Disparition de Roger DAFLON

mercredi 15 janvier 2020
par  lpOise
popularité : 5%

Salut à la mémoire de Roger Daflon

Un instituteur, un défenseur de l’école publique et de la laïcité, un militant du droit à l’instruction et du droits des hommes et des femmes à vivre librement, sui a marqué le bassin creillois vient de nous quitter dans sa 92ème année. Il a longtemps habité au cœur du plateau de Creil. Roger Daflon a été aussi un syndicaliste, un défenseur de l’idée socialiste, un libre penseur et un des créateurs du planning familial à Creil. Il a enseigné à Creil, dans l’Oise et dans les écoles françaises d’Iran, d’Égypte et de Finlande. Sa disparition attriste les amis de l’école laïque et de la libre pensée et tous ceux qui l’ont côtoyé. Cet article reprend sa biographie.

DAFLON Roger, instituteur dans l’Oise et militant laïque Né le 7 avril 1928 à Muirancourt (Oise)

Son père Edmond Daflon était boulanger (de nationalité suisse au départ il acquiert la nationalité française en faisant son service militaire en France en 1918). Sa mère, Marie Kunegel, était née allemande (1) , en Alsace ; elle était boulangère, distributrice de pain d’abord à cheval puis en voiture. Roger Daflon a eu une fille en 1953.

FORMATION

École primaire Saint Joseph(2) à Pont Sainte Maxence jusqu’à l’exode en 1940. Au retour il fréquente l’école publique Ferdinand Buisson où il suit le Cours complémentaire 4 ans jusqu’au brevet. Il est admis à l’école normale d’instituteurs de Beauvais où il passe son bac Sciences Ex et fait une année de formation professionnelle.

ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE

Son premier poste : en 1951 il est nommé instituteur à Crèvecœur le Grand (Oise) dans une école primaire comportant un cours complémentaire et un internat dans lequel il logeait. De retour du service militaire, il exerce à Lagny le Sec (Oise) où il fait fonction de directeur.

Il est nommé à sa demande à l’école Jean Biondi de Creil en 1954 où il exerce jusqu’en 1963. Connu pour son caractère droit et la rigueur de son enseignement il savait aussi former et aider es collègues. D’ailleurs au moment où son épouse perdait son poste d’infirmière d’usine il eut l’occasion de la former au métier d’institutrice lors d’un remplacement et l’inspection académique de l’Oise fut ravie de recruter une enseignante aussi bien formée. Par la suite il enseigne de nombreuses années dans le cadre de la coopération de 1967 à 1980, à Téhéran de 1967 à 1971, en Finlande de 1971 à 1974, au Caire de 1974 à 1980. Son dernier poste fut directeur de l’école Célestin Freinet à Creil de 1980 à 1984

ENGAGEMENT POLITIQUE

L’école normale d’instituteur était un foyer de réflexion politique et social. En 1950 cette école normale désigna une délégation, dont il fit partie, pour se rendre au Congrès mondial de la jeunesse à Budapest. Il adhère au parti socialiste autonome (PSA) dirigé à Creil par M. Populaire et devient donc adhérent du PSU en 1960.

ENGAGEMENT SYNDICAL

Il est instituteur syndiqué au SNI durant toute sa carrière et participe aux campagnes du syndicat. Il sera mandaté par ses collègues pour les représenter et les défendre pendant deux de ses périodes d’enseignement à l’étranger, en Iran et en Égypte où il est responsable de la section FEN des enseignants français présents dans ces deux pays.

ENGAGEMENT ASSOCIATIF ET LIBRE PENSEUR :

Dans le mouvement sportif il a été membre depuis son enfance de la compagnie d’arc de Pont Sainte Maxence.

Dans le planning familial(3) : cofondateur, avec le docteur Bousrez, une institutrice madame Gavinelli et d’autres dont des enseignants de lycée, à Creil, du mouvement de la « maternité heureuse » qui deviendra le planning familial en 1960. A cette époque la loi de 1920 réprimait les actions d’information et de défense du droit des femmes(4).

Plus tard, à la retraite, Roger Daflon maintient ses engagements et devient militant à la Libre pensée, membre de la fédération de Libre Pensée du l’Oise. Il rejoint l’ADMD (association pour le droit de mourir dans la dignité) il préside plusieurs années l’Alampac (association laïque des amis du monument pacifiste de Creil).

Il décède le 13 janvier 2020 et était alors membre du groupe des libres penseurs d’Aix en Provence au sein de la fédération des Bouches du Rhône de la Libre Pensée.


Notes 1 Elle sera arrêtée à Paris en 1914 comme allemande et sera libérée à la demande du patron chez qui elle était placée, un intendant de lycée.

2 La pression de l’Eglise dans cette commune avant guerre s’exerçait sur le boulanger qui aurait perdu ses clients s’il ne scolarisait pas son fils à l’école des curés.

3 Mouvement créé par la doctoresse Lagroua Weill-Hallé le 8 mars 1956 pour diffuser l’information sur l’avortement et la contraception.

4 Pour illustrer l’acuité sociale de cette question Rpger Daflon relate qu’alors qu’il surveillait la récréation à l’école du Moulin, une femme est venue vers lui pour se renseigner sur ce mouvement en lui déclarant « monsieur je ne sais pas ce que c’est que de ne pas être enceinte ».


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois