Fusillés pour l’exemple : Rassemblement d’Escaudain, 59 Nord

mercredi 14 novembre 2012
par  lpNord
popularité : 43%

Ni grâce, ni pardon, mais simplement la justice pour les Hommes ! Etaient présents, La municipalité d’Escaudain, Le Cercle Henri Barbusse, L’Arac, la Ligue des droits de l’homme, le parti de gauche, le PS, le PCF, la section du Nord de la Libre pensée, Michel Lebourg, chanteur, et tant d’autres dans nos pensées. . . . .

Monsieur Emmanuel Valls n’était pas là. Madame Martine Aubry non plus, ainsi que ceux qui sont déjà morts pour l’amiante, parmi tant d’autres, ils n’étaient pas là non plus.

Ce 11 Novembre 2012, Nous étions devant le monument aux morts d’Escaudain, pour demander la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple, une réhabilitation COLLECTIVE des Fusillés pour l’exemple de la première guerre mondiale.
Ni grâce, ni pardon, mais simplement la justice !
Remplaçons le mot demander par le mot exiger !
.
Le temps était gris, il ne pleuvait pas, l’automne sur la France tout simplement.
On pensait aussi, aux Sans papiers chassés de devant le siège du PS à Lille cette semaine, aux Roms à Cysoing, . . . . . à tant d’autres, . . . .
Aux licenciés pour l’exemple à donner aux actionnaires et aux banques, aux matins bruns à venir, à Aurore Martin, à Julian Assange, aux Pussy Riots, au Soldat Bradley Manning, aux gosses de la rue d’à côté, de la notre et de leur devenir . . . . . . . . . à tant d’autres . . .
A nos grands parents,
Au mémorial qui va s’élever au coeur du plateau de Lorette, afin de mieux effacer la mémoire de ceux qui y sont morts . . . . . .
On pensait aux guerres en préparation, Syrie, Iran, nos banlieues . . . . à tant d’autres
Aux guerres du présent, Irak, Palestine, Afganistan, Afrique, aux Grecs qui mourront cet hiver sous l’occupation des financiers l’union européenne, . . . .
A tant d’autres . . . . .

JPEG - 69.3 ko
Escaudain 11 Novembre 2012

.
.

MP3 - 4.9 Mo
Michel Lebourg nous chante les croix
Celles des soldats

Michel Lebourg
.
.
.
.
.
.

MP3 - 1.7 Mo
Monsieur Jacky Laure, Maire d’Escaudain était là, avec nous.
Son discours.

Escaudain
.
.
.
.
.
.

.
Motion adoptée par le rassemblement d’Escaudain (Nord), le 11 novembre 2012
.
Monsieur le Président de la République,
.
Nous, citoyennes et citoyens, militants, pacifistes internationalistes, réunis avec la Fédération du Nord de la Libre Pensée, avec les associations suivantes : L’Association Républicaines des Anciens Combattants (59), la délégation régionale de la Ligue des Droits de l’Homme
et les Élus suivants : Monsieur Jacky Laure, Maire d’Escaudain (59) et le Groupe Communiste et Républicain, Monsieur Claude Cauliez, Adjoint au Maire d’Escaudain _ (Parti Socialiste), Monsieur Laurent Matejko, Conseiller Régional, secrétaire départemental du Parti de Gauche,
.
Élevons la plus vive protestation contre le fait que les 650 Fusillés pour l’exemple de la Guerre de 1914-1918 n’ont toujours pas été réhabilités collectivement.
.
Ces condamnations, faites par des Conseils de guerre aux ordres de l’État major, sont une honte pour l’honneur de la République et une tâche ignoble sur la Justice. Les pelotons d’exécutions ont tué des innocents, des balles françaises ont tué des soldats français.
.
Monsieur le Président de la République,
.
Vous avez le pouvoir de rendre justice, d’effacer la honte, de rendre à la République et à la Justice sa dignité.
.
Monsieur le Président de la République,
.
Le Président du Conseil général de la Corrèze, que vous étiez, s’est prononcé, à l’instar de cette collectivité territoriale, pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple. Vous aviez pris publiquement l’engagement que si vous étiez élu Président de la République, vous feriez de même.
.
Monsieur le Président de la République,
.
La Justice est-ce pour maintenant ? Vous en avez le pouvoir : Réhabilitez collectivement les Fusillés pour l’exemple ! Allez-vous être responsable d’une nouvelle affaire Dreyfus, aussi infâme qu’injuste ?
.
.
.
Discours du 11 novembre 2012 - Fédération du Nord par Daniel Dubois .
.
Amis, citoyens, camarades,
.
Je vous apporte le salut fraternel de la Fédération Nationale et de la Fédération du Nord de la Libre Pensée.

Nous sommes réunis ici à Escaudain, devant le monument aux morts, pour demander la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple, une réhabilitation COLLECTIVE des Fusillés pour l’exemple de la première guerre mondiale. Ni grâce, ni pardon, mais simplement la justice pour ces hommes.
.
D’août 1914 à septembre 1918, les conseils de guerre ont prononcé 2 500 condamnations à mort ; ce sont 650 soldats qui ont été fusillés pour l’exemple. Ces 650 fusillés sont les victimes de la folie collective qui s’est emparée de l’Europe au début du XXème siècle. Notre réponse, qui doit être celle des hautes autorités, c’est la réhabilitation collective des 650 exécutés à qui la République n’a pas encore rendu justice. La cause de la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple est à prendre en bloc, sinon elle n’a pas de sens. C’est un acte de justice d’État qui est demandé et non pas la conclusion d’enquêtes individuelles. Tous les fusillés pour l’exemple de 1914-1918 doivent réintégrer sans réserve la mémoire collective.
.
Oui, nous sommes contre le « cas par cas » avec l’idée que : « Mieux vaut un coupable innocenté, qu’un innocent toujours condamné ». C’est toute l’histoire de notre pays, depuis Voltaire et ensuite la Révolution française, qui a fondé ce principe. Comment rouvrir des dossiers dont un grand nombre a disparu sous les aléas de l’Histoire ? Plus de 20% des dossiers des Fusillés pour l’exemple ont été détruits ; parmi ceux qui restent, les seules pièces à disposition sont les témoignages à charge des Officiers qui n’avaient pour seul but que de faire condamner les soldats dans des procès truqués dont la décision était prise avant la tenue même des Conseils de guerre. L’impartialité de la Justice ne pourra donc être mise en œuvre : il n’y a plus de témoins dignes de ce nom.
.
Demander une réhabilitation judiciaire ne peut donc être une réponse adaptée à l’injustice commise. Cela pourrait constituer un faux-fuyant pour tous ceux qui refusent, ici ou là, que la justice soit rendue aux Fusillés pour l’exemple. Nous ne voulons pas de ce marché de dupes : c’est à dire une étude judiciaire aux résultats improbables pour un semblant de justice. Nous repoussons cette tromperie qui ferait traîner, encore plus longtemps le dossier des fusillés pour l’exemple. C’est maintenant, sans attendre, qu’ils doivent être tous réhabilités.
.
Amis, citoyens, camarades,
.
Aujourd’hui, nous connaissons l’horreur de cette guerre, la chape de plomb de la censure a été brisée par la volonté continue des citoyens. Nous savons et nous comprenons le désarroi, le refus de l’horreur, la peur du front. Parmi ces femmes et ces hommes refusant la guerre, déjà le 25 juillet 1914, un homme, Jean Jaurès, disait : « Citoyens, si la tempête éclatait, tous, nous socialistes, nous aurons le souci de nous sauver le plus tôt possible du crime que les dirigeants auront commis et en attendant, s’il nous reste quelque chose, s’il nous reste quelques heures, nous redoublerons d’efforts pour prévenir la catastrophe.
.
Quoi qu’il en soit, citoyens, et je dis ces choses avec une sorte de désespoir, il n’y a plus, au moment où nous sommes menacés de meurtre et de sauvagerie, qu’une chance pour le maintien de la paix et le salut de la civilisation, c’est que le prolétariat rassemble toutes ses forces qui comptent un grand nombre de frères, Français, Anglais, Allemands, Italiens, Russes et que nous demandions à ces milliers d’hommes de s’unir pour que le battement unanime de leurs cœurs écarte l’horrible cauchemar.
.
J’aurais honte de moi-même, citoyens, s’il y avait parmi vous un seul qui puisse croire que je cherche à tourner au profit d’une victoire électorale, si précieuse qu’elle puisse être, le drame des événements. Mais j’ai le droit de vous dire que c’est notre devoir à nous, à vous tous, de ne pas négliger une seule occasion de montrer que vous êtes avec ce parti socialiste international qui représente à cette heure, sous l’orage, la seule promesse d’une possibilité de paix ou d’un rétablissement de la paix.  »
.
Le 31 juillet 1914, Jean Jaurès est assassiné, le 1er août c’est la mobilisation générale et le 3 août le début de la guerre. Loin de rechercher les motivations de l’assassin Raoul Villain, il y a un fait : Jaurès est le premier exécuté pour l’exemple. Le premier de cette guerre. Il a levé la tête pour éviter la guerre, il l’a payé de sa vie. Il est le premier homme victime de la boucherie. Il est le premier exécuté sommairement sans l’ombre d’un jugement. Il a de commun aussi avec les Fusillés pour l’exemple, de s’être élevé contre la barbarie, l’infamie, la guerre. Chacun à son niveau, mais poussés par le même refus de mourir, le même désir de vivre.
.
« Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? » demandait Jacques Brel. La réponse tragique est : pour en tuer des millions d’autres, et pas toujours sous les balles dites « ennemies ».
.
C’est l’horreur des Fusillés pour l’exemple que l’assassinat de Jean Jaurès a préfiguré.
Raoul Villain, l’assassin de Jaurès, a été acquitté. Lors de son acquittement, Anatole France écrit :« Travailleurs, Jaurès a vécu pour vous, il est mort pour vous. Un verdict monstrueux proclame que son assassinat n’est pas un crime. Ce verdict vous met hors la loi, vous et tous ceux qui défendent votre cause. Travailleurs, veillez. »
.
Jaurès assassiné ! Son assassin acquitté ! Et les assassins, les bourreaux galonnés des Fusillés pour l’exemple, comme Raoul Villain, sont remerciés par la patrie. Comment comprendre que ceux qui se targuent d’être les héritiers du « Parti de Jaurès » ne réhabilitent pas au plus vite les camarades de Jaurès, tous ceux qui sont tombés après lui ?
.
Amis, citoyens, camarades,
.
Depuis plus de dix ans, la Fédération Nationale de la Libre Pensée et ses Fédérations départementales se battent au côté de la Ligue des droits de l’Homme, de l’ARAC, du Mouvement de la Paix et de l’Union Pacifiste pour cette réhabilitation. Dans cette période, ce qui devrait être possible aux plus hauts sommets de l’État, a été réalisé dans nos communes, nos départements : 17 Conseils généraux, dont ceux du Nord et de Corrèze, à l’époque où Monsieur François Hollande était Président de ce Conseil Général, 3 Conseils régionaux et plusieurs conseils municipaux ont fait voter des résolutions revendiquant la réhabilitation des fusillés pour l’exemple.
.
L’histoire n’a pas besoin d’être réécrite, elle se suffit à elle-même. Elle est nécessaire pour comprendre. C’est pourquoi la dernière duperie qu’est la loi Laffineur, fixant le 11 novembre comme jour de commémoration de tous les morts pour la France, est un étrange mélange des genres, une loi fourre-tout où toutes les guerres se vaudraient, les commémorations ne seraient qu’une. La loi Laffineur, c’est le début de l’oubli, l’amputation de la mémoire, la condamnation d’une compréhension de l’histoire. La loi Laffineur ouvre la célébration des guerres sans en distinguer le fond et les formes : guerres impérialistes, guerres coloniales. Alors que le 11 novembre marquait traditionnellement le refus de la guerre, la volonté que c’était « la der des der ». Qui pourra comprendre alors les boucheries d’hier pour ne plus les réitérer ?
.
Ce n’est pas en décidant d’attribuer la mention « Mort pour la France » au sous-lieutenant Chapelant, fusillé en octobre 1914, dont l’histoire avait inspiré le film de Stanley Kubrick « Les Sentiers de la Gloire », que le ministre des Anciens Combattants Kader Arif va régler la question de la réhabilitation collective des fusillés pour l’exemple. On perçoit dans cet acte l’offensive pour amener le débat de la réhabilitation au cas par cas. À ce rythme-là, combien faudra-t-il d’années pour réhabiliter les 650 fusillés pour l’exemple ?
.
Rappelons que depuis plusieurs années la Libre Pensée, l’ARAC, l’Union Pacifiste de France, le Mouvement de la Paix et la Ligue des Droits de l’Homme réclament la réhabilitation de tous les fusillés pour l’exemple, qu’ils aient été jugés ou non. C’est la raison pour laquelle la réhabilitation doit être collective. Il ne s’agit ni d’une amnistie, ni d’un pardon, et le but n’est pas exclusivement de faire mentionner la notion « Mort pour la France » sur leur tombe ou sur un monument commémoratif.
.
C’est pourquoi nous soutenons la proposition de loi déposée le 10 octobre 2012 à l’Assemblée Nationale, par le député du Nord Jean-Jacques Candelier avec, entre autres, Alain Bocquet et Marc Dolez, qui demande une réhabilitation générale et collective des fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale.
.
À travers plus de soixante rassemblements dans toute la France, avec des milliers de pacifistes internationalistes réunis en ce jour, c’est à vous, Monsieur le Président de la République, que nous nous adressons : la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple est un acte politique nécessaire.
.
Les plaies doivent finir d’être pansées. Il est venu le temps de tourner ce tragique chapitre de notre histoire, de faire revenir l’honneur de ces hommes et de leurs familles dans le giron de la République.
.
Le refus de l’ignominie doit être réparé, il doit être reconnu pour être condamné. Vous avez ce pouvoir, Monsieur le Président de la République. Vous avez le pouvoir de réhabiliter collectivement les Fusillés pour l’exemple.
.
Maudite soit la guerre ! À bas toutes les guerres !
Réhabilitation collective et immédiate de tous les Fusillés pour l’exemple !



Agenda

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

18 août 2012 - L’Association belge des athées (ABA) est née.

Face au « retour du religieux », les athées du Royaume s’organisent. Deux nouvelles associations (...)

16 mai 2012 - 23 Mai Science et foi dans le monde musulman - Conférence de Faouzia Charfi à l’ULB Bruxelles

Science et foi dans le monde musulman Conférence de Faouzia Charfi Mercredi 23 mai 2012, 20h (...)

15 mai 2012 - 24 Mai à Leers : Film "l’œil de l’astronome" de Stan Neuman + Débat " Laïcité et découvertes scientifiques "

L’œil de l’astronome Un film de Stan Neuman La projection sera suivie d’un Débat sur le thème : (...)

18 avril 2012 - Jean Meslier, curé athée révolutionnaire à Conférence / Débat à Quaregnon (Belgique) 19 Avril 20H

Une fois n’est pas coutume, Serge Deruette rendra hommage au curé Meslier à la Maison Culturelle (...)

31 janvier 2011 - Lens : "Le curé Jean Meslier : Un penseur athée, communiste, révolutionnaire et matérialiste au XVIIIe siècle"

Ce Samedi 19 février 2011 à 14h à LENS, dans le cadre de l’Université populaire "Ch’ti Guevara", (...)

14 juin 2010 - Conférence de presse sur l’organisation du Baccalauréat 2010 dans les établissement religieux mercredi 16 juin à 11h30 à la MRES, 23 rue Gosselet à Lille.

En 2009 le baccalauréat a été organisé dans de nombreux établissements privés catholiques de la (...)

21 avril 2010 - LP 59 28 Avril Café Citoyen LP 59 28 Avril Café Citoyen : Séparation de l’enseignement public et de l’enseignement privé ou unification ?

Le Groupement Villeneuvois de la Libre Pensée vous invite à une réunion-débat au Café de (...)