De l’islamophobie

APRES LES ATTENTATS
mardi 27 janvier 2015
popularité : 2%

Chers amis,

nous avons été submergés par l’émotion ces derniers temps. Il est sans doute temps de passer tout ceci à l’épreuve de la rationalité.

Le discours ambiant, celui de “l’idéologie dominante” nous demande de ne pas confondre les musulmans en général et les islamistes : on peut accepter, sous réserve d’examen attentif, cette distinction. Ce qui ne va plus, pour moi, c’est la condamnation radicale, dans le même discours, de “l’islamophobie.”

Etre “islamophobe”, c’est le crime absolu, semble-t-il. Eh bien, je me proclame “islamophobe”, comme je suis, au même titre, christianophobe, judéophobe, bouddhistophobe, hindouistophobe, etc. Il faudrait peut-être définir le sens des mots avant de les utiliser. En grec “phobos” signifie : la crainte, la peur. La haine, c’est “misos” (qu’on retrouve, en français, dans “ “misanthrope” ou “misogyne”).

Eh bien, je le confesse (sic !) : je crains et redoute toutes les religions instituées. Les croyants de toute catégorie me fichent la trouille : ils sont certains de posséder la “Vérité” et, pour nombre d’entre eux (de la “manif pour tous” au terrorisme jihadiste), il est de toute première nécessité d’imposer leurs “valeurs” (notion très sujette à caution) à tous les autres. Sur ce plan, la religion musulmane n’est pas moins dangereuse que toutes les autres. Interdire à un “roumi”, un incroyant, de figurer (caricature ou non) le prétendu Prophète, c’est vouloir imposer à des non-musulmans les principes de l’Islam. A ce degré d’imbécilité, il n’y a plus rien à dire.

Sinon que l’Eglise catholique voudrait bien pouvoir imiter les musulmans, mais qu’on lui a cassé les dents en 1905 : depuis, elle tâche de mordiller.

Un argument concernant “l’islamophobie” est particulièrement vicieux : elle serait le camouflage d’un racisme anti-arabe (thèse sans cesse réitérée par ce monument d’inculture qu’est le journal “Libération”).

On remarquera pourtant que le plus grand pays musulman du monde est l’Indonésie et le suivant le Pakistan... qui ne sont pas, que je sache, des pays arabes. J’ajouterai que j’ai personnellement un grand attrait pour la culture persane, “Les Mille et une nuits”, et la culture (poétique, musicale et musulmane) arabo-andalouse.

Justifier mon “islamophobie” ? C’est facile : qu’on me cite un seul Etat musulman qui accepte la liberté de conscience. Où persécute-on les chrétiens et d’autres croyants ? Où assassine-t-on les athées, les agnostiques ? Où traite-t-on les femmes comme des êtres sous-humain ? Où voit-on des flagellations, des lapidations, des décapitations ?

On comprendra que j’ai peur de l’Islam, ce qui n’implique aucun irrespect à l’endroit des gens honnêtes qui le pratiquent et qui représentent, j’en suis sûr, la grande majorité des musulmans.

Salut et Fraternité,

un membre de la LP27


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois