La Raison 91, Numéro 74 : Saint-Germain-lès-Arpajon : l’un des deux fusillés du département est réhabilité moralement.

vendredi 21 février 2020
par  lpEssonne
popularité : 1%

Le 11 novembre 2019 à Saint-Germain-lès-Arpajon, l’un des deux fusillés pour l’exemple originaires de notre département a été réhabilité moralement !

Lors de la cérémonie du 11 novembre, le Maire de St Germain-lès-Arpajon, Norbert SANTIN, avec l’appui de son Conseil municipal, avait décidé d’apposer une plaque sur le monument aux morts en mémoire d’un soldat natif de la commune fusillé pour l’exemple à l’âge de 22 ans.

Quelques jours auparavant, la municipalité avait organisé la projection du film d’Yves Boisset « Le Pantalon » suivie d’un débat sur la question des Fusillés pour l’exemple auquel Françoise ROUSSEAU a été invitée à participer en tant que représentante de la Libre Pensée pour animer la discussion (plus d’une centaine de personnes présentes).

Le 11 novembre, le Maire de Saint-Germain-lès-Arpajon a prononcé un discours pour expliquer sa démarche. En voici un extrait :  « Aujourd’hui, grâce à l’action de réhabilitation menée courageusement par les associations de la Ligue des Droits de l’Homme et de la Libre Pensée (présentes parmi nous ce jour, ce dont je les remercie) pour reconnaître, rendre justice, hommage et honneur aux fusillés pour l’exemple et à leurs familles, nous avons pu nous associer à l’érection du monument de Chauny dans l’Aisne rendant hommage aux 639 fusillés pour l’exemple. C’était le 6 avril dernier. Nous y étions avec les représentants du Conseil Municipal des enfants et les représentants de nos associations d’Anciens Combattants. Aujourd’hui, dans le droit fil de cet évènement, grâce au travail mené encore une fois par l’association départementale de la Libre Pensée ainsi que par le travail de recherche effectué par Monsieur Pierre-Jean LEBEC, conseiller municipal délégué, en lien et en accord avec nos associations d’Anciens combattants et Victimes de Guerre, nous allons rendre hommage à l’un de ces 639 fusillés pour l’exemple. Il s’agit de Jules Alphonse THIERRY fusillé le 25 avril 1915. Son tort ? Avoir été une forte tête. Jules Alphonse THIERRY, né à Saint-Germain-lès-Arpajon le 12 septembre 1892, n’a à ce jour pas été réhabilité et son nom ne figure nulle part, sur aucun monument. Il est temps de réparer ce manque. »

Après avoir dévoilé la plaque commémorative, la parole a été donnée à Françoise en présence de tous les officiels (excepté le Sous-Préfet sous prétexte de « devoir de réserve »…).

Son discours a été spontanément applaudi par toutes les personnes présentes :

« Mesdames et messieurs

Au nom de la Fédération de l’Essonne de la Libre Pensée, je salue la décision du Conseil municipal et de Monsieur le Maire de Saint Germain-lès-Arpajon de réhabiliter publiquement le soldat Jules Alphonse THIERRY, victime d’une justice expéditive et fusillé pour l’exemple pour avoir peut-être eu le tort comme beaucoup d’autres soldats de contester ou de désobéir à des ordres militaires absurdes ou suicidaires.

Depuis des dizaines d’années, la Libre Pensée qui milite pour la paix et la fraternité entre les peuples, n’a eu de cesse d’intervenir auprès des autorités de l’Etat pour que soient réhabilités collectivement les 639 Fusillés pour l’exemple, morts pour la France et par la France.

En plus de subir l’opprobre général, il faut savoir que les veuves de ces soldats ne touchaient aucune indemnisation contrairement aux autres veuves de guerre et que leurs enfants étaient privés du statut de pupille de la Nation. C’était pour elles la triple peine.

Aujourd’hui, oui, il est important de rétablir l’honneur de Jules Alphonse THIERRY et de lui rendre cet hommage, pour lui et pour sa famille, et pour tous les descendants de ces victimes innocentes, qui ont constitué une association nationale pour exiger obstinément leur réhabilitation officielle. Après l’érection à Chauny le 6 avril dernier d’un Monument en mémoire des 639 Fusillés pour l’exemple, c’est encore un pas supplémentaire pour obtenir des pouvoirs publics leur réhabilitation collective comme au Royaume-Uni en 2006.

La Libre Pensée vous remercie Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux et Monsieur le Maire de Saint-Germain-lès-Arpajon pour l’aide financière que vous avez apportée à l’érection de ce Monument et pour votre présence active à son inauguration avec des représentants du Conseil municipal des enfants.

Cent ans après, il est grand temps de réhabiliter officiellement tous les Fusillés pour l’exemple. »

Ce qui a été réalisé à St Germain-les-Arpajon a été rendu possible grâce au travail patient de recherche effectué par Louis COUTURIER et aux contacts préalables que nous avons noués avec les élus de cette commune et avec la famille des descendants de Jules Alphonse THIERRY, signataires de l’Appel national initié par la FNLP.

C’est un premier résultat sur lequel nous allons nous appuyer pour obtenir également la réhabilitation de Maurice PAJADON d’Ollainville.

FAITES ADHÉRER A LA LIBRE PENSÉE !


Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois