De déficits tu ne feras point !

Une nouvelle religion ?
vendredi 30 décembre 2011
par  Lp 33
popularité : 9%

Lu dans L’Ouest Syndicaliste Éditorial de Patrick Hébert, Secrétaire général de l’UD FO 44

(…) A chaque nouveau développement de la crise, les dirigeants de l’Union Européenne se réunissent en catastrophe pour prendre des mesures « énergiques », qui à chaque fois se révèlent aussi inefficaces que les précédentes. Toutes ces mesures ont un point commun : pour diminuer la « dette », il faut serrer un peu plus la ceinture à la classe ouvrière. Ainsi une nouvelle religion est née.

Au XIIIème siècle, Saint-Thomas d’Aquin condamnait le prêt à intérêt. Déjà à cette époque, cette position théologique ("Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front") était en contradiction avec le développement économique, en particulier avec celui du commerce.

Aujourd’hui, les nouveaux théologiens condamnent avec la même ferveur les déficits. Les religions ont toutes leurs grands prêtres et leurs dogmes. Ainsi les dirigeants de l’Union Européenne, assistés de leurs subsidiaires de la CES, ont décidé de pourchasser les hérétiques et d’imposer aux états-membres leur onzième commandement : « De déficits tu ne feras point ». Pour atteindre cet objectif, chaque État est tenu d’appliquer dans les meilleurs délais le nouveau dogme : « la règle d’or ». C’est en son nom que les gouvernements imposent des plans de rigueur toujours plus sévères et insupportables.

Que ce soit en Grèce, en Espagne ou en Angleterre, les travailleurs n’acceptent pas cette politique et cherchent à résister.

(…)


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois