Discours du 11 nov 2018 à Alfortville - 94

Par le Président de la Fédération du Val de Marne
mercredi 14 novembre 2018
par  Lp94
popularité : 11%

Alfortville 11 novembre 2018

Amis, Citoyens, Compagnons, Camarades,

Je vous apporte ici le salut fraternel de la Fédération nationale de la Libre Pensée, de la Fédération nationale laïque des monuments pacifistes et de la fédération du Val-de-Marne de la Libre Pensée..

Il y a 100 ans s’achevait la plus effroyable des guerres qui allait dévaster le monde, le continent européen et les peuples. Le bilan est celui d’une barbarie jamais égalée à l’époque et qui sera amplifiée dans les guerres suivantes.

Il y eut 70 millions d’hommes mobilisés sous l’uniforme, 10 millions de soldats tués, 9 millions de civils assassinés. Un soldat sur 10 a connu l’emprisonnement dans les camps pendant la guerre. En France, ce sont 1 400 000 de soldats tués, 300 000 civils assassinés et 4 300 000 soldats blessés. La saignée fut telle que la France a perdu un quart de ses hommes de 18 à 24 ans.

Cela fait maintenant 17 ans que nous nous rassemblons ici à Alfortville dans le Val-de-Marne, devant la stèle élevée en l’honneur de Michel CLAA ,mécanicien libre penseur, 1ère sépulture du cimetière d’Alfortville marquant, contre le cléricalisme renaissant, le territoire de l’espace public et laïque de ce lieu. « Ah la soutane noire, le parti clérical sera furieux de n’avoir pu inaugurer avec son goupillon notre cimetière. » aura pu dire le premier Maire d’Alfortville Gabriel MEYNET, radical-socialiste et libre penseur, devant la tombe de Michel CLAA en l’inaugurant le 1er mai 1898. 17 ans que la Libre-Pensée du 94 vient ici réaffirmer son horreur de la guerre et sa cohorte d’ignominies, de souffrances et d’injustice.

17 ans que nous réclamons la réhabilitation des fusillés pour l’exemple. Que nous réclamons et intervenons dans l’unité pour amplifier quantitativement et qualitativement cette campagne.

Dans la mesure de nos possibilités militantes, nous avons obtenu ces dernières années, le soutien et la prise de position en faveur de la réhabilitation des fusillés pour l’exemple, du Conseil Général (Départemental) du Val-de-Marne, des communes de Bonneuil, de Fontenay-sous-Bois et de Chevilly –Larue. Il n’est pas inutile de rappeler la délibération de Chevilly-Larue : " Considérant la récente sollicitation écrite du Comité départemental du Val-de-Marne de l’Association républicaine des anciens combattants et victimes de guerre et de la Fédération du Val-de-Marne de la Libre Pensée, avec l’Union Pacifiste, la Ligue des Droits de l’Homme et le Mouvement de la Paix, pour obtenir la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple,  : Demande solennellement au Président de la République de se prononcer publiquement en faveur de la réhabilitation générale et collective des « fusillés pour l’exemple » de la première guerre mondiale, afin que la Nation puisse enfin honorer officiellement leur mémoire et que celle-ci puisse perdurer dans I ‘histoire de notre pays." Nous sommes en attente d’une réponse positive de la part de la commune d’Ivry ( et de Fontenay) sur ce sujet.

Amis, Citoyens, Compagnons, Camarades,

Au congrès de la LP de Paris en 1905 (date historique à plus d’un titre) Sébastien Faure déclarait : "Ce qui est établi, c’est l’absurdité criminelle de ce vieux dicton, avec lequel on a endormi nos jeunes années : si tu veux la paix, prépare la guerre ; comme si l’on pouvait préparer la pacification des esprits en jetant dans ces esprits des haines irrationnelles, séculaires, irréfléchies. Ce qui est établi, c’est que la guerre est profitable aux intérêts des riches et des maîtres, mais que les peuples qui, par leur sang, par leur corps, par leur vie, en font tous les frais, sont toujours de ces guerres les dupes et les victimes. Ce qui est établi enfin, c’est que non point deux ou trois fois par siècle, non point tous les 25 ans, mais tous les jours, à toute heure, chaque minute, chaque seconde, le rôle des armées permanentes de notre société n’est pas d’assurer la sécurité des frontières, l’intégrité du territoire, mais d’assurer la sécurité des riches et l’intégrité de leur coffre-fort." Après cette guerre atroce Anatole France pourra déclarer : « On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels. »

C’est ça que voudrait gommer, nous faire oublier, ce déferlement médiatique à propos des cérémonies du 11 novembre ; afin que l’état ; c’est à dire : l’armée, la justice et la religion, remette la main sur la conscience des citoyens et particulièrement de la jeunesse. Commémorer le centenaire avec des défilés militaires et des hommages aux bouchers, ce n’est pas rendre un hommage digne à ceux qui sont morts, à celles et ceux qui ont souffert au front comme à l’arrière.

Amis, Citoyens, Compagnons, Camarades,

Ce n’est pas rendre hommage à ceux qui ont voulu que la première guerre mondiale soit la der des der. Commémorer le centenaire comme le fait ce gouvernement ; exalter les guerres, fêter les maréchaux, c’est préparer les populations à de nouvelles guerres.

En 2015, ici, nous rappelions la sentence du colloque de Soissons : « Pour tous ces faits, analyses et arguments, le Colloque de Soissons déclare coupables de meurtres, d’assassinats et de complicités dans ces crimes, les généraux qui ont décidé et/ou couvert les 639 fusillades pour l’exemple de 1914-1918. Ces généraux sont à jamais maudits et flétris par la conscience humaine. Ils furent des assassins. Tous ces généraux, (sauf Pétain ça passerait mal !) ont une rue, un boulevard ou une avenue dans des communes du pays ! Dans le Val-de-Marne avec Foch et Joffre, Vincennes s’offre même une avenue du boucher Fayolle (qualifié d’incapable et assassin à Soisson) élevé comme ses comparses au grade de maréchal ! » Si en 2015 on pouvait dire que pour Pétain ça passerait mal il semble qu’aujourd’hui ce n’est plus du tout mal vu !! Il sera en bonne compagnie avec les autres va-t’en guerre tels que Trump ou Poutine !

En octobre, nous apprenions par voie de presse, qu’à Quimper, à l’occasion du centenaire, près de 2 000 jeunes, élèves du premier et du second degré, étaient mobilisés pour participer « à un défilé citoyen, accompagné d’anciens combattants, de militaires, de jeunes sapeurs-pompiers, de jeunes de la préparation militaire marine, de jeunes de la Croix-Rouge, de réservistes ». C’est en marche et au pas, déguisés en poilus, que ces jeunes se seront livrés, le 9 novembre, sous les ordres de l’armée et la bénédiction de l’Education nationale, à un simulacre de défilé. Pour Benjamin Serpe, délégué militaire adjoint du Finistère, organisateur de ce triste défilé, ce 11 novembre n’est pas la commémoration de la boucherie, il précise : « Nous déposerons des centaines de bougies. Et, nouveauté, nous n’allons pas opérer de minute de silence, mais une minute d’applaudissement, comme le désirent les jeunes ». Des jeunes déguisés en poilus, devront applaudir aux millions de morts, aux millions de blessés, à la gloire des veuves, des orphelins !? C’est cela « le monde nouveau » qu’ils envisagent pour la jeunesse ?

Alors que les gouvernements successifs sont incapables de répondre au besoin de la jeunesse d’accéder aux études de leur choix, de trouver un vrai travail avec un vrai salaire ou d’accéder à un logement décent… on enrôle les jeunes dans des défilés militaires, on leur impose un engagement forcé par le biais du Service National Universel des 16 ans, on leur présente des spots de pub attractifs pour s’engager dans l’armée. Déjà à Stains dans un lycée on les mets sous les ordres d’un officier de gendarmerie nommé Proviseur Adjoint ! Ce mardi 6 novembre, une quarantaine de chefs d’établissement du rectorat de Versailles ont démarré un stage de gestion de crise dans un camp militaire. Treillis et parcours du combattant compris !

Les gouvernements successifs, ont tous refusé de réhabiliter les fusillés pour l’exemple. Ils ont tous choisi le camp de l’armée et de la guerre. Pourtant des millions de citoyens souhaitent la réhabilitation des fusillés, des milliers ont fait campagne avec nous pour ériger ce monument les réhabilitant, des centaines de communes et des milliers de citoyens ont contribué à le financer. Ensemble, nous sommes la République, et nous réhabiliterons les fusillés ! Qu’importe les Etats-majors et leurs chiens au pouvoir ! Nous réhabilitons les fusillés, nous rendons hommage à ceux qui ont cessé de se battre, à ceux qui ont refusé de se battre, à ceux qui ont résisté face à la barbarie ! Pour leur mémoire, mais aussi pour notre avenir, nous érigerons ce monument à Chauny dans l’Aisne ! 100 ans après, justice sera rendue ! Son financement est presque terminé nous y avons souscrit, la commune de Chevilly y a souscrit pour 1 500€, la mairie d’Ivry s’y est engagé. Les villes de Créteil, de Villeneuve St-Georges, de Bonneuil, de Fontenay ont été sollicitées particulièrement. Des contacts vont être pris avec le Conseil Départemental, il ne reste qu’un peu moins de 30 000€ pour ce monument à récolter. 30000€ pour réhabiliter les fusillés et rendre justice ! 30000€ pour dire non à la guerre ! 30000 € pour planter sur la ligne de front, pour ériger cet affront, aux barbares qui causent les guerres !

Bas les pattes devant la jeunesse, Droit à l’insoumission et à l’objection, Réhabilitation des Fusillés pour l’exemple A bas la guerre, à bas toutes les guerres.

Je vous remercie. Claude Hirbec


Portfolio

JPEG - 614.7 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

4 décembre - 7 dec 2018 rassemblement devant la préfecture d’Ile de France

Appel au rassemblement devant la préfecture d’Ile de France le 7 décembre 2018, à 18 heures 5 rue (...)

12 novembre - Ivry - 94 - le 1er déc 2018 - réunion publique : "La laïcité écartelée, revenir à la séparation."

Dans le cadre de la mobilisation laïque autour du manifeste « Ne touchez pas à la loi de 1905 ! », (...)

27 octobre - 11 nov 2018 - 2 rassemblements : 10h45 à Fontenay sous Bois et 15 h Alfortville

11 novembre 2018 Nous dirons Non à la guerre d’hier, Non aux guerres d’aujourd’hui ! Cher(e ) (...)

15 juin - 16 et 17 juin 2018 à Ivry sur Seine au stand de la LP 94

Samedi ouverture à 11 h du stand de la LP 94 - Allée G stand 45 . Venez rencontrer nos (...)

29 mai - Samedi 2 et dimanche 3 juin 2018 , la LP 94 au Festival de la Madelon à Fontenay sous Bois -94

Samedi 2 et dimanche 3 juin 2018 La Libre Pensée du Val-de-Marne sera présente au Festival de la (...)

6 novembre 2014 - 11 Novembre 2014 : 2 rassemblements pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’Exemple dans le 94

Fontenay sous bois (94) Rendez vous 10 h 45 Place du 8 mai 1945 départ en cortège en direction (...)

17 septembre 2014 - AG de compte-rendu du Congrès National avec David Gozlan à Créteil le samedi 20/09/2014 - 10 h00

AG de compte-rendu du Congrès National avec David Gozlan , Secrétaire Général de la FNLP samedi 20 (...)

7 mars 2014 - Nouvelle brève

Samedi 22 mars 2014 - 14 h - MJC Club de Créteil - rue Charpy 94000 Créteil Conférence-débat avec (...)

9 novembre 2013 - Alfortville (94) Rendez-vous lundi 11 novembre 2013 à 11 h

Lundi 11 novembre 2013, tout naturellement et dans la tradition antimilitariste de la Libre (...)

9 avril 2013 - Samedi 13 avril 2013 " Les Grandes figures Féminines de la Libre Pensée " conférence de Louis Couturier ( membre de l’IRELP ) à 14 h00 - Créteil -94

Samedi 13 avril de 14h à 17h MJC Club de Créteil 2 rue Charpy Créteil La pensée libre et la (...)