Commémorer Napoléon : pour qui et pourquoi ?

Communiqué de la LP 17
jeudi 6 mai 2021
par  lp17
popularité : 3%

Le 5 mai 1821, Napoléon Bonaparte – ancien empereur des Français – meurt sur l’île de Sainte-Hélène, en plein océan Atlantique (après s’être livré aux Anglais à l’île d’Aix en juillet 1815, après sa chute).
200 ans plus tard, la commémoration du bicentenaire de sa mort semble être d’une importance majeure pour certains acteurs, dont le chef de l’État Emmanuel Macron. Pour ce dernier, les commémorations de personnages controversés de l’Histoire ne semblent pas lui poser problème puisqu’avant Bonaparte, Macron avait déjà rendu hommage au maréchal Pétain en faisant référence à la place qui fut la sienne pendant la Première Guerre mondiale : « Je ne fais aucun raccourci mais je n’occulte aucune page de l’Histoire. Et le maréchal Pétain a été, pendant la Première Guerre mondiale, aussi un grand soldat. Voilà. C’est une réalité de notre pays ».
Penser l’Histoire, notamment une histoire nationale, comme une suite d’événements sans lien est une erreur forte. Mais ne réfléchir qu’en terme de grandes figures ayant marqué le passé, c’est remettre en question le travail de nombreux historiens spécialistes de la question et c’est occulter une grande partie de notre passé. La volonté de vouloir célébrer un personnage ayant marqué une histoire commune à de nombreux français, ce n’est pas vouloir éclairer les événements du règne de Napoléon mais c’est volontairement occulter les obscurités de cette époque, pour une prétendue gloire déchue de la France. Peut-on rendre hommage à un personnage ayant mis fin à la République ? Peut-on mettre en avant celui qui a rétabli l’esclavage et signé un concordat avec l’Église ? Peut-on célébrer un empereur qui a envoyé à la mort des centaines de milliers de soldats pour sa simple ambition personnelle ?
Penser les événements, ce n’est pas séparer les actions positives et négatives d’un homme, mais c’est les replacer dans leur contexte et les laisser à leur place, c’est-à-dire dans le passé et sans un regard contemporain admiratif mais faux. Nous ne pouvons aujourd’hui rendre hommage à des hommes comme Napoléon car justement nous tomberions nécessairement dans une vision excessivement embellie afin de remettre au goût du jour cette idée d’une France glorieuse, d’une puissante nation. Mais avons nous donc tant besoin de falsifier l’Histoire et son déroulé pour cela ? Avons nous donc tant envie de montrer à la face du monde la grandeur d’une nation à travers un roman national contestable et contesté ? Laissons Napoléon à sa place qui est la sienne, dans les livres d’histoire et dans les musées. En attendant qu’Emmanuel Macron y soit… ou pas.


Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2021

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

28 novembre 2018 - NE TOUCHEZ PAS A LA LOI DE 1905

MANIFESTATION DEVANT LA PREFECTURE DE CHARENTE MARITIME SAMEDI 8 DECEMBRE A 11 H LA ROCHELLE - (...)

31 octobre 2017 - LES MUTINERIES DE 1917

Conférence -Débat animée par PIERRE ROY Vice président d’honneur de la FNLP et président de la (...)

29 décembre 2011 - LP17 : Banquet Républicain du 21 janvier dit " de la Tête de veau"

La fédération départementale de Charente maritime, aidée de fervents républicains, organise le (...)

28 novembre 2011 - CONFERENCE - DEBAT sur LA LAÏCITE

La Fédération Départementale de La LIBRE PENSÉE 17
ORGANISE VENDREDI 9 DÉCEMBRE 2011 à 20H30
UNE (...)

25 octobre 2011 - LP 17 REHABILITATION DE TOUS LES FUSILLES POUR L’EXEMPLE

La Fédération départementale de la Libre Pensée de Charente maritime, la fédération départementale (...)

12 septembre 2011 - Les 140 ans de la Commune

LP de Charente Maritime 2011 : les 140 ans de la Commune de Paris.
Rassemblement pour les (...)