Laïcité : débat le 28 mai 2016 précédé d’une conférence d’Alain Sager

jeudi 31 mars 2016
par  lpOise
popularité : 11%

Volney, un savant, révolutionnaire et laïque oublié : « parce que, disait-il, personne au monde n’a le droit de me demander compte de mes opinions religieuses.... parce qu’en supposant que j’aie l’opinion que vous m’attribuez, je ne veux pas engager ma vanité à ne jamais s’en dédire, ni m’ôter la ressource de me convertir un jour sur un plus ample informé »

Chaque année la Libre Pensée de l’Oise réunit ses adhérents pour préparer le congrès national à venir.

Cette assemblée générale se tiendra à l’invitation des amis du groupe de St Just en Chaussée à l’adresse suivante :

Centre Socio Culturel, rue du Comté Dauchy. St Just en Chaussée

2 parkings :

- parking place général LECLERC en face le cinéma et le pont du chemin de fer

- parking de la GARE conseillé, accès à la salle rue Mangin

adresse de la salle : SALLE du CENTRE SOCIO EDUCATIF - inscrit en haut du porche situé rue Mangin, porche sans porte dans la résidence du comte Dauchy, entre le numéro 16 et 18. ce porche est situé en face de la rue Paul Doumer. La salle est juste en dessous le cinéma situé à l’angle de la rue de Beauvais et de la rue Foch, dite rue de la gare. le long de la ligne de chemin de fer.

Ordre du jour :

- 10 heures : réunion du CA élargie aux adhérents suivie du débat sur les rapports nationaux, vote de la fédération et mandats des délégués.
- 12h30 - 13h30 : repas fraternel pris en commun (chacun apporte et on partage)
- 15 h : conférence publique sur le thème de la Laïcité : revenir sur les fondements de la Laïcité et la connaissance de l’histoire des hommes et des idées qu’ils ont portées, et dont nous héritons, mais aussi sur la défense actuelle de la laïcité.

Un point sera fait sur les Inventaires laïques en cours dans le département.

Cette année, c’est notre ami le philosophe Alain Sager, membre de la Société Voltaire, qui nous propose de découvrir :

VOLNEY : la sentinelle du peuple et de la raison

un savant, révolutionnaire et laïque oublié

Voici une courte présentation de cette conférence :

Volney est né en 1757 à Craon, dans la Mayenne (une loge Volney du Grand Orient de France fut créée à Laval, au début du XXe siècle). A l’origine, il s’appelait Constantin-François Chasseboeuf de la Giraudais. Mais il choisit de se faire appeler simplement Volney, en contractant la première syllabe du nom de Voltaire, et la dernière du château de Ferney.

Familier du baron d’Holbach et de Condorcet, il a croisé Diderot et fréquentera longtemps la maison de la veuve d’Helvétius. Il en a gardé un fond matérialiste et athée, qui perdurera jusqu’à sa mort en 1820, puisqu’il refusera les derniers sacrements.

Volney se signale par la rédaction d’une feuille éphémère, intitulée La sentinelle du peuple, qui a retenu brièvement l’attention de Jean Jaurès dans son Histoire socialiste de la Révolution française. Député du Tiers-état à la Constituante, Volney veille à ce que la Déclaration des droits de l’homme ne comporte aucune référence de nature religieuse. De même, il milite pour que la confiscation des biens du clergé donne lieu à la répartition la plus complète et la plus équitable possible. Après la Terreur, il jouera un certain rôle dans l’organisation et l’animation de l’instruction publique, au niveau de l’Ecole normale d’alors, des écoles centrales et surtout de l’Institut de France (dans la classe des sciences morales et politiques).

Avec Destutt de Tracy et le médecin Cabanis, il se rattache au groupe dit des « Idéologues », méconnu aujourd’hui, puisqu’il se situe chronologiquement entre la philosophie des Lumières et les grands systèmes idéalistes allemands du XIXe siècle. De fait, détestés au moment de la Restauration, les « idéologues » défendent dans toutes les disciplines l’objectivité de l’esprit scientifique, contre la vieille et inutile métaphysique. L’influence dominante du spiritualisme de Victor Cousin au milieu du XIXe siècle les fera entrer dans l’oubli.

Grand voyageur, historien et linguiste, Volney est surtout connu pour son ouvrage de 1791, Les ruines, ou méditations sur les révolutions des empires, qui anticipe les thèses de Condorcet, exposées deux ans plus tard dans l’Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain.

Méditant dans un passage célèbre sur les vestiges de Palmyre, Volney est entraîné à une réflexion sur les causes de la chute des États et à des considérations sur la perfectibilité humaine. Grâce à l’œuvre accomplie par la Révolution française, l’humanité peut espérer marcher résolument sur la route du progrès, en venant résolument à bout de l’ignorance, de la tyrannie, de l’inégalité sociale et de l’imposture des prêtres et des religions. Là encore, le principe essentiel de la laïcité est clairement affirmé : « il faut ôter tout effet civil aux opinions théologiques et religieuses » (chapitre XXIV).

Il est également l’auteur d’un Catéchisme du citoyen français (1793), plus tard intitulé La loi naturelle. Principes physiques de la morale. Un grand ensemble de principes le guide : « conserve-toi, instruis-toi, modère-toi, vis pour tes semblables afin qu’ils vivent pour toi ».

De la Terreur à son conflit avec Napoléon, les vicissitudes politiques viendront tempérer l’optimisme initial de Volney. Progressivement, il ne prendra part à l’action politique qu’en y apportant une certaine distance. Mais jusqu’au bout, il sera fidèle à ses grandes orientations : ami des libertés, défenseur de la raison, et donc adversaire résolu de l’obscurantisme et des religions instituées.


Alain Sager


1 - intervention de Alain Sager le 10 janvier 2015 sur le parvis de la mairie de Nogent-sur-Oise au nom de la Société Voltaire : http://www.societe-voltaire.org/doc...

2 - Pour qui veut en savoir un peu plus sur ce que fait notre conférencier, cette vidéo réalisée lors de la sortie d’un de ses livres : https://www.youtube.com/watch?v=WE5...

3 - Alain Sager interviendra aussi à la Sorbonne le 17 juin 2016 sur le thème "l’anthropologie voltairienne après l’affaire La Barre" lors de journées Voltaire 2016 organisées par la Société des études Voltairiennes - toutes précisions utiles seront données le 28 mai à St Just-en-Chaussée ou sur simple demande par mail à l’adresse de la LP60 : lp60fd@yahoo.fr -

A noter que cette rencontre fait l’impasse de la promotion et de la diffusion de l’excellent film "Les 3 vies du Chevalier", primé "laïcité" aux journées de Blois 2013 (voir les nombreux articles que nous avons mis en ligne sur ce site). Le film circule maintenant dans les Universités à l’étranger et partout en France, mais la Sorbonne semble encore en ignorer l’existence ! Dommage.

Nous souhaitons vivement que, lors de ce colloque, une référence soit faite à ce film qui parle si bien aux jeunes de la Laïcité. Ils ont plus besoin de cet outil que de la "Charte de la Laïcité" placardée sur les murs de leurs écoles, collèges, lycées et universités. À la Libre Pensée, on préfère toujours exposer les idées pour en débattre, que de placarder et prendre le risque de sembler vouloir imposer un dogme, de quelque nature et qualité qu’il soit. Ce film ouvre le débat, en rappelant les faits, lesquels sont têtus.


Documents joints

PDF - 709.3 ko
PDF - 709.3 ko

Agenda

<<

2018

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123