René SAMSON, un instituteur dans le siècle

syndicaliste et libre penseur de l’Oise,
vendredi 20 janvier 2012
par  lpOise
popularité : 5%

Une grande figure de la Libre Pensée du XXème siècle dans l’Oise

Après la publication du n° 56 de la revue de la SHGBE qui comporte une remarquable étude sur la Libre Pensée au Coudray-Saint-Germer (de 1912 à 1980) écrite par Claude Deheinzelin à partir des documents laissés par René Samson.... Claude communique ceci :

René Samson (1908-1991) un instituteur dans son siècle

Complice de René Samson, Maurice Dommanget, autre instituteur de l’Oise et figure nationale du syndicalisme enseignant, avait été l’objet d’un colloque international. Sans doute la vie, l’action et l’œuvre de René Samson, eussent-elles justifié une telle manifestation, riche d’enseignements pour notre siècle d’individualisme forcené, où les seules notes qui comptent désormais sont celles des agences de notation financière.

Mais gageons que René Samson, aurait préféré la formule que constitue aujourd’hui la publication de l’ouvrage qui porte son nom.

Pour l’essentiel, il s’agit de la transcription des entretiens qu’il avait eus avec son fils Pierre, à partir de 1983, revenant sur toute sa vie. Il y avait alors déjà vingt ans qu’il avait pris sa retraite, après avoir été en poste au Coudray-Saint-Germer, avec son épouse Thérèse, de 1931 à 1963.

Cette forme, beaucoup plus vivante qu’une étude savante, rejoint celle que René Samson lui-même avait adoptée pour ses propres travaux. Dans la première page du premier des quatre fascicules qu’il devait consacrer à un Village du Beauvaisis sous l’Ancien Régime, il définissait ainsi son itinéraire dans les archives de la série B : « Voïez la pillerie ! s’écrie le paysan face au juge. L’’Eglise c’est nous ! affirme le paroissien face au curé (…) Oui, le peuple a parlé et il en reste des traces (…) laissons-lui la parole. »

Si ses publications historiques ont marqué, comme celles de son maître en la matière Pierre Goubert, les érudits de l’Oise, il ne faudrait pas y réduire René Samson. Ce n’est là qu’une des formes d’un engagement total qui correspond à son adhésion à L’Ecole Émancipée, comme le rappelle Françoise Leclère-Rosenzweig dans sa préface.

Dès 1934, il en a été le secrétaire départemental, et l’Oise a été un des rares départements que L’Ecole Emancipée dirigeait. L’ouvrage raconte les combats de tous ordres auxquels René Samson a été mêlé : politiques, syndicaux, sociaux, intellectuels. À commencer par son opposition aux directeurs de l’Ecole normale de Beauvais, telle qu’elle était à la fin des années 20.

« Contre la guerre d’Indochine, et contre la guerre d’Algérie, contre le coup d’Etat de De Gaulle, contre la Cinquième République et la loi Debré, ça c’était mon job. »

Le tout mélangé d’anecdotes et de portraits savoureux, enrichi de plus de deux cents photos et documents qui racontent à leur manière aussi le siècle presque entièrement vécu par René Samson, qui a toujours conservé – par coquetterie ou attachement ? – l’accent de ses Pyrénées natales.

Son fils Pierre, à l’origine des entretiens comme de la publication, a bien raison d’écrire dans son avant-propos qu’ « en ce début de XXIe siècle, cléricalisme et bigoterie refont surface sur tous les continents et appareillent déjà, tous voiles dehors » En revanche, on ne le suivra pas pour dire que « les combats de René Samson sont déjà loin », ils ont seulement changé d’objets. Bien sûr, il ne s’agit plus d’héberger des Républicains espagnols, ou d’affronter des curés qui ont disparu de tous les villages, mais le monde va-t-il mieux alors que les intégrismes de tout poil s’exacerbent ?

« La forte parole laïque » de René Samson doit être reprise par d’autres. Le parcours de ce « militant syndicaliste, libre penseur, révolté devant toutes les injustices et inégalités » reste un modèle, et la lecture de ce parcours roborative.

Pour se procurer le livre, adresser un chèque de 14 € (frais d’envoi inclus) à l’ordre de la SHGBE à Jean GABORIAUD 20, rue René Coty 27140 GISORS


Le nom de René Samson a été maintes fois prononcé lors du dernier colloque de la Libre Pensée de l’Oise, car ce sont ses travaux de recherche, publiés par le SNI en 1971, en co-signature avec Maurice Dommanget et Mader, qui sont à l’origine du projet de 2011 : "Aux sources de la République, la Commune de Paris".

L’intégralité de ce document sera prochainement accessible en ligne.


Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois