Texte fondateur du groupe départemental Fernand Pelloutier de la Libre Pensée 78.

samedi 30 décembre 2017
par  Grpe F Pelloutier
popularité : 14%

Groupe départemental Fernand Pelloutier de la Libre Pensée

Texte fondateur du groupe départemental Fernand Pelloutier de la Libre Pensée 78. Juin 2015

Avec quelques amis, j’ai pris la responsabilité de fonder un nouveau groupe départemental de la Libre Pensée dans les Yvelines. La Libre Pensée, conformément à sa déclaration de principe « se réclame de la Raison de la science, elle n’est pas un parti, elle est indépendante de tous les partis, elle n’est pas une église, elle n’apporte aucun dogme. Elle vise à développer chez tous les hommes l’esprit de libre examen et de tolérance », permet l’existence de plusieurs groupes dans le même département.

Disons-le tout net, cela fait plusieurs années que nous constatons une dégradation forte des relations sociales accentuées par une stigmatisation systématique de tout ce qui est étranger et notamment en provenance des pays et peuples arabes à travers une volonté des autorités d’instrumentaliser l’islam. Les bouleversements qui secouent toute la société sont la conséquence d’une offensive mondiale des détenteurs des capitaux. Engagée au début des années 1980, elle met en œuvre une politique de réduction systématique des coûts, en premier lieu le coût du travail, dans un seul but : augmenter la marge (appelée aussi retour sur investissement) de ces détenteurs de capitaux (appelés aussi actionnaires ou investisseurs). Mais comment baisser les coûts ? Très simplement, nous l’avons appris à nos dépends, tous les coûts fixes doivent devenir variables, c’est à dire pouvoir baisser. Ce sont ces processus qui ont donné naissance aux zones industrielles composées de petits établissements regroupant les personnels des services aux entreprises (secteur propreté , gardiennage, standard, logistique…), c’est-à-dire les personnels externalisés des anciennes grandes entreprises.

Ces personnels ont deux caractéristiques : très majoritairement ils sont sans qualification (premiers niveaux ouvriers) et sont à 75 % d’origine étrangère. Ainsi, la réaction, en faisant de ces catégories la cible d’attaques systématiques et de dénonciations répétées fait d’une pierre deux coups : elle aiguise par la stigmatisation de l’islam, les ferments du racisme, de l’opposition entre collègues de travail, de la division et elle confine les premières catégories ouvrières dans un isolement propice à la poursuite de la dégradation de leurs conditions d’existence. Oui, il relève aussi de la Libre Pensée, en toute indépendance, qu’avec vigueur une campagne soit engagée, pour que se lève la révolte contre ces divisions aiguisées, entretenues et systématisées par les puissants. Il ne s’agit pas de prendre position pour une religion ou une autre mais il s’agit de rappeler à tous que les progrès et garanties sociales obtenues par les premiers niveaux du monde du travail, en sortant ceux-ci de la misère, de la charité et de l’ignorance ont constitué « le modèle social » et son « ascenseur social ». Dans un monde où la mise en concurrence des uns avec les autres, des peuples entre eux, constitue le levier de réalisation de fantastiques fortunes acquises par la rapine, la violence et la surexploitation, il est bon que des hommes et des femmes prennent l’initiative de se grouper afin, en toute indépendance des « idées reçues » et imposées par des média complaisants, d’agir pour la fraternité, de rétablir des liens de solidarité et de se fixer de contribuer de toutes leurs forces à l’émancipation de chacun par l’éradication de l’exploitation et de l’ignorance. Je sais que notre appel sera entendu et que vous serez nombreux, en rejoignant le groupe Fernand Pelloutier, à vous engager pour ces valeurs. Denis LANGLET Président du groupe

Réunion publique du Groupe Fernand Pelloutier de la Libre Pensée le 29 septembre 2015 à Trappes. Un indéniable succès de participation avec 20 présents pour cette première intervention publique du groupe dans le combat laïque et émancipateur.

La réunion a été introduite par Denis Langlet qui a développé les raisons ayant amené à la constitution de ce nouveau groupe départemental de la Libre Pensée, son affiliation ayant été actée par le congrès national de la Libre Pensée d’août 2015. Le choix du nom de Fernand Pelloutier pour le groupe ne doit rien au hasard (*). Denis a exposé la situation particulière de cette catégorie de travailleurs d’origine immigrée qui sont la cible concertée d’une offensive patronale, politique et cléricale et pour lesquels le combat de la Libre Pensée contre l’instrumentalisation de la religion islamique peut constituer une grande aide. Nous avions invité Christian Eyschen vice-président de la Fédération Nationale de la Libre Pensée qui dans un remarquable exposé nous a présenté les fondements, les principes et les buts de la Libre Pensée. Il devait notamment rappeler que la Libre Pensée est construite par des femmes et des hommes qui ont au cœur la liberté et la raison et qui s’engagent dans la défense inconditionnelle des principes de la laïcité incarnée notamment par la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat, loi enviée par tous les démocrates du monde entier. Il a également exposé les principales décisions prises lors du dernier congrès national tenu fin août. Enfin, il a répondu à toutes les questions de la vingtaine de participants. Aucune question n’a été écartée. Le décryptage de cette réunion donnera lieu à l’édition d’une brochure. Réservez-la. C’est donc un grand encouragement pour le groupe Fernand Pelloutier à s’engager résolument dans le combat laïc et en tout premier lieu la préparation de la manifestation du 5 décembre prochain à l’occasion des 110 ans de la loi laïque de 1905. (**) Encouragement également pour proposer également largement l’adhésion au groupe Fernand Pelloutier de tous ceux dont la pensée est libre, les démocrates, les syndicalistes, les jeunes et les moins jeunes, tous les citoyens de bonne volonté avides de véritable liberté, égalité, fraternité, laïcité et justice sociale.

(*) Fernand Pelloutier (1867-1901) aura été un militant engagé la cause laïque et ouvrière sera un farouche défenseur des droits ouvriers. Il est de ceux qui ont aidé puissamment à la structuration des bases du mouvement syndical, imposant notamment le mot d’ordre de la grève générale dans les congrès syndicaux de Nantes puis de Tours et Marseille. Président des Bourses du Travail, il estime que leur structuration par localité incarne davantage « le syndicalisme intégral » que par branche professionnelle. Nul doute que si la maladie ne l’avait terrassé en 1901, il aurait été un des plus fervents artisans et défenseurs de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat votée en 1905.

« Nous sommes des révoltés de toutes les heures, des hommes vraiment sans Dieu, sans maître, sans patrie, les ennemis irréconciliables de tout despotisme moral ou matériel, individuel ou collectif, c’est-à-dire des lois et des dictatures (y compris celle du prolétariat) et les amants passionnés de la culture de soi-même ». Fernand Pelloutier

(**) Pour donner une impulsion supplémentaire à la préparation de cette manifestation nationale qui s’annonce très importante la Libre Pensée prépare un meeting de la Région parisienne pour la fin novembre dont la date n’est pas encore finalisée.

Pourquoi la Libre Pensée appelle-t-elle à manifester le 5 décembre 2015 ?

Chaque année, avec la loi Debré, 10 milliards d’euros de fonds publics sont détournés au profit de l’École privée confessionnelle à 97 % catholique. 10 milliards pour financer cette institution de l’Eglise catholique qui concurrence l’École de la République, l’École publique laïque ouverte à tous. 10 milliards, ce sont 180 000 postes de professeurs.

ÇA SUFFIT !!! L’article II de la loi de 1905 stipule : « La République ne reconnaît, ne subventionne, ni ne salarie aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi seront supprimées des budgets de l’Etat, des départements et des communes toutes les dépenses relatives à l’exercice des cultes. » Non, la laïcité ce n’est pas la reconnaissance de toutes les religions !

Depuis les évènements de janvier 2015, on assiste à une offensive pour organiser un partenariat avec toutes les religions et étendre le concordat. Jamais le mot laïcité n’aura été autant galvaudé. La laïcité, c’est la neutralité de l’Etat vis-à-vis de toutes les confessions. La religion est et doit rester une affaire privée. « L’État chez lui, l’Église chez elle » (V. Hugo) Défendre la laïcité :
-  c’est exiger le respect de la loi de 1905 et son application sur tout le territoire et dans les DOM-TOM là où elle ne s’applique pas,
-  c’est exiger l’abrogation du statut clérical d’exception d’Alsace-Moselle (dont le coût est de 59 millions d’euros par an !). Comme la Conférence des évêques de France de 2013 l’a rappelé, l’École privée catholique a une mission : évangéliser. C’est cela son "caractère propre" et son projet éducatif. C’est une institution de l’Église, l’État n’a pas à la financer.

FONDS PUBLICS EXCLUSIVEMENT A L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE !

NON A LA DISLOCATION DE L’ENSEIGNEMENT PUBLIC PAR LA MISE EN PLACE DE PROJETS TERRITORIAUX ET PAR LA RÉFORME DES COLLÈGES !

POUR RESTER PUBLIQUE ET LAÏQUE, L’ÉCOLE DOIT RESTER NATIONALE !

Les décrets Peillon-Hamon mettent l’Ecole publique sous la tutelle des élus locaux, des groupes de pressions politiques, économiques et permettent l’entrée des associations, y compris à caractère religieux, dans les écoles !

L’École publique, comme la République, est une, indivisible et laïque ! OUI AUX PROGRAMMES ET DIPLÔMES NATIONAUX !

La laïcité, la défense de l’École publique vivent dans la conscience des citoyens.

La Libre Pensée n’a pas renoncé au combat pour l’abrogation de la loi Debré. Pour la Libre Pensée, le Serment de Vincennes, « Nous sommes 10 813 697 faisant le serment solennel : - de manifester en toutes circonstances et en tous lieux leur irréductible opposition à cette loi contraire à l’évolution historique de la Nation ;
- de lutter sans trêve et sans défaillance jusqu’à son abrogation ;
- et d’obtenir que l’effort scolaire de la République soit uniquement réservé à l’École de la Nation, espoir de notre jeunesse »

ainsi que la pétition laïque avec les 11 millions de signataires sont toujours d’actualité.

Le Groupe Fernand Pelloutier sera présent à la

manifestation nationale

que la Libre Pensée organise

le 5 décembre 2015 à 15h Paris, place de la République

à l’occasion du

110ème anniversaire de la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat

Pour

la défense de la loi de 1905

Pour

l’abrogation de la loi Debré

Pour joindre et rejoindre le groupe départemental Fernand Pelloutier des Yvelines de la Libre Pensée :

Par mail : Denis Langlet : denislanglet@live.fr ou Gérard Reix gereix@gmail.com Ou au siège la Libre Pensée (qui fera suivre) : FNLP 10/12 rue des Fossés Saint Jacques 75005 Paris


Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois