ni en 2011, le Préfet n’agit.

En 2012, toutefois, nous recevons un courrier de la Préfecture demandant des précisions. Nous les lui fournissons immédiatement à la fois dans une réponse publique sur ce site-même, afin que nul n’en ignore, et par un courrier postal complet.

La presse locale, quant à elle, ouvre largement ses colonnes à la gloire de ces crèches. On peut même y entendre les arguments d’un curé présenté comme fin défenseur et connaisseur de la laïcité, et de la loi... une réponse s’imposait.

Comme il a fallu beaucoup d’efforts à un autre des libres penseurs de l’Oise pour que son commentaire soit enfin pris en compte par le site du journal nous le publions ci dessous.

Aljafr. Loi et recommandation | 29/02/2012 | 17:00

Contrairement à ce que dit le père Loïc, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 ne constitue pas une loi mais une simple recommandation que se sont engagés à mettre en œuvre les pays signataires. Il est facile de vérifier sur le Net (Wikipédia ou autres sources...)

Imagine-t-on que le Tribunal Administratif d’Amiens "oublie" de prendre en compte une loi qui aurait même valeur que celle invoquée ?

Donc le seul texte qui s’applique dans le cas de la crèche de Montiers (et de toutes les autres en France) est bien celle de 1905 dite "de séparation des Eglises et de l’Etat. Loi qui continue d’être bafouée dans l’indifférence générale.

Ce qui me permet de rappeler la blague suivante :

"En Angleterre tout est permis, sauf ce qui est expressément interdit -

En Allemagne tout est interdit, sauf ce qui est expressément autorisé

En Corée du Nord tout est interdit, même ce qui est expressément autorisé

En France tout est autorisé, même ce qui est expressément interdit".

Mais ce n’est qu’une blague. Quoi que...

[1]http://www.lebonhommepicard.fr/Plat...

La Libre Pensée de l’Oise continuera à demander l’application de la loi et elle la rappellera par tous les moyens possibles, tant auprès des autorités de la République, avec le soutien des élus républicains qui se réclament de la Laïcité, qu’auprès des médias..et sur ce site...


Portfolio

LE JUGEMENT DU TA D'AMIENS DU Ç DÉCEMBRE (...)