La Raison 91, Numéro 74 : Ainsi va l’Essonne, par Daniel Rousseau

vendredi 21 février 2020
par  lpEssonne
popularité : 7%

L’Immaculée Conception reprend sa place dans l’église de Champlan

Le journal Le Républicain nous apprend que : « Dans le cadre de la cérémonie commémorative de l’Armistice de 1918, la commune de Champlan a présenté son tableau restauré de l’Immaculée Conception qui a repris place dans l’église (…) L’imposante œuvre d’art retrouve sa place après plusieurs mois de restauration afin de redonner au tableau et à son cadre leur aspect originel, en réponse aux affres du temps qui l’avait endommagé ».

Christian Leclerc a déclaré : « En tant que maire et natif de Champlan, c’est à double titre que je suis honoré d’accueillir à nouveau dans ce lieu une œuvre de cette envergure, qui est la seule à Champlan qui soit inscrite au registre du patrimoine départemental ».

Le journal précise que le Conseil départemental a participé pour près de la moitié au financement de cette restauration.

D’importants travaux pour l’église de Sermaise

Lu dans Le Républicain du 26 décembre 2019 : « L’église Notre Dame en sa Nativité, dont l’origine remonte à la fin du XIème siècle, avaient bien besoin de travaux. (…) La commune a donc décidé de prendre ce problème à bras le corps et une importante opération de travaux a lieu en ce moment. (…) Evidemment, une telle opération est loin d’être neutre financièrement et la commune a dû trouver des partenaires pour effectuer ces travaux. » Près de 600 000 € de travaux !

« Sur le montant total de 597 788 €, la DRAC amène 169 488 €, le Conseil régional d’Île-de-France 133 118 € et la Fondation du Patrimoine 26 000 €. Ce dernier montant a été récolté par le biais d’une convention tripartite signée entre la Fondation, la commune et l’Association Sermaise patrimoine. »

L’église de Verrières-le-Buisson a été rénovée

Lu dans Le Républicain du 23 janvier 2020 : « Tous les verriérois étaient conviés sur le parvis de l’église Notre Dame de l’Assomption le 12 janvier pour une journée commémorative et musicale. L’occasion pour la municipalité de présenter la restauration de l’édifice et de dévoiler une plaque sur le patrimoine. Celle-ci a été présentée par Dominique Joly, épouse de Thomas Joly (maire de la commune).

« Pour information, l’Historique de Verrières propose une exposition sur l’histoire de l’église dans le hall de l’hôtel de ville jusqu’au 1er février, aux horaires d’ouverture de la mairie. »

Quels sont les points communs entre ces trois informations ?

1/ Des sommes importantes, de l’argent public donc émanant des contribuables, sont consacrées légalement à la restauration d’œuvres d’art ou d’édifices religieux catholiques sous prétexte de préserver le « patrimoine local ».

2/ Des maires et des élus municipaux participent en tant que tels à des cérémonies commémoratives dans des églises catholiques ou dans leur périmètre, ce qui est contradictoire avec la loi de 1905.

Bientôt un « centre culturel et cultuel » au sein du campus Paris-Saclay (suite)

Toujours extrait du journal Le Républicain du 23 janvier : « Un espace de rencontre et de dialogue entre sciences, technologies et spiritualité : c’est l’ambition du futur centre Teilhard de Chardin, dévoilée le 15 janvier par l’EPA Paris-Saclay après la signature d’une promesse de vente de terrain dans le quartier du Moulon à Gif-sur-Yvette et un dépôt de permis de construire à la fin du mois de novembre. Porté par les diocèses d’Évry, Paris, Nanterre et Versailles ainsi que par la Compagnie de Jésus, le projet est en gestation depuis 2014 (…)

Pour ce qui est de l’aspect religieux, la structure proposera des formations chrétiennes pour répondre à la demande d’une population qui va augmenter ainsi qu’une chapelle de 200 à 300 places où pourront être données des messes. En plus de ces 1 350 m2 qui compteront également des salles de travail, de coworking ou de cours, le bâtiment accueillera 300 m2 de logements étudiants. »

L’objectif pour l’Église catholique et ses jésuites : s’implanter au sein de la plus grande université scientifique de France pour « réconcilier la Science et la Foi » (sic)…

Il n’y a pas qu’en Essonne…

Préfets à genoux

Lu dans le Canard enchaîné du 4 décembre 2019 :

« Recevant les préfets Place Beauvau le 28 novembre, Christophe Castaner a tenu à leur rappeler que leur « programme, c’était aussi la laïcité ». Message reçu cinq sur cinq par les grands commis de l’État qui, dès le lendemain, se sont empressés de se rendre aux messes données en l’honneur de sainte Geneviève, patronne des gendarmes.

Ce jour-là, le préfet du Tarn, accompagné du substitut du procureur, prenait place sur les prie-Dieu de l’église de Cagnac-les-Mines. Même ferveur observée, dans leurs départements respectifs, par les préfets de la Marne et de la Sarthe, et par les sous-préfets de Douai (Nord), de Brest, de La Flèche (Sarthe), de Thiers (Puy-de-Dôme). Et on en oublie… Le discours de Castaner, il est vrai, avait été prononcé au cours d’un séminaire consacré à « la lutte contre l’islamisme et le repli communautaire ».

En toute laïcité, Dieu merci ! »


Les articles signés n’engagent que leur auteur. Nos lecteurs peuvent les utiliser en citant source et auteur, lequel conserve la propriété intellectuelle de ses écrits.


Agenda

<<

2020

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois