La libre Pensée

jeudi 17 mai 2007
par  LpAin
popularité : 1%

La Libre Pensée se réclame de la raison et de la science. Elle n’est pas un parti ; elle est indépendante de tous les partis. Elle n’est pas une Eglise ; elle n’apporte aucun dogme. Elle vise à développer chez tous les hommes, l’esprit de libre examen et de tolérance.

Elle considère que les mysticismes et les religions sont des obstacles à l’émancipation de la pensée ; elle les juge erronés dans leurs principes et néfastes dans leur action. Elle leur reproche de diviser les hommes et de les détourner de leurs buts terrestres en développant dans leur esprit la superstition et la peur de l’au-delà, de dégénérer en cléricalisme et fanatisme, d’aider les forces réactionnaires à maintenir les masses dans l’ignorance et la servitude. Quand les religions prétendent adhérer aux idées de liberté, de progrès, de science, de justice sociale et de paix, elles ne cherchent en fait qu’à rétablir leur domination, heureusement de plus en plus difficile, sur les esprits.

Estimant que l’émancipation de l’homme doit être poursuivie dans tous les domaines, la Libre Pensée réaffirme sa volonté de combattre également aux côtés de tous les hommes et associations qui s’inspirent des mêmes principes .
- Elle combat toutes les idées, forces ou institutions qui tendent à amoindrir, asservir ou pervertir les individus . Elle a la volonté de défendre la paix, les libertés, les Droits de l’Homme, la Laïcité de l’Ecole et de l’Etat.

Estimant que toute croyance, comme toute conviction, est justiciable de la libre critique, elle entend n’imposer ni se laisser imposer d’autre limite à son action que le respect de la vérité objective et de la personne humaine.

A ses adhérents, fraternellement unis dans l’action et la réflexion commune, elle propose la méthode la plus efficace de perfectionnement individuel et d’amélioration collective de la société.

Elle invite les femmes et les hommes de progrès de se grouper dans son sein pour travailler à l’avènement d’une morale rationnelle génératrice de bonheur, de dignité humaine et de justice sociale.

La libre pensée repose donc sur quatre principes fondamentaux que des générations entières de libres penseurs ont mis en oeuvre.

Elle est anticléricale car elle refuse toute ingérence des religions dans la société civile et dans les institutions républicaines. Elle agit pour le strict respect de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat du 9 décembre 1905 produit de l’action des libres penseurs. La libre Pensée est pour la laïcité institutionnelle.

Elle est rationaliste car elle réfute toute vérité révélées, récuse tous les dogmes et considère les religions comme l’une des principales sources d’oppression et d’obscurantisme de l’humanité. Elle estime que l’Homme doit conquérir son bonheur de son vivant et non dans un pseudo-paradis extra-terrestre.

Elle est internationaliste car, au dessus de tout elle place les intérêts des peuples. Pacifiste elle refuse que les peuples se massacrent pour des intérêts qui ne sont pas les leurs. Se prononçant pour le désarmement unilatéral, la Libre Pensée est membre des Forces Libres de la Paix.

Elle est sociale et elle milite pour l’émancipation totale de l’individu et refuse toute exploitation économique qui comme l’oppression politique et religieuse, ne vise qu’à assujettir l’individu au mépris de ses droits légitimes.

Pour adhérer à la Libre Pensée il suffit d’être d’accord avec ses principes et de prendre l’engagement de respecter ses statuts. Cela implique, naturellement, de ne pas accomplir personnellement d’actes religieux et de ne pas en faire accomplir à ses enfants mineurs.


Documents joints

PDF - 19 ko
PDF - 19 ko

Navigation

Articles de la rubrique

  • La libre Pensée

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930