Quelques réflexions à propos des 700 ans du diocèse de Luçon.

lundi 29 mai 2017
par  Lp 85
popularité : 6%

Le Comité mis en place, outre l’organisation de diverses manifestations, tend à lui donner un aspect "officiel", notamment par la présence du Conseil départemental en son sein. Quant au Vendéspace le 4 juin, "l’Eglise-spectacle" montrera le visage de la grande foire qu’elle est obligée d’être aujourd’hui, pour tenter une fois encore de "faire croire", avec messe à la clé.

Deux points sont donc à rappeler :

L’article 2 précise que "la République ne reconnaît, ne subventionne ni ne salarie aucun culte". Le premier terme est essentiel, et la non-reconnaissance doit être effective. Le second doit être également impérativement respecté. Qu’elles soient directes ou indirectes, les subventions publiques des collectivités territoriales ne peuvent être attribuées à un culte.

L’article 1er est fondamental : "la République assure la liberté de conscience et garantit le libre exercice des cultes". La liberté de conscience de TOUS les citoyens et citoyennes doit être respectée.

Que cette "maison commune" qu’est la République indivisible, laïque, démocratique et sociale, soit respectée !

Faut-il rappeler quelques points d’histoire de l’Eglise catholique et de l’Eglise de Vendée plus particulièrement ?

 Quelques "hérétiques" telle Marie Bécaudelle brûlée vive aux Essarts vers 1535 suite à des discussions sur la religion avec un moine, ou encore au printemps 1644, Marie Perraudeau et sa fille Françoise Métayer, deux modestes habitantes du faubourg du Marchoux, sont convaincues de « crime de sortilège » et brûlées .

 Quelques massacres de protestants 2500 à Croix de Vie en 1622, 41 à La Brossardière (commune de la Tardière) en 1595,

 Les guerres de Vendée fomentées par l’Eglise catholique, et leurs mythologies entretenues depuis par divers nostalgiques , élu(e)s, pour faire perdurer le sentiment antirépublicain,

 Contre les lois laïques sur l’Ecole , quelques campagnes,

 Plus récemment, la campagne effrénée contre la loi de 1905 puis contre les inventaires de 1906,

 A Marsais Sainte-Radégonde en 1912 un curé pédophile est condamné à un mois de prison par le tribunal correctionnel de Fontenay , peine confirmée par la Cour d’Appel de Poitiers. A son retour, l’évêque Catteau le MAINTIENT . Ce sont les paroissiens qui le chasseront...

 Entre les deux guerres, les campagnes contre l’Ecole publique, ses maîtres et maîtresses ( on dénonce les mariages civils),

 Campagnes des associations de chefs de famille contre les manuels scolaires,

 En 1924 dans le bulletin paroissial de Luçon, citation de Napoléon : "Les hommes sans Dieu, je les ai vus à l’oeuvre en 1793, je les mitraille",

 Propos antisémites et antimaçonniques dans "La semaine catholique du diocèse de Luçon",

 Rassemblement en 1924 à l’hippodrome des Terres Noires à La Roche, contre le cartel des gauches, contre l’éventuelle abrogation du Concordat d’Alsace-Moselle,

 En janvier 1944, les Juifs raflés en Vendée sont regroupés dans la salle paroissiale du presbytère de la rue Hoche à La Roche sur Yon, on ne sait comment cela a pu se faire, il n’a pas été retrouvé d’ordre de réquisition !

On peut développer sur cet "évêque de choc" que fut Mgr Cazaux :

La suite de ces réflexions est à lire dans le fichier joint.


Fédération de Vendée de la Libre Pensée 71 BOULEVARD ARISTIDE BRIAND Boîte 58 85000 LA ROCHE-SUR-YON librepensee.85@gmail.com site national de la FNLP http://www.fnlp.fr page Vendée

https://www.facebook.com/LibrePense...


Documents joints

Quelques réflexions à propos des 700 ans du (...)
Quelques réflexions à propos des 700 ans du (...)

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois