LP75 : Solidarité et charité

Bulletin décembre 2018
mardi 18 décembre 2018
par  Lp 75
popularité : 3%

SOLIDARITÉ et CHARITÉ… LA LOI DE 1905 MENACEE.

La Libre Pensée défend une conception de la laïcité reposant sur la séparation des églises et de l’État et d’où est exclue toute domination de la religion sur la société civile. Or un grand nombre d’associations subventionnées par les collectivités locales, les régionales et l’État, sont d’essence confessionnelle. La privatisation des services publics se fait bien évidemment au profit d’organismes privés. On y retrouve dans le domaine social, un grand nombre d’associations caritatives parmi lesquels des associations d’essence confessionnelle dont 90 % d’entre elles sont liées d’une façon ou d’une autre à l’Eglise Catholique. Les associations caritatives prétendent se rendre indispensables dans une société qui génère de plus en plus de pauvreté et de misère. L’État, tel qu’il est conduit, s’appuie d’ailleurs sur leur activité de charité pour détruire les organismes de solidarité. Il y a en quelque sorte un cercle vicieux destructeur de la République sociale et de la Laïcité. La conduite des affaires par l’État, par les régions, les communautés de communes, les métropoles, en s’attaquant aux organismes publics de solidarité, accentue jour après jour la misère, d’autant plus que le système de production dominant génère de moins en moins d’emplois et donc de plus en plus de précarité et de pauvreté. Cette conduite permet ainsi aux organismes caritatifs associatifs de se développer et dont, rappelons-le encore, un grand nombre d’entre eux sont d’essence confessionnelle. Le Secours Catholique ou le Secours Islamique, et bien d’autres, assurent ainsi la présence et l’influence de l’Église Catholique ou celle de l’Islam dans la société civile par la vertu de la charité. « … En fait de bien-être social, c’est de misère et de charité qu’il s’agit. Les religions s’y épanouissent, les multiples associations caritatives sont invitées à suppléer le désengagement social de l’État, tandis que la misère s’accroît… » . Les élus qui subventionnent les associations d’essence confessionnelle, encouragent leur développement, alors que l’État se dérobe. Soyons clairs : en aucun cas nous nous dressons contre les associations caritatives ou autres. Nous dénonçons par contre élus et pouvoirs publics qui subventionnent les associations liées aux églises et aux religions, ce faisant, ils aident non seulement les églises à prendre de plus en plus d’influence dans la société civile mais ils détruisent les droits sociaux, au profit de la charité, charité derrière laquelle se cachent les dogmes dispensés par les religions. Ils s’en prennent à la séparation des églises et de l’État, à la liberté de conscience, à la loi du 9 décembre 1905.Celle-ci est d’autant plus importante à défendre qu’elle constitue un point d’appui pour résister aux contre réformes sociales.

Claude Dubois

Mobilisons-nous pour nous opposer à la modification de la loi du 9 décembre 1905, annoncée par le chef de l’État, en participant nombreux au rassemblement devant la préfecture de Paris, le 7 décembre à 18h00 . « « La Libre Pensée est laïque, démocratique et sociale, c’est-à-dire qu’elle rejette au nom de la dignité de la personne humaine, ce triple joug : le pouvoir abusif de l’autorité en matière religieuse, du privilège en matière politique et du capital en matière économique. » » (Ferdinand Buisson)


Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois