Premire guerre mondiale - Nationalisme - Fusills pour l’exemple : Dbat

lundi 11 novembre 2013
par  lpNord
popularité : 5%

Anne Morelli - Nicolas Offenstadt - Jan Dumolyn, Historiens.
Le dbat de Bredene 2013,
.
L’anne prochaine, nous commmorerons le centime anniversaire de
la Premire Guerre mondiale, 1914, 1918.

.
Pourquoi des millions de jeunes hommes sont-ils morts ?
Quel rle le nationalisme a-t-il jou dans ce conflit ?
Quel rle joue le nationalisme aujourd’hui ?
Comment cela s’est il pass ?
.
8 me Rassemblement pacifiste d’Escaudain
Pour la rhabilitation collective des Fusills pour l’exemple de la Guerre de 1914-1918 ce 11 Novembre 2013

Pour écouter, télécharger l’émission, Le lien

 Le sens de cette guerre.
 Nationalisme, impérialisme, propagande de guerre.
 Une guerre votée par les partis socialistes européens.
 De la conviction patriotique, correspondance familiale, pas une fois le mot patrie dans celles ci.
 Des rapports de classe durant cette guerre.
 Le mouvement ouvrier français et la guerre, la réalité du patriotisme.
 Les fraternisations, la réalité de celles ci.
 L’enjeu du centenaire de cette guerre.

Les intervenants :
Nicolas Offenstadt : Nicolas Offenstadt est maître de conférences d’histoire du Moyen-Âge et d’historiographie à la Sorbonne (Paris). Il est un spécialiste de la Première Guerre mondiale. Il est membre du Collectif de recherche international et de débat sur la guerre de 1914-1918 (CRID 14-18) http://crid1418.org et du Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire (CVUH) http://cvuh.blogspot.be.

Il est l’auteur des ouvrages suivants (entre autres) : La Grande Guerre en 30 questions, Les Fusillés de la Grande Guerre et la mémoire collective (1914-1999) http://www.parutions.com/?pid=1&rid=4&srid=7&ida=1983 , « Si je reviens comme je l’espère » : Lettres du front et de l’arrière, 1914-1918.

Anne Morelli : « Douter, douter et encore douter », voilà ce que Anne Morelli conseille à ses étudiants. Historienne et professeur de critique historique à l’ULB, elle est l’auteure de l’ouvrage « Principes élémentaires de propagande de guerre ». Quelques-uns de ces principes ? Le camp adverse est le seul responsable de la guerre ; L’ennemi provoque sciemment des atrocités, et si nous commettons des bavures c’est involontairement ; C’est une cause noble que nous défendons et non des intérêts particuliers... A l’occasion du débat, elle projettera des affiches utilisées avant et pendant la Première Guerre mondiale.

Anne Morelli a également coordonné l’ouvrage Les grands mythes de l’histoire de Belgique, de Flandre et de Wallonie qui décortique notre histoire nationale. (Relire l’interview réalisée dans Solidaire en 2007 à ce sujet)

Du Moyen-âge jusqu’à nos jours, notre pays a connu des mouvements insurrectionnels. Ces faits ont été marginalisés sur le moment, puis effacés de la mémoire collective. Pour revenir sur notre histoire, procurez-vous « Rebelles et subversifs de nos régions, des Gaulois jusqu’à nos jours », écrit par 16 auteurs issus des quatre coins du pays, sous la direction d’Anne Morelli. (Relire l’interview réalisée par Solidaire en 2011 sur le sujet http://www.ptb.be/index.php?id=1326&tx_ttnews%5Btt_news%5D=2600&cHash=6eda36e15cf5c19fa448445352c15a80 )
Principes élémentaires de propagande de guerre, Anne Morelli : http://www.ptbshop.be/review/product/list/id/688/

Jan Dumolyn  : Jan Dumolyn est un historien Belge et professeur à l’Université de Gand. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages comme son dernier livre België : een geschiedenis van onderuit (La Belgique. Une histoire d’en bas), en collaboration avec Tjen Mampaey aux éditions EPO. Dans une interview parue dans Solidaire ( http://www.ptb.be/weekblad/artikel/interview-du-prof-dumolyn-la-resistance-des-gens-den-bas-au-travers-des-siecles.html ), il présentait la bataille des Eperons d’Or comme une lutte sociale, « un signal lancé aux classes sociales inférieures dans toute l’Europe : la victoire est possible ! (...) Il ne s’agit nullement d’un conflit opposant Flamands et Français. Plusieurs villes wallonnes ont également combattu les Français, tout comme plusieurs autres villes flamandes n’ont pas participé au combat. ».

8 ème Rassemblement pacifiste d’Escaudain
pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple de la Guerre de 1914-1918

Comme chaque 11 novembre depuis 7 ans, la Fédération du Nord de la Libre Pensée organise, à Escaudain, un rassemblement devant le monument aux morts pacifiste de cette commune, avec la participation de plusieurs associations amies, l’ARAC (Association Républicaine des Anciens Combattants), la LDH (Ligue des Droits de l’Homme), le Cercle Henri Barbusse ainsi que des représentants de partis politiques.

n cette année 2013, le rassemblement aura lieu le lundi 11 novembre 2013 à 11h30 devant le monument, situé dans le centre ville d’Escaudain, près de la place Gambetta (derrière l’église et près de la Mairie). Les organisations mentionnées ci-dessus exigent des plus hautes autorités de l’État que cette année 2013 voit enfin la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple de la Guerre de 1914-1918. Cette injustice collective dure depuis 99 ans, il est temps d’y mettre un terme avant de commencer les commémorations officielles du centenaire de 1914.
Il est donc important de mobiliser le maximum de sympathisants lors de ce rassemblement du 11 novembre 2013.

Après les différentes prises de parole, notre camarade Michel Lebourg, auteur-compositeur, interprétera une chanson de sa composition « Les croix », en hommage aux morts de la première guerre mondiale.

Tous les adhérents et sympathisants de la Libre Pensée sont cordialement invités à ce rassemblement.

Nos émissions précédentes : Le Lien



Agenda

Array

<<

2024

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois