Banquet libre penseur, laïque et républicain

jeudi 13 mars 2008
par  lp 13
popularité : 2%

Le vendredi 21 mars 2008 : Nous dirons NON au cléricalisme ! Défense de la laïcité !

Encore et toujours : défendre la laïcité !

Il y a 160 ans, en 1848, les peuples se dressaient dans toute l’Europe pour conquérir leurs libertés et pour en finir avec le despotisme, l’exploitation, l’agiotage et le cléricalisme.

Il y a 140 ans, le 10 avril 1868, se tenait le premier banquet gras libre penseur le vendredi-dit-saint pour protester contre les interdits religieux.

Il y a 103 ans, la République, à l’initiative de la Libre Pensée, de la Ligue de l’Enseignement, du Grand Orient de France, du Parti socialiste de Jean Jaurès, du Parti radical et radical-socialiste, adoptait la loi de Séparation des Églises et de l’État était votée le 9 décembre 1905.

Aujourd’hui La loi de 1905 est remise en cause.

Le Président de la République, Nicolas Sarkozy ne cesse de répéter, de Rome à Riyad en passant par Paris, qu’il faut redonner toutes leurs places aux religions dans les institutions de la République. Il proclame : « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. ».

Il marche dans les pas du vicomte de Falloux : « Dieu dans l’éducation, le pape à la tête de l’Eglise, l’Eglise à la tête de la civilisation ». Ceux d’Adolphe Thiers : « l’école primaire doit servir avant tout à l’éducation et donner à l’enfant les notions éternellement vraies de la religion et de la morale. L’enseignement primaire doit servir à défendre la société contre la révolution ».

Le nouveau chanoine de l’Europe vaticane, qui se veut le Commandeur de tous les croyants, peut être satisfait. Contre la volonté du peuple, le Parlement aux ordres, bafouant le droit du peuple à décider de son sort, a ratifié la constitution européenne qui, par son article 16-C rend caduque la loi de 1905.

La Libre Pensée n’accepte pas. Il faut organiser la résistance. Le 21 Mars, les banquets du « Vendredi-dit-Saint » inscrits dans la tradition républicaine depuis 1868 seront un moment fort de la bataille intransigeante contre tous les obscurantismes.


Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345